Covid-19 : le passeport vaccinal européen sera disponible en juin

Science

Par Amandine Jonniaux le

Après des mois de rumeurs et d’interrogations, le certificat sanitaire européen sera finalement lancé mi-juin. 

Crédits : HeungSoon via Pixabay

Depuis déjà plusieurs mois, le monde est privé de voyage à cause de la crise sanitaire. Une situation qui pourrait bientôt changer avec la mise en place du passeport vaccinal. Destiné à simplifier nos prochains voyages à l’étranger, tout en évitant la progression de l’épidémie, ce certificat sanitaire européen a été présenté dans ses grandes lignes à Bruxelles il y a quelques jours. Il intégrera un certificat de vaccination à jour, ou à défaut, pour tous ceux qui n’auraient pas pu ou pas voulu se faire vacciner, le résultat d’un test PCR négatif récent. Pour les anciens malades, une attestation de rétablissement devrait également être disponible. Interrogé par RTL, le commissaire européen Thierry Breton a ainsi expliqué “Nous avons pensé qu’il était très important, à partir du moment où nous pourrions être sûrs que chaque Européen qui souhaite se faire vacciner aura un accès équitable au vaccin (…), qu’à ce moment-là il serait bon qu’on puisse avoir un mécanisme (…) qui démontre votre état (de santé, ndlr)”.

Indispensable pour voyager ?

Disponible à la mi-juin, ce passeport vaccinal sera proposé en format numérique sur smartphone, et en version papier. Comme sur la nouvelle carte d’identité numérique française, un QR Code permettra d’attester de la validité des documents présentés. Objectif pour ce dispositif, permettre aux Européens de se déplacer à nouveau librement, notamment à l’approche de la période estivale. En revanche, on ignore encore si ce dernier sera, ou non, obligatoire pour quitter le territoire à l’avenir.

Déjà en place à New York

Aux États-Unis, l’État de New York a déjà adopté le passeport vaccinal. Présenté par le gouverneur Andrew Cuomo, cet “Excelsior Pass” n’est pas obligatoire, mais permet d’attester d’un état de santé satisfaisant, en utilisant la blockchain pour garantir le cryptage des données partagées. Pour le moment, l’application est principalement utilisée par les entreprises, et lors d’évènements.

Source: Deadline