Warner Bros sortira exclusivement ses films au cinéma en 2022, ou presque

Cinéma

Par Julie Hay le

Les films plus discrets sortiront toujours en simultané sur HBO Max et dans les salles obscures après 2022.

Crédits : Warner Bros

En 2020, face à une situation pandémique grandissante et une fermeture globale des salles obscures, Warner Bros avait pris des mesures drastiques pour assurer la pérennité de son modèle. Les studios avaient alors pris le parti d’une nouvelle forme diffusion, en salles obscures lorsque cela était possible et surtout en simultané sur sa plateforme HBO Max. Un choix controversé qui avait suscité de vives critiques, et notamment de la part des réalisateurs de son écurie. Christopher Nolan et Denis Villeneuve n’avaient d’ailleurs pas mâché leurs mots en affirmant que Warner Bros “n’aimait pas le cinéma”.

Alors qu’aux États-Unis les fauteuils rouges se préparent à accueillir les spectateurs, Warner Bros revoit sa copie. Lors d’une interview pour Recode Media, le PDG de l’entreprise Jason Kilar est revenu sur ce choix controversé. Il a notamment annoncé que cette double diffusion devrait être remisée au placard dès 2022.

“Je pense qu’il est très juste de dire qu’un grand film, disons un grand film DC, sera d’abord projeté exclusivement au cinéma, puis ira sur une autre plateforme comme HBO Max après son exploitation.”

À demi-mot, Jason Killar confirme néanmoins la volonté de Warner Bros de conserver son nouveau modèle de diffusion pour les films plus discrets. Cela permettra notamment à la plateforme HBO Max d’attirer de nouveaux abonnés, qui ne voudraient pas se rendre dans les salles obscures, en dehors des gros spectacles visuels comme les blockbusters. Concrètement, les films à gros budget bénéficieront d’une exploitation plus traditionnelle, à l’image de The Batman, alors que les longs-métrages moins attendus bénéficieront d’une double fenêtre sur HBO Max et sur le grand écran.

Un modèle incertain

Si Godzilla vs Kong est l’exemple parfait de la réussite de son modèle, avec plus de 50 millions de recettes au box-office, ce constat ne s’applique pas à toutes les productions des studios. Pour Wonder-Woman 1984, on est tout de même très loin du compte avec seulement 166,1 millions de dollars au box-office. Dans son entrevue avec Recode, Jason Killar se félicite tout de même de ces résultats, en arguant que cela a permis de faire fleurir sa plateforme HBO Max, en donnant une bonne raison aux abonnés de rester inscrits et en attirant de nouveaux consommateurs. Il concède néanmoins que la manière dont cette stratégie a été pensée laisse à désirer.

“Il ne fait aucun doute que c’était cahoteux au début. Si j’avais la chance de pouvoir le refaire, je pense que nous aurions pris quelques jours de plus pour avoir plus de conversations (avec les réalisateurs ndlr).

Dans tous les cas en 2021, Warner continuera d’exploiter ses productions sur le grand et le petit écran. La stratégie sera appliquée aux films prévus cette année comme Space Jam 2, The Suicide Squad ou encore Dune de Denis Villeneuve. Dans les pays où le service n’est pas encore disponible, comme en France, il faudra en revanche se contenter de la salle. HBO Max devrait être lancé dans nos vertes contrées à l’aube de 2022, on pourrait donc avoir droit à une nouvelle stratégie pour les films à petit budget. Pour rappel, la chronologie des médias actuelle empêche cette double diffusion, en imposant aux films sortis en salle un délai de 36 mois avant une sortie sur les plateformes SVOD. Warner pourrait finalement miser sur une diffusion exclusivement en streaming pour certains films. C’est peu ou prou ce que fera déjà Disney avec le film d’animation Pixar Luca.

Source: Vox.com