Les nouveaux purificateurs d’air de Dyson capturent le formaldéhyde

Gadget

Par Olivier le

Si Dyson a lancé plusieurs nouveaux aspirateurs ces dernières semaines, le constructeur britannique n'en a pas oublié pour autant sa gamme de purificateurs d'air.

Crédit : Dyson

Les appels à rester chez soi et à travailler à domicile se sont multipliés depuis le début de la crise sanitaire, ce qui a une conséquence fâcheuse : l’air que l’on respire à la maison peut être vicié. Parmi les sources de pollution intérieure, on recense par exemple des polluants comme les PM10, les COV (composés organiques volatils), le NO2 ou encore le formaldéhyde.

Des purificateurs plus silencieux

La nouvelle gamme de Purifier de Dyson a été conçue pour capturer non seulement la poussière fine et les allergènes, mais aussi pour détruire les COV potentiellement nocifs à l’instar du formaldéhyde. Il s’agit d’un gaz polluant incolore rejeté par les meubles et les produits en bois qui contiennent des résines (contreplaqué, panneaux de fibres, matériaux isolants), ou encore des produits de bricolage (peinture, papiers peints, vernis…).

Le formaldéhyde est particulièrement difficile à capturer : il est 500 fois plus petit que les particules de 0,1 micron. S’il n’est pas détecté, il peut entraîner une exposition prolongée car il rejette en continu des produits chimiques dans l’air (dégagement gazeux). Les purificateurs d’air de Dyson se base sur un algorithme qui leur permet de détecter avec précision les niveaux de formaldéhyde, tout en ignorant les autres gaz détectés par un capteur de COV dédié, en plus des capteurs existants de particules, de NO2, de température et d’humidité.

Cette nouvelle gamme capture 99,95% des particules aussi petites que 0,1 micron, telles que les allergènes, les bactéries, le virus H1N1, le pollen et les spores de moisissure. Les appareils sont entièrement étanches grâce à des joints haute pression qui empêchent l’air vicié de contourner les filtres et de rejeter des polluants dans la pièce. Ces modèles ont été conçus pour être 20 % plus silencieux, ce qui est aussi un argument important pour les utilisateurs.

Les prix débutent à 599 € et vont jusqu’à 699 €, avec des disponibilités qui s’étalent entre avril et juin.

 

Source: Dyson