Tesla pourrait économiser des millions sur les batteries grâce à un brevet acheté 3 $

Automobile

Par Olivier le

Le secret qui permettra à Tesla de proposer des batteries plus abordables provient sans doute d'un brevet acheté 3 petits dollars à une société canadienne. L'enjeu est de taille !

© Blomst, Pixabay

En septembre dernier, Elon Musk annonçait durant le Battery Day de Tesla que les coûts de production des batteries utilisées par le constructeur automobile allaient baisser de moitié. Une économie réalisée grâce à un processus innovant qui réinvente la fabrication des cathodes en nickel. Actuellement, « c’est incroyablement compliqué », expliquait-il, « c’est comme creuser un fossé, le combler et creuser à nouveau un fossé ».

Des cathodes en nickel moins polluantes

Tesla a donc examiné la chaîne de valeur du processus de fabrication et s’est demandé comment la simplifier au maximum. La réponse a sans doute été apporté par Springpower International : cette petite entreprise canadienne basée non loin de Toronto a vendu ses brevets à Tesla pour… 3 $ seulement, comme l’explique TechCrunch.

Un de ces brevets décrit une méthode permettant d’éliminer de cette fameuse chaîne de valeur le traitement des eaux contaminées issues de la fabrication des cathodes de nickel. Traditionnellement, ce processus nécessite énormément d’eau qui contiennent de l’ammoniac, des particules métalliques et des produits toxiques. Springpower a trouvé le moyen d’éviter cette contamination, et de réutiliser l’eau sans produire de polluant.

Durant le Battery Day, Drew Baglino vice-président à l’ingénierie de Tesla, avait détaillé un processus similaire, en ajoutant qu’il permettait d’économiser 75 % des coûts de production des cathodes. Tesla ne se serait d’ailleurs pas contenté des brevets : le constructeur aurait tout simplement acheté Springpower, plusieurs employés ayant indiqué sur leurs profils LinkedIn qu’ils travaillaient désormais pour le constructeur.

Ce processus devrait en tout cas permettre à Tesla de vendre un jour des voitures à moins de 25.000 $. Mais il faudra attendre avant que cette technologie n’apparaisse dans les premiers véhicules, sans doute plusieurs années.