TF1 annonce sa fusion avec le groupe M6

Après plusieurs semaines de négociations, le groupe Bouygues, déjà propriétaire de TF1 a annoncé le rachat du groupe M6 à hauteur de 30%. Une fusion qui apporte avec elle plusieurs changements internes.

© TF1

C’est officiel. Depuis ce matin, TF1 et M6 appartiennent désormais à la même famille. La fusion des deux groupes a été confirmée il y a quelques heures par Bouygues, déjà propriétaire de la galaxie TF1. Le géant des télécoms aura ainsi déboursé près de 641 millions d’euros pour sceller le rachat de 30% du groupe M6, qui conservera néanmoins 16% de son capital afin de faciliter les négociations ultérieures auprès de l’Autorité de la concurrence.

À la tête de ce nouveau pôle médiatique, c’est l’actuel président du directoire du groupe M6 Nicolas de Tavernost qui officiera en tant que PDG. L’actuel PDG du groupe TF1 Gilles Pélisson quant à lui, rejoindra la direction générale du groupe Bouygues afin de diriger le pôle média et développement. Attention cependant, bien qu’officielle, cette fusion ne devrait pas être effective avant 18 mois, le temps pour TF1 et M6 de négocier leur rapprochement avec l’Autorité de la concurrence et le Conseil Supérieur de l’audiovisuel. Il faut dire que les régulateurs français ne voient pas d’un très bon œil ces fiançailles entre les deux leaders de la télévision française. De plus, ce rapprochement pourrait peser lourd sur l’écosystème publicitaire, à l’heure où les deux groupes privés pourraient détenir à eux seuls plus de 70% du marché français.

Éviter une concentration des médias

Si le rachat de M6 par TF1 se concrétise, le nouveau groupe détenu par Bouygues devra néanmoins faire des choix. Le rachat de canaux hertziens est en effet soumis à de fortes réglementations concernant la concentration des médias. Un même groupe de télévision ne peut en effet détenir que sept autorisations de diffusion. En cumulant leurs forces, les groupes M6 (M6, W9, 6Ter, Téva, Gulli et Paris Première) et TF1 (TF1, TMC, LCI, TFX et TF1 Cinéma Séries) dépassent largement ce quota, et devront donc se séparer de quelques-unes de leurs chaînes.