Twitter : l’algorithme de recadrage préfère les femmes, et les personnes blanches

apps

Par Amandine Jonniaux le

Le réseau social vient de partager les résultats d’une étude interne qui voulait mettre en lumière les potentiels préjugés raciaux de son algorithme de recadrage.

© Brett Jordan via Unsplash

L’algorithme de recadrage de Twitter n’est pas exempt de préjugés. C’est du moins ce que semblent mettre en avant les résultats d’une étude interne publiée par la plateforme elle-même. Alors que sur mobile notamment, le réseau social tend à abandonner le recadrage au profit d’un affichage en taille réelle, l’outil est toujours largement utilisé, notamment sur ordinateur. Concrètement, il permet à Twitter de recadrer automatiquement l’aperçu d’une image publiée sur sa plateforme (qui reste toujours accessible en taille réelle lorsque l’on clique dessus).

algorithme Twitter
© Twitter

Problème, les utilisateurs avaient été nombreux à pointer du doigt cette fonctionnalité, l’accusant parfois d’avoir des préjugés raciaux, en privilégiant notamment les visages blancs. Pour avoir le fin mot de l’histoire, Twitter avait ainsi dépêché l’année dernière une équipe d’experts afin de déterminer si oui ou non, son algorithme avait un problème avec la couleur de peau. Après plusieurs mois de recherche, les résultats sont tombés cette semaine dans un rapport d’une vingtaine de pages accessible (en anglais) ici. Dans 4% des cas, l’algorithme aurait tendance à favoriser les personnes blanches. Un chiffre qui monte à 7% lorsque le sujet est une femme blanche. Si cette différence n’est pas énorme, elle a le mérite d’exister. En plus de préjugés sexistes et racistes, le réseau social a également pointé du doigt une passion bien particulière de son algorithme : les maillots sportifs. Dans la majorité des cas où l’outil ne recadrait pas l’image sur le visage du sujet, c’était en effet pour s’intéresser au numéro sur son maillot.

De son côté, Twitter a reconnu que son algorithme ne laissait pas assez de contrôle aux utilisateurs et utilisatrices de la plateforme. Le réseau social devrait donc redoubler d’attention à l’avenir, en offrant notamment plus de libertés aux internautes.