La folle ambition quantique de Google

Ordinateurs

Par Olivier le

À l'occasion de Google I/O, le moteur de recherche a dévoilé sa feuille de route concernant l'ordinateur quantique. L'entreprise ne manque pas d'ambition et elle a les moyens de faire la différence.

© Google

La prochaine décennie sera celle des grands défis quantiques, a expliqué Google. Le changement climatique, la prochaine pandémie, les énergies renouvelables, tous ces événements nécessitent une énorme puissance de calcul que seule l’informatique quantique peut offrir. Google avait annoncé, un peu imprudemment, être parvenu à la « suprématie quantique » en 2019, ce qui avait été réfuté par IBM.

Un ordinateur viable en 2029

Au-delà du marketing, les ambitions de Google dans le domaine sont immenses. Le groupe américain a dévoilé son nouveau campus Quantum AI à Santa Barbara, en Californie. Les spécialistes pourront utiliser un centre de données quantique ainsi que du matériel de recherche équipés des puces quantiques développées par Google.

Le campus Quantum AI. Crédit : Google

Pour expliquer les capacités de l’informatique quantique, Google donne l’exemple de la compréhension du fonctionnement des molécules. Pour parvenir à le simuler, les ordinateurs traditionnels ne sont pas suffisants. « Quand vous vous intéressez aux molécules, même de taille modeste, vous manquez rapidement de ressources informatiques », écrit Erik Lucero, l’ingénieur en chef de Quantum AI.

« La nature, c’est de la mécanique quantique : les interactions et les liaisons entre les atomes se comportent de manière probabiliste, avec une dynamique plus riche qui épuise la logique informatique classique simple », poursuit le dirigeant. Pour parvenir à son but, Google veut construire un million de qubits physiques qui fonctionneront de concert. Un sacré pari, car les machines quantiques les plus puissantes comptent moins de 100 qubits…

En bout de course, Google a l’intention de commercialiser un ordinateur quantique viable d’ici 2029.

Source: Google