Gare aux arnaques de trottinette électrique et de robot cuiseur à 2 € sur Facebook

Sur le web

Par Olivier le

Sur Facebook, la vigilance s'impose quand on tombe sur une promo exceptionnelle : c'est souvent trop beau pour être vrai, et cela cache souvent une arnaque. Illustration avec deux offres alléchantes qui cherchent à voler les coordonnées bancaires des utilisateurs et à leur faire souscrire des abonnements cachés.

© Thomas Ulrich, Pixabay

Les deux pubs ont circulé massivement sur Facebook ces derniers temps. Chez Darty, une trottinette électrique normalement vendue 450 euros proposée à 1,99 euro seulement, et chez Lidl, le robot Monsieur Cuisine Connect commercialisé à prix cassé : 1,95 euro. Difficile de ne pas être attiré par ces promotions sur des produits très recherchés vendus à des prix dérisoires, surtout que ces promotions s’accompagnent de messages rassurants de personnes ayant reçu les appareils en question.

Des promos trop belles pour être vraies

Mais tout ce qui brille n’est pas or : ni Darty ni Lidl ne sont à l’origine de ces promotions, et ces publicités ne sont que des arnaques visant à voler des coordonnées bancaires et à forcer les utilisateurs à souscrire des abonnements hors de prix. 20 Minutes a joué le jeu et suivi les liens donnés dans la promo du soi-disant Monsieur Cuisine Connect à 2 euros.

Après un premier formulaire a priori sans danger qui demande à l’internaute s’il connait les produits Silvercrest (le constructeur du robot cuiseur), il faut saisir des informations personnelles puis ses données bancaires pour payer la somme demandée. Et c’est là qu’en plus de donner des infos bancaires, on souscrit à un abonnement caché (facturé 65,85 euros par mois !).

Le site frauduleux précise que l’on dispose d’un délai de rétractation de trois jours pour annuler l’abonnement, mais il faut avoir l’œil car la mention est, bien sûr, très difficile à voir. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) recommande de demander par courrier ou en ligne l’arrêt du prélèvement, réclamer le remboursement des précédents prélèvements et de contacter sa banque pour voir ce qu’il est possible de faire.