Jeff Bezos sera présent à bord du premier vol habité de Blue Origin

Espace

Par Amandine Jonniaux le

Le milliardaire américain et fondateur d'Amazon a confirmé sa présence à bord du premier vol touristique mené par son entreprise Blue Origin le mois prochain.

Décollage d'une fusée Blue Origin
© Blue Origin

Avec cette annonce, Jeff Bezos espère sans doute prendre de court son concurrent Elon Musk, tout en accélérant encore un peu la course au tourisme spatial. Le 20 juillet prochain, Blue Origin, l’entreprise aérospatiale du fondateur d’Amazon, avait pour objectif de lancer son premier vol habité dans l’espace. Côté passagers, une première place avait d’ores et déjà été mise aux enchères, pour un prix qui culmine déjà à plus de 3,5 millions de dollars. À cet heureux chanceux, il faudra désormais ajouter deux passagers supplémentaires : Jeff Bezos et son frère, Mark. Sur Instagram, l’homme d’affaires a ainsi expliqué : “Depuis l’âge de cinq ans, je rêve de voyager dans l’espace. Le 20 juillet, je ferai ce voyage avec mon frère. La plus grande des aventures, avec mon meilleur ami”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jeff Bezos (@jeffbezos)

Une première pour Blue Origin

Prévu le 20 juillet prochain, ce vol constituera la première véritable mission touristique de Blue Origin. Un évènement qui devrait donc être scruté avec la plus grande attention, d’autant plus que jusqu’à présent, l’entreprise américaine n’a encore jamais effectué de vol d’essai habité. La capsule et la fusée, en revanche, ont déjà fait leurs preuves sur le terrain, avec pas moins de 15 vols réalisés depuis 2015.

Avec cette participation historique au premier vol habité de son entreprise Blue Origin, Jeff Bezos s’apprête sans doute à marquer l’histoire, tout en affirmant un peu plus sa volonté de se détacher du reste de ses activités pour se consacrer pleinement à l’exploration spatiale. On rappelle que l’homme d’affaires quittera officiellement son poste de PDG d’Amazon le 5 juillet prochain, pour laisser sa place à Andy Jassy, actuellement à la tête d’AWS (Amazon Web Services).