Transformers : le septième film a enfin un titre

Cinéma

Par Julie Hay le

La saga va revenir, mais avec un spin-off inspiré de la série Beast War et qui nous plongera en 1994 aux côtés des Animutants.

Transformers
© Paramount Pictures

Ce mardi 22 juin, Paramount Pictures a réuni des journalistes du monde entier autour d’une mystérieuse conférence. L’événement qui s’est tenu exclusivement en ligne était consacré au nouvel opus de la saga Transformers. Les studios ont présenté en détail le nouveau long-métrage de la franchise et ont même dévoilé un nom. Transformers : Rise of the Beasts devrait sortir sur nos écrans en juillet 2022, de quoi lui permettre de trouver son public chez les amateurs de bastons entre bolides métamorphes.

Pour mettre en images ces nouvelles aventures, et assurer l’héritage de la saga initiée en 2007 par Michael Bay, les studios ont recruté un connaisseur. Steven Caple Jr, qui a réalisé Creed II, devrait offrir aux spectateurs de nouveaux affrontements numériques entre les Autobots et leurs nouveaux ennemis. Pour Lorenzo Di Boneventura, producteur de la saga, ce choix de réalisateur était une évidence. “Nous voulions quelqu’un qui ait grandi avec les Transformers, les jouets et la série animée.” Devant la caméra, Paramount a également levé le voile sur l’identité des acteurs qui camperont les personnages principaux. Anthony Ramos (In the Heights) jouera Noah, un ancien militaire qui est la figure paternelle de sa famille et qui tente de trouver sa voie. Dominique Fishback (The Deuce) incarnera quant à elle, Elena, une chercheuse dans un musée et qui étudie des artefacts.

Direction 1994

Après avoir exploré les années 80 avec Bumblebee, la saga s’offre une nouvelle incursion dans le passé. Située en 1994, l’intrigue de ce nouveau film nous emmènera principalement à New York. C’est d’ailleurs la première fois que les Transformers se rendent officiellement dans la grosse pomme et ce sera sans doute une occasion pour le cinéaste de transformer la ville en un terrain de jeu pour les créatures robotiques, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Les personnages devraient également se rendre aux confins du Pérou, au Machu Picchu. Ce lieu, chargé de culture, joue visiblement un rôle important dans l’intrigue. Lorenzo Di Boneventura s’est d’ailleurs amusé : “On a demandé à faire explorer le Machu Picchu, mais ils ont dit non !”

Sinon du côté des robots qui se côtoient à l’écran, il y a aura du beau monde. Visiblement la sempiternelle guerre entre les Decepticons et les Autobots c’est fini. “Nous voulions donner aux spectateurs quelque chose de nouveau, on a exploité la guerre entre les Autobots et les Decepticons pendant longtemps. Vous allez voir des nouveaux méchants et des Transformers que vous n’aviez jamais vus.”  Inspiré du dessin animé Beast Wars diffusé entre 1996 et 1999 (Animutants), Rise of the Beasts mettra notamment en scène des Maximals comme Airazor ou Rhinox.  Les Terrorcons et les Predacons joueront les antagonistes principaux alors que l’on retrouvera Bumblebee et Optimus Prime du côté des gentils. Ce dernier sera toujours doublé par Peter Cullen et apparaîtra dans sa version G1. Ainsi, cet opus devrait explorer comment après son arrivée sur Terre, il est devenu le protecteur de notre planète.

Rendez-vous donc le 22 juin 2022 sur nos écrans pour découvrir Transformers : Rise of the Beasts.