Une méga-comète en route vers notre système solaire

Espace

Par Antoine Gautherie le

Pas de panique, ce mastodonte restera tout de même à bonne distance de la Terre.

© Buddy_Nath via Pixabay

Une super-comète serait-elle en train de foncer vers notre Système solaire ? C’est ce que semble suggérer une nouvelle observation réalisée dans le cadre du Dark Energy Survey, relayée par Futura Sciences. Pedro Bernardinelli et Gary Bernstein, deux astronomes de ce programme, viennent en effet de remettre la main complètement par hasard sur 2014 UN271, un énorme objet céleste, découvert en 2014. Surprise : il se rapproche de nous !

Le DES est un programme qui ausculte le cosmos pour essayer de comprendre l’énergie noire. Mais ses équipes sont aussi à l’origine d’un bon nombre de découvertes collatérales, notamment un certain nombre de comètes –  dont 2014 UN271. En général, celles-ci mesurent une petite dizaine de kilomètres. Mais celle qui nous intéresse est un peu différente : lors de sa découverte, les mesures effectuées suggéraient qu’elle pourrait mesurer… plusieurs centaines de kilomètres de diamètre, entre 100 et 370. A titre de comparaison, Pluton mesure près de 1200 kilomètres de diamètre.

Pas de panique cependant, celui-ci ne devrait en aucun cas s’approcher de la Terre. A son point le plus proche, il sera environ à la même distance du Soleil que Saturne… soit plus d’un milliard de kilomètres de nous. Les gestes barrières semblent respectés !

Une baroudeuse patentée

Grâce aux différents relevés et mesures effectués, les astronomes ont pu déterminer avec précision ses paramètres orbitaux, c’est à dire la trajectoire qu’elle décrit dans notre système solaire. En remontant celle-ci, on peut tracer l’origine de 2014 UN271 : apparemment, ce mastodonte nous viendrait tout droit du Nuage de Oort.

Ce gigantesque amas de glace marque ce qu’on appelle la frontière gravitationnelle du Système solaire, c’est à dire la distance maximale à laquelle le Soleil peut exercer son influence sur un corps. 2014 UN271 est donc une baroudeuse de première catégorie puisqu’elle nous vient des extrémités de notre berceau, aux confins de l’univers observable.

Un grand tour et puis s’en va

A l’heure actuelle, elle est encore située à environ trois milliards de kilomètres. La petite visite attendue n’est donc pas pour demain, et devrait avoir lieu en 2031. D’après les modélisations des astronomes, elle devrait passer tout près du Soleil. Elle va donc se retrouver catapultée par un effet de fronde gravitationnelle et repartir vers le fameux Nuage de Oort. Suite à quoi elle reviendra à nouveau, mais pas avant 4,5 millions d’années. Aucun d’entre nous ne sera là pour le voir, et il s’agira d’une chance unique de l’observer de “près”. Malheureusement, elle ne sera à aucun moment visible à l’œil nu. Nous compterons donc sur les astronomes amateurs et professionnels pour lui tirer le portrait à notre place !