Critique

Critique : Captain America Le soldat de l’hiver – Marvel change de cap

Cinéma

Par Pierre le

Captain America revient sur les écrans avec Le Soldat de l’hiver. Héros emblématique de Marvel, le Captain part de nouveau à l’aventure dans un film signé Anthony et Joe Russo. Le résultat ? Un film réussi qui sort des sentiers battus et qui s’éloigne un peu des traditionnels films de super-héros.

Nos deux héros vont se lancer dans une aventure intense
Nos deux héros vont se lancer dans une aventure intense

Critique garantie sans spoilers

Steve Rogers est sorti de son coma depuis un certain temps maintenant. Après avoir botté les fesses des aliens dans The Avengers, il est devenu agent spécial du SHIELD. Entre deux missions, il tente de s’adapter au monde moderne, se fait des copains pendant sa séance de jogging et tente de draguer sa voisine. Un jour, Nick Fury lui donne une mission : neutraliser des pirates français (à l’accent québécois) qui ont pris d’assaut un bateau du SHIELD. Une mission qui va le lancer dans une folle aventure contre des ennemis mystérieux.

Les collants sont éternels

Anthony Mackie décroche son premier rôle dans un film Marvel
Anthony Mackie décroche son premier rôle dans un film Marvel

Captain America 2 se différencie des autres films de superhéros par son scénario. Si nous avons bien un héros en collant, le scénario se rapproche plus du film d’espionnage que du film de superhéros. Oubliez les aliens, les superpouvoirs, les enjeux cosmiques. Captain America 2 est un film d’espionnage terre à terre. Bon, nous sommes encore loin de James Bond. Néanmoins, la construction même du scénario classe ce deuxième épisode dans cette catégorie.

Mais Captain America est avant tout un superhéros. Si le scénario est celui d’un film d’espionnage, avec ses retournements de situation, ses personnages jouant double jeu et ses scènes de fusillades, Cap’ est avant tout un superhéros. Et un superhéros, ça fait des trucs hors du commun. Impossible donc de remplacer le Captain par James Bond, puisque notre héros enchaîne les actions héroïques et impossibles à faire pour le commun des mortels.

Le soldat de l'hiver arrive assez tard dans le film
Le soldat de l’hiver arrive assez tard dans le film

Captain SMASH !

Captain America est un film un peu à part dans l’univers Marvel. Par exemple, les frères Russo ont choisit de moins mettre l’accent sur l’humour. Certes, il y a encore quelques punchlines destinées à faire rire la salle, mais elles sont tout de même moins omniprésentes quand dans un Iron Man 3 ou un Avengers, par exemple. De même, les frères Russo ont fait le choix du réalisme dans les combats. Ici, les personnages se mettent sévèrement sur la tronche dans des combats étonnamment violents pour un Marvel. Bon, ce n’est pas Taken non plus, mais cela surprend. De même, les gunfight ultra nerveux sont très surprenants et agréables à regarder. La scène de l’autoroute, par exemple, est un vrai plaisir pour les yeux. Ça tue, ça saigne, ça bastonne, ça mitraille dans tous les sens, bref, ça change des productions Marvel habituelles. On apprécie également le fait que le SHIELD ne soit pas décrit comme l’organisation bienveillante d’Agents of SHIELD, des complots et des cachotteries rythmant la vie de l’agence.

Notons également que Captain America 2 est un film important pour l’univers Marvel. Ce dernier est en effet assez figé depuis quelques films, les choix scénaristiques forts manquant à l’appel. Captain America corrige le tir en bousculant le scénario global. Seul regret : que tous les choix scénaristiques ne soient pas assumés jusqu’au bout.

Alexander Pierce et Nick Fury, les deux boss du SHIELD
Alexander Pierce et Nick Fury, les deux boss du SHIELD

Captain America, Le Soldat de l’hiver se dote également d’un rythme agréable et les acteurs, s’ils ne sont pas exceptionnels, remplissent leur contrat. Ainsi, Chris Evans ne change pas d’un pouce par rapport aux précédents films, idem pour Scarlett Johansson. Sebastian Stan, qui joue le soldat de l’hiver, ne peut malheureusement pas montrer toutes ses capacités, le scénario ne lui laissant que peu de marge. Notons la prestation de l’excellent Samuel L. Jackson en Nick Fury, qui s’éclate toujours autant dans son rôle. Robert Redford, lui, sort de ses compo habituelles et étonne.

Captain Pasparfait

Mais Captain America 2 est loin d’être un film parfait. On notera quelques scènes ridicules çà et là (la scène des vieux ordinateurs) et deux ou trois moments de flottement. De plus, Captain America se déroulant dans un univers partagé avec tous les autres Marvel, cela laisse peu de marge aux frères Russo qui ont dû se confronter à un cahier des charges très strict. Le résultat est que le film, même s’il ne manque pas de personnalité propre, n’arrive pas à se démarquer pleinement de ses pairs.

Rien ne vaut une bonne baston
Rien ne vaut une bonne baston

Verdict

Captain America, le Soldat de l’Hiver est une très bonne surprise, sans être exceptionnel. Bien mis en scène, se dotant d’un scénario à suspense et de bastons dantesques, il remplit parfaitement son rôle de blockbuster. Nous n’avons pas là le film de l’année, c’est certain. Néanmoins, Captain America est un bon Marvel, et ça, ça fait plaisir.

Ah, j’oubliais. Restez après le générique (vous avez maintenant l’habitude avec Marvel). La scène post-générique envoie du pâté Hénaff par kilotonnes ! Si vous êtes fans de Marvel, la rater serait une erreur monumentale. Restez dans votre siège jusqu’à la fin !

14 réponses à “Critique : Captain America Le soldat de l’hiver – Marvel change de cap”

  1. “La scène post-générique envoie du pâté Hénaff par kilotonnes !”

    Merci pour ce fou rire ! Ah le JDG j’vous adore ! ^_^

  2. Tu dois sûrement faire partie des gens qui en ont vu que 2 épisodes pour dire que le SHIELD est une organisation gentillette dans Marvel’s Agents.

    Hâte de voir le film sinon.

  3. Ce n’est pas la scène, mais les 2 scènes (vu lors de l’avant-première avec les acteurs).
    Il y a aussi la direction des acteurs des francophones du début du film qui est ratée, sinon la scène d’intro aurait été parfaite avec ce côté Metal Gear qui influence le film.
    La bande annonce ne montre pas les meilleures scènes du film et ça, c’est chapeau.
    Je suis d’accord, les choix scenaristiques ne sont pas assumées jusqu’au bout, mais ça va.
    Sinon, il est dans mon TOP 3 facile

  4. Ce n’est pas la scène, mais les 2 scènes post-génériques (vu lors de l’avant-première avec les acteurs). La première est une des meilleures chez Marvel.
    Il y a aussi la direction des acteurs francophones du début du film qui est ratée, sinon la scène d’intro aurait été parfaite avec ce côté Metal Gear qui influence le film.
    La bande annonce ne montre pas les meilleures scènes du film et ça, c’est chapeau.
    Je suis d’accord, les choix scenaristiques ne sont pas assumées jusqu’au bout, mais ça va.
    Sinon, il est dans mon TOP 3 facile

  5. Je suis pas d’accord sur un truc. Dans Marvel Agent of SHIELD, le SHIELD n’est pas du tout percu comme une organisation bienveillante. Au contraire! Justement c’est ce qui en fait tout l’interet. Voir comment fury a utilisé Coulson et l’a laché. Voir tout ce que le SHIELD cache meme à Coulson!
    Franchement cette serie est tout bonnement géniale! Un vrai plaisir pour ma part.

  6. Et bien après avoir vu le film je suis tout à fais d’accord avec cette critique !!
    Par contre j’ai fait la boulette de ne pas rester pour la scène post-générique :-/

  7. Je suis allé le voir et je dois dire que j’ai été un peu déçu.

    ***** [SPOIL] *****
    Pourtant le film commençait tambours battant avec un Georges St-Pierre en Batroc qui nous offre une superbe baston contre le captain. Malheureusement le scénario au final peu crédible vient gâcher quelque peu la fête. De plus le Soldat de l’Hiver qui avait un gros potentiel est à mon sens sous exploité, sans même parler de la baston de fin contre le captain qui vire au ridicule et au gnan gnan de premier degré.
    ***** [SPOIL] *****
    Bref un film agréable à regarder en blu-ray mais certainement pas le film de l’année.

  8. Des velléités sur le film d’espionnage ou le thriller politique peut-être, puisque les réalisateurs citent quelques références dans ce sens, mais “un changement de Cap”, c’est nettement exagéré. Les super-héros dominent, les bastons dominent, le suspense est nul et enseveli sous l’action massive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *