Critique

Critique : 300 la naissance d’un empire – THIS. IS. CATAAAAAAA !

Cinéma

Par Pierre le

En 2007, Zack Snyder signait son deuxième film : 300. Basé sur le comics éponyme de Frank Miller et Lynn Varley sorti en 1998, le film ne brillait pas par son scénario. Mais Snyder avait réussi à imposer son style, à base d’effets de lumière soignés et de combats très esthétiques et violents. Le film, même si on peut discuter éternellement de sa qualité (il y a les adeptes et les autres) a marqué son époque, enchaînant les répliques cultes (« Tonight, we dine in hell !« ) et relançant la mode des péplum à Hollywood.

Eva Green est la vraie héroïne du film
Eva Green est la vraie héroïne du film

La Warner voulait une suite. Franck Miller aussi. L’auteur s’est donc attelé au roman graphique Xerxès et la production sur son adaptation : Rise of an Empire. Fait rare, le film sort avant l’oeuvre qu’il adapte. Warner a confié le projet à Noam Murro, réalisateur israélien spécialisé dans les spots publicitaires, qui n’a qu’un film à son actif : Smart People. S’en est-il tiré ? Signe-t-il une suite digne de 300 ? Non.

Critique garantie sans spoilers

300, la naissance d’un Empire n’est ni une suite, ni une préquelle. L’action se passe en même temps que 300. Pendant que les 300 spartiates résistent à l’armée Perse aux Thermopyles, l’armée athénienne dirigée par Thémistocle (Sullivan Stapleton) affronte Artemisia (Eva Green), la Générale suprême de la marine orientale. Voilà, c’est tout.

Certains plans sont très réussis
Certains plans sont très réussis

Salade tomates oignons

Le scénario tient sur un ticket de métro. Ce n’est pas un problème, s’il est bien mis en scène et que les personnages sont assez forts pour le porter. 300 y arrivait très bien. La naissance d’un Empire loupe le coche. En effet, le tout manque cruellement d’enjeux. Alors que le premier film nous offrait une baston déséquilibrée au possible, ici, c’est armée contre armée. Le tout s’avère être une suite décousue de scènes qui tentent de se rattacher au premier film, comblant des trous qui n’existaient pas. Un gros patchwork nous montrant l’envers du décor de 300, sans arriver à devenir une histoire à part entière. Pire, tout cela dédramatise l’action de 300.

En effet, dans le premier film, nous avions réellement l’impression que les spartiates étaient les seuls à se dresser contre l’Empire Perse, les autres cités étant trop lâches pour se battre. En fait, non. Toute la Grèce se bastonne contre l’envahisseur, ce qui minimise fortement l’impact de la résistance de Léonidas. Le film se résume à une succession de batailles navales, de dialogues plats et de flashbacks mal incorporés.

Ici, ce n’est pas forcément le réalisateur qu’il faut blâmer. L’histoire est en effet l’oeuvre de Frank Miller et l’adaptation celle de Zack Snyder. Il faut bien entendu mettre de côté toute l’idéologie de l’auteur de comics (par exemple, tous ceux qui sont un peu basanés sont forcément des terroristes barbares qui veulent éradiquer la démocratie), qui n’engage que lui. Mais rien y fait, la mayonnaise ne prend pas.

Singerie

Noam Murro a du donc se dépêtrer tant bien que mal avec ce scénario décousu et trop dépendant du premier film. Quand bien même, il n’a pas réussi à sauver les meubles. Pire, il participe au naufrage qu’est cette suite. Au lieu de tenter d’imposer son style, il singe maladroitement les mimiques de Zack Snyder, en usant et abusant des effets ralentis accélérés qui ont fait la marque de fabrique du réalisateur. Si Snyder maîtrise ces techniques, Murro n’y arrive pas, ce qui contribue à rendre l’action confuse, voire illisible. La faute également à une direction artistique misant sur le bleu sombre. Lors de grandes batailles navales, impossible de distinguer les navires grecs des perses sur la mer démontée.

Les batailles sont confuses
Les batailles sont confuses

Les acteurs, eux, donnent l’impression de s’en foutre totalement. Le charisme d’huître de Thémistocle fait pâle figure face à celui de Léonidas. Eva Green (Artemisia), qui incarne le personnage central du film, est totalement en roue libre.

Pourtant, Murro a tenté des choses avec La Naissance d’un Empire. Ainsi, certains plans sont très esthétiques et agréables à l’œil. De même, certains combats se suivent sans déplaisir (la première bataille navale, par exemple). Mais tout cela n’arrive pas à sauver un film bien plat.

Verdict

Si nous tentions une comparaison avec le jeu vidéo, La naissance d’un empire donne l’impression d’être un gros DLC raté de 300. Dispensable et s’incrustant très mal au premier film, il a été généré uniquement pour tenter de voir l’histoire d’un autre point de vue. Les fans de grosses bastons y trouveront peut-être leur compte. Mais les fans de 300 seront déçus par cette fausse suite. Le reste n’y verra qu’une bouillie de scènes mal découpées, mal intégrées et mal filmées.

Léonidas >>>>>>>>>> Themistocles
Léonidas >>>>>>>>>> Themistocles

http://www.youtube.com/watch?v=jGEERBDelH8

29 réponses à “Critique : 300 la naissance d’un empire – THIS. IS. CATAAAAAAA !”

  1. Ouai je m’y attendais j’ai tellement aimé le premier, et bon pour succéder a Gerard Butler, il fallait un acteur d’une autre trempe!

  2. Bon le film à l’air naze, ce n’est pas une surprise, mais désolé la critique est malheureusement pas terrible. En tout cas sur tout le contexte historique.

    L’œuvre fictive de F.Miller est basée sur des faits réel, les 300 se sont effectivement battus à 1 contre 10, pas pour la gloire d’être les seuls à combattre…mais pour donner le temps nécessaire à la flotte Grecque pour s’organiser…ce qui leurs à finalement donné la victoire…de mon point de vue c’est tout aussi noble.

    Le fait qu’il n’y ait que des blancs d’un coté n’a rien d’une idéologie douteuse, cela m’avait déjà fait bondir à la sortie du Premier, c’est de l’histoire, les Grecs étaient un peuple blanc et l’armée Perse était composée à 95 % de peuples venant du moyen-orient ou d’Afrique…mais encore faut-il avoir un minimum de culture…

  3. Je crois que vous n’avez pas du tout compris le film. Je ne l’ai pas vu mais il me semble bien evident que Thémistocle n’est en aucun cas l’acteur principal et il n’a pas pour but de remplacer Leonidas (Gerard Butler).

    Eva Green (Artemisia) est quand a elle la personne mise en avant dans ce film. J’ai regarder 300 pour la premiere fois hier et je m’attends a voir un tres beau film ici.

    Il est certain que des scenes/dialogues inutiles seront present mais je rest convaincu que ceci sera un excellent film digne de 300.

  4. Sans dec vous êtes dur ! Je viens de le voir et il nous a beaucoup plus, certe le scénario est pas extra mais en même temps, 300 c’est pas fait pour ça ! Et ce qui a déplu moi j’ai aimé ce mélenge de scéne qui est différent de d’hab 🙂

  5. C’est une suite parsemée de flashbacks du 1er d’après les sites qui peuvent réellement discuter de cinéma 8)

  6. En même temps un peu de mal à donner du crédit à une critique cinématographique sur un site comme celui-ci

  7. La critique en elle-même est intéressante.
    Mais veillez à ne pas sortir l’histoire de son contexte. Je rappelle quand même que malgré une société et une démocratie très évoluée, les grecs étaient esclavagistes et en effet ils étaient blancs (OH MY GOD ! Il faut appeler Najat !).

    Donc le bon ton actuel de voir une idéologie raciste contemporaine partout et dans des œuvres à contenu historique est erroné.

  8. Rien à voir avec le contexte historique.

    Pierre fait référence aux positions politiques plus que douteuse de Frank Miller sur le monde musulman.

  9. On parles souvent du coté idéologique de 300 pas forcement pour l’histoire elle même vu qu’elle est visblement assez vrai historiquement mais plus parceque F. Miller est un vieux réac limite raciste et que pour lui l’histoire à du avoire cette raisonnance toute particulière (il croit dur comme fer à la menace islamique donc oui pour lui des blancs qui se défendent d' »arabes » en minorité numéraire c’est en partie idéologique) .
    Après le premier 300 (et la BD) sont quand même maginifique et jouissive donc ça reste du très bon.

  10. C’est drôle quand même ; on nous donne à manger de la merde, on en a conscience, on sait pertinemment que c’est pas bon, mais on la mange toutefois.
    Alors, faut-il le répéter ? Se battre, c’est pas bien. La violence, c’est pas bien. Voir des films à la con, c’est nul. D’autant qu’il n’y a aucune volonté de la part des producteurs de faire un chef d’œuvre esthétique, juste du pognon. Et vous collaborez ?

  11. Effectivement, Miller est réac, xénophobe, misogyne… et il ne s’en cache pas. D’ailleurs, jetez donc un œil à son roman graphique Holy Terror, qui donne une bonne idée de ce qu’il pense. Après, c’est toujours le même débat. Doit-on détester un auteur pour son idéologie ? Chacun son point de vue. Pour ma part, même si ses idées me répugnent, je respecterait éternellement l’auteur. C’est tout de même lui qui a pratiquement créé le Batman moderne, il a donné naissance à Sin City, relancé Daredevil, écrit 300…

    Pour ce qui est du contexte historique, non, 95% de l’Empire Perse n’était pas composé de « basanés », pour répondre à The_Demonwolf. L’Empire Perse était un royaume hétéroclite composé d’une multitude peuples. On peut notamment citer les peuples d’Anatolie, les babyloniens ou les habitants du Caucase. Il y avait de tout. De plus c’était loin d’être le peuple barbare décrit dans 300, mais passons.

    De plus, 300 est une oeuvre de fiction basée sur une histoire vraie. Non, Xerxès ne s’est pas pointé avec des éléphants de 30 mètres de haut et des orques du Mordor aux Thermopyles. Non, les spartiates n’étaient pas en slip. Tout cela fait partie de la fiction. En revanche, pour le nombre de combattants, cela reste flou. La première source nous vient d’Hérodote, qui a narré cette histoire des décennies après. Il faut donc faire la part des choses entre Histoire et fiction.

    @glott Nous ne sommes pas un site de cinéma. Certes, nous en parlons, mais nous sommes loin d’être Télérama. Nous avons vu le film, nous avons détesté, nous vous partageons notre point de vue. Après nous ne sommes pas parole d’évangile, faites vous votre propre avis ! Comme disait Dirty Harry, « les avis c’est comme les trous du cul, tout le monde en a un »…

  12. J’ai été voir ce film avec ma copine hier, l’avant première, il y avait le premier 300 et après nous avons vus le deuxième. Il est bien, mais ne surpasse pas le premier et aussi la grosse déception est qu’il n’y a pas de fin. Il y aura forcément un troisième ! Puis pour répondre à Pierre il était facile de dissocier les bateaux grecs des perses par rapport à leur taille et forme.

  13. Comment reduire un long métrage en pièces en 10 leçons.
    Mais pour sure malgrés les critiques se ne sera pas un echec commercial.

  14. d’apres les divers etudes historiques, les spartiates etaient 300 mais seuls les guerriers ayant des enfants sont partis se sacrifier
    et leonidas etaient le vieux roi (sparte avait deux rois : un roi dela cité, souvent un ancien guerrier, et un roi-general)
    ca a permis aux grecs de preparer leur flotte mais aussi de consentrer leurs troupes terrestres..l’armée spartiate ct pas 300 gus mais plutot 9000 hommes
    a leur coté il y avait 5000 hoplites grecs venus d’autres cités mais ils sont repartis avant la fin (on le voit dans le film d’ailleurs)
    du cote perse on estimait a 250 000 le nombre mais dedans y’avait de tout : des cavaliers legers et lourds, de l’infanterie potable mais bcp dd’infanterie légere avec blouclier en peau et un javelot…bref de la pietaille

    les grecs leurs troupes ct de l’infanterie lourde avec un peu de pietailles (frondeurs surtout), en particulier a sparte
    et les phalanges grecques ct du lourd 🙂

    pour ceux qui veulent lire ca en matiere romancé (mais tres bien foutu surtout la description des combats), y’a « Gates of fire », ca a été traduit en vf je pense

  15. autre réplique culte de 300 : « we will fight in the shade » apres que le heraut perse proclame que les milliers de fleches perses vont obscurcir le ciel 🙂

  16. Bon, je sors de la séance du film… Je ne suis pas d’accord avec le ressenti que vous avez exprimé. Pour moi le film est super bien fait! Ok le scénario n’est pas top top mais bon il succède bien à 300 même si ce n’est pas aussi bien. Ce film est sympa à voir et ça nous amène un coté positif à l’histoire!

    Ce n’est pas l’explication la mieux mais moi je me suis pas fais chier du tout pendant ce film donc je vais dire qu’il vaut la peine d’être vu dans une salle de cinéma et en V.O si possible! Voilà

  17. Je viens d’ aller voir le film et je ne comprends pas une telle critique
    certe il est est du point de vue des atheniens mais la mise en scene est extraordinaire les plans sont superbes digne graphiquement du premier, le scenario tient bien sur un ticket de metro mais on s en fous on est pas là pour ça, on prends sa claque dans les graphismes.
    alors mon conseil allez voir le film et faites vous votre propre opinion, vivement la suite….

  18. OMG ! C’est moche

    Autant 300 premier du nom volait déjà au ras des pâquerettes niveau scenario mais bénéficiait de très bon effets visuels , autant ce 300 la naissance d’un empire est un petit naufrage.
    Ce film n’est qu’un enchainement de combats usant et abusant de ralentis\accélérations\gerbes de sang redondant entrecoupés de dialogues insipides et de voix off chiantes offrant un maximum de tirades pompeuses ( D’ailleurs la voix off semble ne pas comprendre ce qu’elle raconte ).
    Ajoutez à cela un Thémistocle qui n’a pas la moitié du charisme d’un Léonidas ( il est la clairement en lieu et place de Leonidas ) , un Xerxès complétement absent ( il ressemble plus à un GO du Club Med en claquette ) , des batailles maritimes tournées sous cocaïne ( la bataille finale est d’un pathétique ! ) , une 3D dégueulasse … et vous obtenez une pale copie d’un film trop surestimé à mon gout mais appréciable malgré tout.
    Seul point positif , la sublime Eva Green excellente en reine du chaos
    Un film qui sera surement apprécié par les ados boutonneux en mal d’action et de gros muscles

  19. Il y en a qui critique Miller sur sa vision des chocs des civilisations, et bien désolé pour vous les adeptes du multiculturalisme béat et comme beaucoup d’autres il est lucide sur la situation actuelle : on aime bien cracher et renier les Juifs et le monde Chrétien, faire de l’anti-américanisme primaire en accusant ceux qui ne sont pas d’accord de phobies multiples sans voir (ou refuser de voir) qui sont ceux qui provoquent les guerres d’aujourd’hui en se faisant passer pour des victimes alors qu’ils ont toujours été des envahisseurs.

    Keyser Söze avait dit :
    « Le coup le plus rusé que le Diable ait jamais réussi, ça a été de faire croire à tout le monde qu’il n’existe pas » et c’est ce qui se passe depuis en nous bassinant avec les mythes d’une religion d’amour et de paix.

  20. Ce film es décevant à plusieurs reprise je me demandais, mais pourquoi elle a pas juste envoyer toute sa flotte sur l’ennemi? Elle es conne ou quoi?…
    -De plus Thémistocle fini par coucher avec Artemisia sa à été le bouquet. Au lieu de faire un gros combat épique suivit de plusieurs combat épique il nous on donnée plusieurs minuscules combat pour certain excelent, mais pour d’autres absolument inutiles.

    En plus je crois que ceux qui on créée ce film son vraiment con. Pourquoi? Parce que tout le monde attendais une suite qui aurais pu être grandiose avec la nouvelle armé que l’on voie a la fin du premier 300.300? Ce chiffre ne veux plus rien dire dans ce film çi. Il nous on plutot pondu un navet qui se passe en mer. Si tu veux faire de bon combat TU NE LES FAIT PAS EN MER!!!!

    -Autre point de WTF: Lors de la premiere bataille en mer l’un des haut placer de Thémistocle dit:«Ils se battes plutôt bien pour des paysans ou un truc dans le genre. Hey gros tout ce que vous avez fait ces rentrer dans leur rames en bâteau.

    Point positif:
    -Il on enfin trouvée un scénario qui colle avec Eva Gree puisqu’elle a toujours l’aire d’une dépressive suicidaire dans tout ses films.

    -Ensuit, pour les effets spéciaux, j’ai apprécier. Rien d’autre a dire.

    Je classe ce film dans les 6.5/10.

  21. Un mauvais film qui a au moins eu le mérite de me faire rire. Oui, je n’ai pas pu m’empêcher de rire devant ces scènes d’action toutes plus invraisemblables les unes que les autres… On est vraiment loin derrière le premier film 300 (dont je ne suis pourtant pas un fan, mais dont j’aimais quand même certains aspects). Et la scène de sexe est aussi improbable et ridicule que les combats…
    Il reste quand même quelques bons points à ce film: de beaux plans, de beaux graphismes, quelques scènes de combat qui se laissent regarder, et bien sûr, Eva Green.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *