Critique

[Critique] Le Monde secret des Emojis : Publicité géante et gênante

Cinéma

Par Pierre le

Si je devais faire un classement des plus mauvais longs-métrages vus dans ma vie, Le Monde secret des Emojis serait certainement dans le top 10. Mauvais divertissement, Le Monde secret des Emojis symbolise plus globalement le manque d’inspiration de l’industrie hollywoodienne ces derniers temps.

Mais…

(ノ°Д°)ノ︵ ┻━┻

Au départ, je voulais écrire une critique rigolote à base d’emojis pour rester dans le thème du film. Une critique amusante qui se serait ponctuée de moult emojis caca. Mais l’heure est trop grave pour plaisanter. En effet, Le Monde secret des Emojis est symptomatique d’un Hollywood en crise qui s’est perdu en cours de route.

L’histoire ? Quelle importance… Entre deux micro-siestes et trois séances d’indignation, j’ai vaguement suivi l’histoire de cet emoji bof qui ne peut pas bofer et qui doit entreprendre une quête initiatique pour s’accepter tel qu’il est. Une histoire vue et revue cent fois, que les scénaristes n’ont même pas pris la peine d’habiller un minimum. Les personnages et l’histoire sont en effet plats comme un écran de smartphone, notamment à cause de la vacuité des dialogues. De même, la direction artistique donnera des cauchemars à vos chères têtes blondes. Mentions spéciales aux virus et aux trolls qui, chez Pixar, n’auraient pas passé n’importe quel processus de validation.

… non…

Cerise sur le gâteau, l’univers dépeint dans les une heure vingt (c’est long, très long) n’a aucun sens. En moins de trente secondes, les personnages peuvent se contredire ou les règles être établies puis brisées dans la foulée. C’est la foire au grand n’importe quoi qu’une simple révision de scénario par un script doctor aurait pu éviter. Pourquoi l’emoji bof est il particulier ? Pourquoi les trolls du net sont logés dans une application avec les bugs ? Pourquoi les personnages sont obligés de passer par les apps alors qu’au même moment, d’autres personnages vont plus vite en les contournant simplement ? Pourquoi l’emoji caca est-il le seul à avoir besoin d’aller aux toilettes ? Rien n’a de sens dans Le Monde secret des Emojis, et rien n’est expliqué.

Un monde truffé d’incohérences

Le pire dans tout cela, c’est que rien n’est innocent. En effet, tout le scénario du Monde secret des Emojis semble avoir été construit pour faire de la publicité gratuite. En plus du namedropping constant et sans aucun sens, l’histoire se permet parfois des détours pour promouvoir des applications has been depuis deux ans. Impossible de ne pas se sentir mal à l’aise devant cette séquence Candy Crush qui n’a d’autre intérêt que d’inciter les enfants à télécharger l’application (et à dépenser les sous de leur parents), et c’est loin d’être la seule dans ce cas. En réalité, Emoji rappelle furieusement l’affreux Food Fight dans ce domaine, mais avec un budget plus conséquent.

… pitié…

Le Monde secret des Emojis est surtout l’emblème d’un Hollywood excessif qui s’est perdu en cours de route. Un Hollywood pour lequel ne compte que les licences juteuses, plus à même de remplir les caisses des studios que de raconter une belle histoire. Cela fonctionne quand il s’agit d’adapter des histoires ou des personnages connus qui ont déjà fait leur preuve (Marvel en est le parfait exemple), mais moins lorsqu’il s’agit de mettre à l’écran un concept aussi nébuleux que la vie des emojis. Comme nous les utilisons tous et tous les jours, Sony s’est dit qu’il tenait peut-être un truc à faire. Mais le cinéma, ce n’est pas comme cela que ça marche.

… arrêtez-ça !

Verdict

Naufrage sur tous les plans, Le Monde secret des Emojis sera sans doute un film vite oublié… et c’est dommage. En effet, il doit servir d’avertissement à un Hollywood en manque d’inspiration qui ne propose plus aucune création pour vendre ses produits. Néanmoins, le spectateur, même s’il sait qu’un film Hollywoodien est avant tout un produit plutôt qu’une oeuvre, ne sera plus dupe longtemps.