Critique

[Critique] Lego Ninjago, à déconseiller aux plus de 12 ans

Cinéma

Par Pierre le

Adapter une licence telle que Lego n’était pas chose aisée, mais Phil Lord et Chris Miller ont relevé le défi avec brio. Puis, Chris McKay a réussi à transformer l’essai avec le très rigolo Lego Batman. Aujourd’hui, c’est le trio Charlie Bean, Paul Fisher et Bob Logan qui passent à la barre avec le troisième film de la saga : Lego Ninjago.

Wu est incarné par Jackie Chan en VO

Go Ninja Go Ninja Go !

Pour la première fois, Lego adapte une de ses licences maisons. Une licence qui existe depuis 2011 et qui a déjà eu le droit à sa série télévisée. C’est maintenant au tour du grand écran de ravir nos chères têtes blondes. Les réalisateurs ont d’ailleurs fait le choix de ne parler qu’aux enfants et seulement à eux. Un choix compréhensible, étant donné qu’ils connaissent déjà les personnages, mais qui laisse de côté les adultes.

En effet, Lego Ninjago se montre peu attentionné avec les adultes. Pas de deuxième niveau de lecture, peu de second degré, pas de petits détails cachés que seuls eux peuvent comprendre. Juste une histoire de ninjas qui utilisent des robots en mode super sentai contre un méchant maléfique, avec une histoire de relation père/fils en arrière plan. En tant qu’adulte, l’ennui pointe donc le bout de son nez très rapidement et tout semble très convenu. J’ai 31 ans et je me sens trop vieux pour tout ça.

Nous suivons Lloyd, le ninja vert

Pourtant, Warner et Lego ont eu la bonne idée d’inviter des enfants à la projection presse. Des enfants qui, semblaient eux ravis de voir leurs héros préférés évoluer à l’écran. La séance fût ponctuée de nombreux rires et d’éclats de voix exaltés.

À LIRE AUSSI SUR CE SUJET [Critique] Lego Batman
Garmadon est le méchant du film

Quant à votre serviteur, il n’a certes pas passé un moment déplaisant, mais aurait préféré construire un set de Lego dans la vie réelle à la place.

Verdict

Beaucoup moins intéressant, rythmé et surtout drôle que Lego Movie et Lego Batman, Ninjago réutilise une formule qui marche, mais qui sent néanmoins le réchauffé. Pourtant, les enfants adorent et en redemandent. Si les parents s’ennuieront un peu pendant la projection, leurs progénitures s’éclateront comme des petits fous.