Critique

Critique : Mythic Quest saison 2, la bonne surprise sur Apple TV+

Apple

Par Julie Hay le

Dans la lignée de Parks and Recreation et The Office, Mythic Quest nous fait découvrir l’univers des jeux-vidéo au travers de ceux qui les font. En collaboration avec Ubisoft, la série revient pour une deuxième salve d’épisodes sur Apple TV+. Critique.

© Apple TV+

Entre The Office, Brooklyn Nine-Nine ou The It Crowd, nombreuses sont les séries à explorer le milieu du travail. L’année dernière, Netflix avait d’ailleurs recruté l’un des créateurs de Parks and Recreation pour développer une comédie sur l’exploration spatiale. Space Force, avec le génial Steve Carrell dans le rôle principal, avait rapidement rencontré le succès. Mais quelques mois plus tôt, dans l’ombre, Apple TV+ avait également lancé sa première série du genre: Mythic Quest. Elle promet de nous plonger dans les coulisses des jeux vidéo aux côtés de ceux qui les font. Mais après une première saison réjouissante – quoiqu’un peu inégale, que nous réserve cette nouvelle salve d’épisodes ?

Ian Grimm, patron un brin égocentrique de Mythic Quest doit composer avec sa nouvelle partenaire en affaires, Poppy. Le duo électrique est forcé de collaborer pour développer une nouvelle extension du jeu après le succès de Raven’s Banquet. Mais les deux créatifs ont dû mal à trouver un terrain d’entente et les choses s’enveniment alors que Montréal réclame les premiers visuels de cet ambitieux projet.

Un puits d’informations sur l’univers des jeux vidéo

Ce qui fait la force de Mythic Quest, c’est sans conteste le thème qu’elle aborde. Si les passionnés n’apprendront sans doute pas grand chose, les joueurs occasionnels pourront quant à eux considérer Mythic Quest comme une mine d’informations sur le développement, le financement et la promotion d’un jeu vidéo. Ce goût pour le détail est d’ailleurs certainement à allouer à la participation d’Ubisoft dans le processus créatif. Le studio français a élaboré quelques visuels pour rendre le tout plus crédible. De la création d’un scénario, à la motion capture en passant par le développement, la série dépeint de manière très précise le défi que représente la création d’un titre vidéoludique. Ponctué de références en tous genres, le récit s’adresse aussi bien aux passionnés qu’aux néophytes. Ce soin apporté aux détails permet ainsi à Mythic Quest de se hisser parmi les productions les plus abouties du catalogue Apple TV+.

Apple TV+
David, le patron dépassé de Mythic Quest offre de beaux moments de comédie.

Mais la série ne se veut pas uniquement reflet d’un processus de création et tend à offrir une réflexion sur cet univers. Grâce au talent de Rob McElhenney à l’écriture du scénario, Mythic Quest aborde très justement des thématiques aussi vastes que la masculinité toxique, le harcèlement en ligne et le surmenage. Elle n’épargne pas non plus les réseaux sociaux et les influenceurs, qui font depuis plusieurs années la pluie et le beau temps dans le secteur du divertissement.

Le personnage de Poppy sert d’ailleurs un propos plus vaste que celui de la comédie. Savamment pensé, il permet au scénariste d’aborder et de construire une réflexion sur la difficulté d’être une femme dans un univers essentiellement masculin. Charlotte Nicdao excelle d’ailleurs dans l’exercice, et réussit en quelques épisodes à nous faire rire et nous émouvoir comme rarement dans une comédie du genre. Son personnage n’est pas sans rappeler celui incarné par Amy Poehler dans Parks and Recreation, qui lui avait d’ailleurs valu de décrocher un Golden Globes en 2014.

Apple TV+
Un duo étrange mais qui fonctionne à merveille.

Une pépite de comédie

Grâce à des dialogues acides et percutants, qui n’hésitent pas à frôler le politiquement incorrect, Mythic Quest réussit haut la main le pari de la comédie. Si le rire n’est pas franc à chaque instant, le talent de ses acteurs et le goût de son créateur pour la vanne bien sentie permet à la série de concurrencer ses alter ego sur les autres plateformes. Il faut dire qu’entre les tribulations de l’excentrique C.W. Longbottom et les délires résolument dark de Jo, les occasions de pouffer sont nombreuses. Pour autant, Mythic Quest n’hésite pas à mélanger les tonalités en explorant parfois des intrigues plus sombres. Dans son épisode tourné pendant la pandémie, la série avait réussi à nous émouvoir lors d’une scène de confrontation entre Poppy et Ian. Dans Everlight, elle reproduit le petit miracle en nous offrant de tendres retrouvailles après la pandémie et la fin du télétravail. Mais c’est surtout l’épisode Flashback qui sort du lot, comme celui proposé dans la précédente saison. Sans en dire trop sur l’intrigue, il permet de faire respirer le récit et de nous offrir un nouvel éclairage sur un personnage important.

La joyeuse clique de Mythic Quest peut compter sur son capital sympathie pour nous convaincre. Cette deuxième saison, encore plus réussie que la première salve d’épisode, nous laisse entrevoir un avenir radieux pour la série. Sur le créneau de la comédie, Apple TV+ a tout intérêt à poursuivre ses efforts, surtout depuis le succès de Ted Lasso et Dickinson.

Notre avis

Entre Parks and Recreation et The It Crowd, Mythic Quest s’est trouvé une place de choix. Adressée aux geeks et aux néophytes, la série de Rob McElhenney a toutes les qualités pour s’imposer durablement dans le catalogue de la pomme. On prend les paris. Elle ne sera pas Game Over avant quelques années, pour notre plus grand plaisir.

L'avis du Journal du Geek :