Dossier

Les 10 films et séries à voir en mars sur Netflix

Cinéma

Par Julien Paillet le

Après un mois de mars marqué par d’excellents films (King Kong, La Passion du Christ, L’Etrange Histoire de Benjamin Button) et par l’inédit mais très décevant Mute de Duncan Jones, il est temps de faire un nouveau tour d’horizon des œuvres disponibles sur Netflix en mars.

Ce mois-ci encore, les abonnés de l’entreprise américaine pourront découvrir des métrages cultes tout comme de petites nouveautés exclusives au network (l’ambitieuse adaptation du roman Annihilation par le réalisateur de Ex Machina). De solides arguments pour encore rester chez soi, avant le retour prochain du printemps.

La guerre est déclarée (2011)

Sorti en 2011, La Guerre est déclarée a conquis la presse et le public. Malgré un sujet principal plutôt larmoyant, qui évoque la maladie d’un nouveau-né, le film dépasse son propos pour se focaliser sur l’impact qu’une telle épreuve peut avoir sur un couple.

Bien que le long-métrage soit autobiographique, Valérie Donzelli arrive à conserver une belle humilité. La mise en scène plutôt enlevée laisse penser à une fiction, ce qui facilite l’immersion.

Le couple que cette dernière forme avec Jeremie Elkaim (son ancien compagnon) sonne toujours juste. C’est la force qui en émane qui permet de passer aussi facilement du rire aux larmes. Menée tambour battant, cette œuvre donne la rage de vivre. Rendons tout de même à César ce qui est à César. La réussite du film, ce dernier la doit avant tout au superbe Lorenzo de George Miller, dont La guerre est déclarée est un remake officieux.

Jean de Florette & Manon des Sources (1986)

Adapté du célèbre diptyque de Marcel Pagnol, Jean de Florette et Manon des Sources sont devenus des films classiques du paysage français. Réalisés par un Claude Berri inspiré, ils retracent de façon fidèle les lignes de l’écrivain.

Ce drame provençal qui se déroule dans les années 20 est avant tout l’occasion de présenter une belle galerie de personnages. Jean de Florette hérite d’un terrain où coule une source, dans un petit village perdu dans la garrigue. Alors qu’il espère le cultiver, il attise la convoitise d’Ugolin et de son oncle Papet qui vont tout faire pour l’empêcher de mener son projet à bien. C’est ainsi que commence la tragédie mémorable.

Outre sa jolie mise en scène et la superbe musique de Jean-Claude Petit, c’est le casting de haut vol que l’on retiendra. Yves Montand, Daniel Auteuil et Gérard Depardieu se partagent la vedette avant d’être rejoints, dans l’opus suivant, par la beauté diaphane d’Emmanuelle Béart… Inoubliable.