Dossier

Alors Nintendo DS ou Sony PSP ?

Par Anh Phan le

Vu que j’ai les deux consoles portables dernière génération, on m’a souvent demandé mon sentiment et ma préférence. Et bien après moultes tests et surtout moultes présentations à  diverses personnes pour avoir les réactions en “live”, voici mes conclusions.

Graphismes : Il n’y a pas à  dire, la console de Sony en jette, l’écran est géant, la résolution est idéale pour la vidéo, et les jeux en 16/9 à§a le fait carrément bien, on a l’impression d’avoir une console de salon dans les mains, les graphismes des jeux sont fins et nettes. Pour la console de Nintendo, on voit de suite que c’est pas le même objectif, des graphismes pixellisés, pas d’anti- aliasing mais une 3D très bien géré, exactement comme sur Nintendo 64, mais le fait d’avoir 2 écrans donne des sensations bien sympa, à  savoir des graphismes qui commencent sur l’écran du faut et finissent sur les écrans du bas. Et pour faire court et vous donner une idée en terme graphismes, comparez une PSP à  une PS2 et une DS à  une N64.
Maniabilité : Comme à  son habitude pour les consoles portables, les boutons sont tout petits mais par rapport à  une GBA SP, on l’a bien en main, et le fait d’utiliser l’écran tactile comme l’équivalent du stick analogique, à§a le fait bien, jamais un FPS (style Quake, Doom et autres) n’a été aussi maniable, je dirai presqu’autant que sur PC avec une souris, la précision est diabolique. Sur la console de Sony, on retrouve en fait une manette Dual Shock II avec un stick analogique et deux boutons latéraux en moins, et malgré la finesse, elle est très agréable en main, les boutons sont grands et répondent très bien, quand au stick analogique, et bien c’est top, surtout pour les jeux de voiture, essayez Ridge Racer et vous comprendrez 🙂
Son : Au niveau du son, les deux proposent le stereo, rien à  redire quand c’est au casques mais pour les haut-parleurs, il me semble que celui de la DS est plus puissant et sature moins. Mais là , c’est très subjectif et c’est mon expérience personnel. Sinon, sur PSP, le règlage du volume sonore se fait par interface sur l’écran tandis que sur la DS, c’est un potentio-mètre, je vous avouerai que je préfère le système de Sony, on règle le volume au niveau désiré avec une telle précision tandis que sur la DS, c’est des à -coups et j’ai jamais réussi du premier coup, j’aurai préféré une molette.
Hardware : C’est lié aux graphismes et je ne m’étendrai pas dessus, la Sony PSP et plus puissante que la Nintendo DS, c’est clair ! 🙂
Design : Bon tout reste plus ou moins subjectif mais bon, la Sony PSP en jette, c’est Hi-Tech, design tandis que la Nintendo DS est moche, grosse, et fait trop jouet. Par contre, la Nintendo DS fait aussi plus robuste, on a moins peur de la casser.
Interface : La système d’exploitation de la PSP est carrément top, on a accès à  tout et comme toute machine hi-tech, on a droit au petit système d’exploitation, durant le jeu, on peut accéder au niveau du son par une interface qui se met au dessus du jeu, et ainsi accéder à  l’heure tandis que sur la DS, tout se fait par potentio-mètre manuel et durant le jeu on n’a pas accès à  l’heure, c’est rageant. Dans les deux consoles, on peut éteindre la console et reprendre la o๠on en était, la différence venant de la DS qui se met en veille dès qu’on referme le clapet. Un petit truc amusant de la Sony PSP, la couleur de l’interface change tous les mois, je sais c’est pas grand chose mais à§a le fait bien, j’aime bien 🙂 On voit ici que la Sony PSP a été pensé multimédia tandis que la DS, jeux et uniquement à§a
Autonomie : Bon ben là , il y a pas photo, la DS tient carrément bien !
Sans-Fil : Vu que mes amis préfèrent la Sony PSP, je n’ai pas pu tester sur DS pour les jeux en réseaux. Sinon sur la PSP, à§a fonctionne du tonnerre et sans les fils, c’est top 🙂
Impressions Externes : Quand je présente la PSP, j’ai droit aux commentaires du genre “Wouaaah”, “les graphismes !”, “Et cet écran !!!”, “oh la la”, et le design fait son effet avec ses jeux donnant l’impression de jouer sur une console de salon, et après je montre les photos, les MP3 et les videos, et j’ai droit au “à§a sort quand ?”, “Elle sera à  combien ?”. Vous l’aurez compris, elle fait son petit effet !
Quand je présente la Nintendo DS, j’ai droit aux “C’est la nouvelle console de Nintendo ?”, “Oh ? elle a 2 écrans”, “il sert à  quoi le deuxième écran”, “Oh ! Il est tactile comme les PDAs ?”, et après c’est les démos des jeux, et les dites personnes ne sont pas emballés sur le graphismes mais par contre, quand il joue au stylet, ils sont tout excités et on a droit aux “P’tain, mais c’est génial, c’est trop fort”, “Oh à§a change là “
Et au final, ce WE par exemple, mes amis ont plus joué avec Wario Ware Touch sur la DS que Rigde Racer ou Mina No Golf sur la Sony PSP.

Une petite gallerie est disponible ICI sans oulier les tests de la Sony PSP et de la Nintendo DS par le Journal du Geek.

Conclusion : Et bien, au final, je dirai qu’elles ne sont pas vraiment concurrentes, elles se complètent plus qu’autres choses, autant on prendra la Sony PSP pour certains jeux comme les jeux de courses ou de sports, autant à§a sera la DS pour ses jeux novateurs et très funs, d’ailleurs pour les jeux de cartes et de réflexions, à§a risque de déchirer sur la DS.

Vu que j’ai les deux consoles portables dernière génération, on m’a souvent demandé mon sentiment et ma préférence. Et bien après moultes tests et surtout moultes présentations à  diverses personnes pour avoir les réactions en “live”, voici mes conclusions.

Graphismes : Il n’y a pas à  dire, la console de Sony en jette, l’écran est géant, la résolution est idéale pour la vidéo, et les jeux en 16/9 à§a le fait carrément bien, on a l’impression d’avoir une console de salon dans les mains, les graphismes des jeux sont fins et nettes. Pour la console de Nintendo, on voit de suite que c’est pas le même objectif, des graphismes pixellisés, pas d’anti- aliasing mais une 3D très bien géré, exactement comme sur Nintendo 64, mais le fait d’avoir 2 écrans donne des sensations bien sympa, à  savoir des graphismes qui commencent sur l’écran du faut et finissent sur les écrans du bas. Et pour faire court et vous donner une idée en terme graphismes, comparez une PSP à  une PS2 et une DS à  une N64.
Maniabilité : Comme à  son habitude pour les consoles portables, les boutons sont tout petits mais par rapport à  une GBA SP, on l’a bien en main, et le fait d’utiliser l’écran tactile comme l’équivalent du stick analogique, à§a le fait bien, jamais un FPS (style Quake, Doom et autres) n’a été aussi maniable, je dirai presqu’autant que sur PC avec une souris, la précision est diabolique. Sur la console de Sony, on retrouve en fait une manette Dual Shock II avec un stick analogique et deux boutons latéraux en moins, et malgré la finesse, elle est très agréable en main, les boutons sont grands et répondent très bien, quand au stick analogique, et bien c’est top, surtout pour les jeux de voiture, essayez Ridge Racer et vous comprendrez 🙂
Son : Au niveau du son, les deux proposent le stereo, rien à  redire quand c’est au casques mais pour les haut-parleurs, il me semble que celui de la DS est plus puissant et sature moins. Mais là , c’est très subjectif et c’est mon expérience personnel. Sinon, sur PSP, le règlage du volume sonore se fait par interface sur l’écran tandis que sur la DS, c’est un potentio-mètre, je vous avouerai que je préfère le système de Sony, on règle le volume au niveau désiré avec une telle précision tandis que sur la DS, c’est des à -coups et j’ai jamais réussi du premier coup, j’aurai préféré une molette.
Hardware : C’est lié aux graphismes et je ne m’étendrai pas dessus, la Sony PSP et plus puissante que la Nintendo DS, c’est clair ! 🙂
Design : Bon tout reste plus ou moins subjectif mais bon, la Sony PSP en jette, c’est Hi-Tech, design tandis que la Nintendo DS est moche, grosse, et fait trop jouet. Par contre, la Nintendo DS fait aussi plus robuste, on a moins peur de la casser.
Interface : La système d’exploitation de la PSP est carrément top, on a accès à  tout et comme toute machine hi-tech, on a droit au petit système d’exploitation, durant le jeu, on peut accéder au niveau du son par une interface qui se met au dessus du jeu, et ainsi accéder à  l’heure tandis que sur la DS, tout se fait par potentio-mètre manuel et durant le jeu on n’a pas accès à  l’heure, c’est rageant. Dans les deux consoles, on peut éteindre la console et reprendre la o๠on en était, la différence venant de la DS qui se met en veille dès qu’on referme le clapet. Un petit truc amusant de la Sony PSP, la couleur de l’interface change tous les mois, je sais c’est pas grand chose mais à§a le fait bien, j’aime bien 🙂 On voit ici que la Sony PSP a été pensé multimédia tandis que la DS, jeux et uniquement à§a
Autonomie : Bon ben là , il y a pas photo, la DS tient carrément bien !
Sans-Fil : Vu que mes amis préfèrent la Sony PSP, je n’ai pas pu tester sur DS pour les jeux en réseaux. Sinon sur la PSP, à§a fonctionne du tonnerre et sans les fils, c’est top 🙂
Impressions Externes : Quand je présente la PSP, j’ai droit aux commentaires du genre “Wouaaah”, “les graphismes !”, “Et cet écran !!!”, “oh la la”, et le design fait son effet avec ses jeux donnant l’impression de jouer sur une console de salon, et après je montre les photos, les MP3 et les videos, et j’ai droit au “à§a sort quand ?”, “Elle sera à  combien ?”. Vous l’aurez compris, elle fait son petit effet !
Quand je présente la Nintendo DS, j’ai droit aux “C’est la nouvelle console de Nintendo ?”, “Oh ? elle a 2 écrans”, “il sert à  quoi le deuxième écran”, “Oh ! Il est tactile comme les PDAs ?”, et après c’est les démos des jeux, et les dites personnes ne sont pas emballés sur le graphismes mais par contre, quand il joue au stylet, ils sont tout excités et on a droit aux “P’tain, mais c’est génial, c’est trop fort”, “Oh à§a change là “
Et au final, ce WE par exemple, mes amis ont plus joué avec Wario Ware Touch sur la DS que Rigde Racer ou Mina No Golf sur la Sony PSP.

Une petite gallerie est disponible ICI sans oulier les tests de la Sony PSP et de la Nintendo DS par le Journal du Geek.

Conclusion : Et bien, au final, je dirai qu’elles ne sont pas vraiment concurrentes, elles se complètent plus qu’autres choses, autant on prendra la Sony PSP pour certains jeux comme les jeux de courses ou de sports, autant à§a sera la DS pour ses jeux novateurs et très funs, d’ailleurs pour les jeux de cartes et de réflexions, à§a risque de déchirer sur la DS.