Dossier

Avengers : 10 faits concernant Thanos que vous ne saviez probablement pas

Cinéma

Par Feel le

Thanos est un être complexe et torturé, et certainement un des super vilains les plus intéressants de l’univers Marvel. En attendant de voir si le Titan fou interprété par Josh Brolin sera aussi profond et complexe que celui créé par Matt Friedrich et Jim Starlin, nous vous proposons aujourd’hui d’en apprendre plus sur ce gentil dictateur à la peau violette. Tous les faits relatés ci-dessous sont tirés des différents comics ayant un rapport avec Thanos.

Patate de forain

S’il est toujours difficile de savoir précisément qui a la plus grosse… force de frappe dans l’univers Marvel, on sait quand même à peu près déterminer les degrés de puissance brute. Et en cela, Thanos est plutôt bien placé. Son statut d’Éternel aidant, il est déjà né parmi les êtres les plus génétiquement réussis de l’univers, intellectuellement et physiologiquement. Aucun Éternel n’a le nez qui coule, même en plein mois de janvier. Ajoutez à cela un défaut de naissance qui en a fait un monstre de puissance (voir ci-dessous) et vous obtenez un bon gars qui peut encaisser des mandales de la part de Hulk ou des coups de Mjolnir tout en souriant.

Ça fait un petit peu peur.

 

Il est né avec le Syndrome Deviant

Le handicap n’est pas une fatalité, et c’est même parfois un drôle d’avantage. Thanos est né avec ce que l’on appelle le Syndrome Deviant, une sorte de malformation génétique équivalente au gène mutant chez les humains, décuplant sa force physique, sa résistance et lui octroyant tout un tas de capacités spéciales diverses et variées, dont la liste est bien trop longue pour être détaillée ici.

Bon, ça lui a aussi donné ce menton chelou, mais on ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre, et ressembler à Ryan Reynolds.

Comme dirait Guile quand il vous bat dans Street Fighter II…

Apparemment, les nuits sont longues et froides dans l’univers et tout comme Mitsumasa Kido, Thanos semble avoir laissé derrière lui une traînée… d’enfants de toute sorte. Toutefois, et certainement pour éviter de se ruiner en pensions alimentaires, Thanos en a exterminé la plupart.

C’est vrai que ça résout pas mal de problèmes.

Une famille en or

Alors là vous vous dites qu’être un rejeton de Thanos, ça ne doit pas être rigolo tous les jours. Certes, mais pas que, puisque notre Titan fou préféré ne s’est pas arrêté à l’infanticide. Oh bah non, une fois lancé, autant faire les choses bien. C’est ainsi qu’il a effacé de l’existence la majeure partie de sa famille, dont sa mère. Et comme il aime bien faire les choses avec finesse, il l’a fait en bombardant sa planète natale de multiples bombes atomiques.

C’est joli, ces feux d’artifice.

Son frère est un Vengeur

Dans sa folie destructrice, Thanos n’a tout de même pas éliminé toute trace de son arbre généalogique, puisque son frère Eros est toujours en vie et est même devenu un Vengeur du nom de Starfox (oui, vous pouvez rire). Tout le contraire de Thanos, Eros est –comme son nom pourrait l’indiquer- un homme à femmes, usant et abusant de son charme fou. Même s’il ressemble à un mix entre Bruce Willis et Klaus Nomi.

Comme quoi, quand on sait y faire, n’importe qui peut pécho.

Le Titan qui valait 3 milliards

Non content d’être déjà abusivement puissant, Thanos a profité de son temps libre (c’est fou comme on peut s’ennuyer entre deux génocides) pour améliorer son corps à l’aide de prothèses bioniques. C’est moins discret dans les aéroports, mais ça permet de cogner plus fort. Et quand notre activité principale c’est de casser des planètes en deux, faut avouer que c’est relativement pratique. Ce genre de gadget lui a par exemple permis de décapiter Galactus ou d’envoyer péter Hulk au loin, d’une seule main.

Ça doit être pratique pour ouvrir les pistaches fermées…

Naguère, les clones

Quand on est ennemi avec la quasi-totalité de l’univers, il peut être pratique d’avoir quelques clones sous la main à sacrifier en cas de conflit. Heureusement pour Thanos, il dispose d’un paquet de clones plus ou moins fidèles, les Thanosi, que les auteurs utilisent quand ils trouvent à posteriori que le Titan s’est fait poutrer un peu trop facilement par une bande de héros. « Vous pensiez que Thanos était faible ? Bah non, en vrai c’était un clone ! ».

En outre, Thanos a mêlé son ADN et celui de certains de ses ennemis pour créer des clones spécifiques, dont il se sert pour étudier ses ennemis et s’entraîner à les battre.

Palpatine et ses clones de chasseur de primes peuvent aller se rhabiller.

Who wants to live forever?

Un jour, sans doute qu’il venait d’envoyer le message de trop, Thanos s’est fait bloquer par la Mort (l’entité). Pas sur les réseaux sociaux, non, mais bien de son royaume. Et que se passe-t-il quand les portes de la mort nous sont fermées ? Et bah vous devenez immortel. Et si vous pensiez une seconde que ça pourrait être vachement cool, sachez que Thanos, lui, n’est pas du tout de cet avis. Quelle punition est pire que d’être éloigné de sa bien-aimée ?

Je dirai bien « écouter tout un album de Christophe Mae au casque », mais c’était pas vraiment une question…

Je l’aime à mourir…

L’une des sources de la folie destructrice de Thanos est son amour indéfectible pour la Mort. Pas le concept hein, Thanos n’est pas un gothique du Père-Lachaise, mais bel et bien l’entité. Lui vouant une passion sans fin, Thanos a détruit des civilisations entières pour ses beaux yeux (deux points lumineux dans des orbites vides, mais passons…). C’est cette passion qui l’a poussé aux portes de la folie plus d’une fois, et même s’il s’est mangé râteau sur râteau, notre ami violet aura mis du temps à comprendre que cette relation n’était pas tout à fait saine pour lui.

En plus, la Mort est sortie avec Deadpool. Faut avoir envie de passer après lui…

C’est pas bientôt fini ?!

Thanos n’attend réellement qu’une seule chose, c’est de mourir pour de bon. Et dans un univers où personne ne meurt jamais vraiment définitivement, ça peut être un peu compliqué. Surtout quand on est en plus l’un des êtres les plus puissants de l’univers.
Mais pourquoi attendre le trépas de la sorte ? Tout simplement parce que cela le rapprocherait de la Mort (l’entité, encore une fois) et, d’une certaine façon, lui permettrait de racheter toutes ses mauvaises actions.

Thanos aurait-il, au final, un bon fond ?