Dossier

Comparatif Néobanques, N26, Revolut, Orange Bank ou Eko, quelle néo banque choisir ?

Nous avons passé au crible les propositions de quatre d’entre elles pour vous permettre de faire le meilleur choix en fonction de vos besoins.

Cela fait maintenant quelques années que les néobanques ont posé leurs valises en France et le marché commence à prendre son envol en faisant passer les banques dans le XXIe siècle grâce à des applications modernes et des frais réduits, notamment à l’étranger.

Il ne faut toutefois pas les réduire à ces deux seuls arguments, elles proposent des services très divers. Nous avons passé au crible les propositions de quatre d’entre elles pour vous permettre de faire le meilleur choix en fonction de vos besoins.

Un problème de définition

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important de bien définir ce que sont les néobanques et en quoi elles se distinguent des banques en ligne (Boursorama Banque, ING Direct…) qui sont maintenant présente sur le marché depuis longtemps. Le problème ? Il n’existe pas de véritable… définition. Deux critères permettent toutefois de les différencier : l’ancienneté de l’offre et leur approche très orientée tech et mobile de la banque.

La plupart des néobanques ont moins de 10 ans d’existence, voire beaucoup moins. Elles sont particulièrement portées sur la chose numérique grâce à des applications modernes et fonctionnelles ou l’affichage des transactions en temps réel en plus de services divers qui parleront surtout aux geeks, comme la prise en charge des crypto-monnaies chez Revolut par exemple.

On pourrait également utiliser l’indépendance vis-à-vis de grands groupes bancaires, mais ces derniers ont parfois lancé des offres assimilables aux néobanques.

La sélection

Sur la bases des critères évoqués plus haut nous avons retenu quatre néobanques pour ce comparatif : les deux leaders du marché que sont N26 et Revolut, et deux services français, Orange Bank et Eko, une offre du Crédit Agricole. Voilà le menu pour commencer, il est susceptible d’évoluer au fil des mises à jour de ce comparatif.

  • Revolut

Revolut est aujourd’hui le leader du marché des néobanques. La firme britannique a passé le cap des 2 millions d’utilisateurs dans le monde en juin 2018. Revolut axe sa communication autour des échanges de devises, et se veut idéale pour les voyageurs.

  • N26

Sans doute l’une des plus anciennes néobanques, la start-up allemande est toutefois un peu derrière en terme d’abonnés, puisque le cap des 2 millions a été passé en décembre 2018. Comme Revolut, c’est aux voyageurs que N26 tente de s’adresser en priorité en misant sur de faibles commissions à l’étranger.

  • Orange Bank

Lancée en grande pompe en fin d’année 2017 Orange bank revendique 100 000 utilisateurs. C’est sans doute la néobanque la plus proche d’une banque traditionnelle. Notamment parce qu’elle offre des produits d’épargne et autorise des découverts.

  • Eko

Eko a été lancé par le Crédit Agricole en novembre 2017. L’objectif est cette fois de proposer une solution moderne et à bas coût, mais qui n’oublie pas certains fondamentaux comme l’agence physique et les chèques (sur demande), mais à des coûts largement inférieurs à ce que l’on trouve habituellement. Elle vise ainsi avant tout une cible jeune, sous entendu : avec assez peu de moyens.

Les présentations faites, rentrons dans le vif du sujet.

Revolut, N26, Orange Bank et Eko : le comparatif des offres et des coûts cachés

Mise à part Eko, qui annonce un prix fixe de 2 euros par mois, les autres banques sont gratuites, du moins pour les offres de base. Il est effectivement possible d’ouvrir un compte et de recevoir sa carte gratuitement. Mais rien n’est jamais vraiment gratuit.

Revolut

Offre Standard – gratuit

● Carte Mastercard
● Paiement sans commissions dans 150 devises (conversion au taux interbancaire) jusqu’à 6 000 € par mois
● Retrait aux distributeurs jusqu’à 200€ par mois
● Virement sans commission dans 24 devises dont USD, GBP, CAD, JPY, CHF…
● Plafonds de retraits : 5000 € par jour ; dépenses totales : 100 000 € par mois

Les surcoûts

● Au delà de 6000 € de paiements : 0,5% sur chaque transaction
● Au delà 200 € de retrait : 2% sur chaque transaction
● Commande d’une carte avant échéance : gratuite, 6 livres sterling pour livraison

Attention : Revolut ne prend de pas commission sur les devises supportées en semaine uniquement. Le week-end, pour se prémunir des fluctuations des devises entre la transaction et l’ouverture du marché des changes, une commission de 0,5 (sur les 24 devises principales) ou 1% est prélevée (sur les autre devises). Par ailleurs, trois devises sous soumises à des commissions de 1% en semaine, et 2% le week-end : le baht (Thaïlande), le rouble (Russie) et la hryvnia (Ukraine).

Les offres payantes

Revolut propose par ailleurs deux offres payantes baptisées Premium à 7,99 euros par mois et Métal à 13,99e. Elle font principalement sauter la limite de 6000 € mensuels et augmentent les plafonds de retraits à 400 et 600 € par mois respectivement. Elles permettent également d’acheter 5 cryptomonnaies et de s’assurer sur la perte de bagages et des trains ou vols en retard.

En passant sur l’offre Metal, vous gagnez également un service de conciergerie, l’accès aux “Lounges” de certains aéroports ainsi que des cashback jusqu’à 0,1% en Europe et jusqu’à 1% en dehors de l’Europe sur tous les paiements par carte. On ne recommandera ces offres qu’aux grands voyageurs.

Notre avis sur Revolut

Revolut a un gros avantage : l’approvisionnement via CB, nettement plus simple en voyage qu’un virement SEPA. En revanche, les plafonds de retrait mensuel sont très bas avec l’offre basique et les commissions lors des transactions le week-end et sur certaines devises peuvent être ennuyeuses par moment.

Accéder à l'offre REVOLUT

N26

Offre classique – Gratuit

● Carte Mastercard
● Paiement sans commission dans toutes les devises au taux Mastercard
● 5 Retrait aux distributeurs (en euros uniquement).
● Plafonds journaliers des retraits : 2500 € ; des paiements : 5000 €
● Plafonds mensuels (paiements+retraits) : 20 000 € ; retraits : 10 000 €

Les surcoûts

● Au delà de 5 retraits/mois en euros : 2 euros.
● Retrait hors zone euro : 1,7% du montant
● Commande de carte avant échéance : 6 euros.
● Frais pour transaction refusée : 3 euros.

Les offres payantes

N26 propose deux offres payantes du nom de Black à 9,90 € par mois et Métal à 16,90 € par mois. Elle permettent principalement de s’affranchir des commissions lors de retraits hors zone euro, de profiter d’une assurance couvrant notamment vos frais de santé à l’étranger et de vous faire rembourser les frais engagés en cas d’un vol retardé de plus de 4h et d’un retard dans la livraison de vos bagages. Votre téléphone portable acheté avec votre carte N26 est également couvert en cas de vol. Avec Métal, vous profitez en plus d’un service client dédié et de tarifs préférentiels chez divers partenaires.

Notre avis sur N26

En ne distinguant aucune devise dans le monde et avec des tarifs fixes peu importe la période N26 évite certaines mauvaises surprises. En revanche, elle souffre à l’heure actuelle d’un problème pour approvisionner le compte : cela ne se fait que par virement, plus contraignant que l’approvisionnement via CB de Revolut. Si vous souhaitez être assuré, N26 Black est une solution intéressante, mais les avantages de la carte Métal sont dispensables.

Accéder à l'offre N26

Orange Bank

Offre unique – gratuite

● Carte bancaire VISA
● Assurances diverses, dont rapatriement et frais médicaux à l’étranger
● Découvert autorisé
● Possibilité d’ouvrir compte sur livret rémunéré
● Possibilité de contracter un prêt personnel
● Plafonds de retraits et de paiements en fonction de vos revenus

Les surcoûts

● Compte et carte gratuits uniquement si trois transactions par mois, sinon 5 euros.
● Paiement et retrait hors zone euro : 2%
● Commande carte avant échéance : 10 €
● Découvert autorisé : 8,33% (TAEG), au-delà 17,35% (TAEG)

Notre avis sur Orange Bank

Orange Bank se rapproche dans ses services d’une banque traditionnelle mais qui aurait terminé sa transformation numérique. Elle mise d’ailleurs surtout sur cela pour convaincre en mettant en avant les “petits plus” d’une néobanque comme la personnalisation du code de sa carte, son blocage temporaire ou l’affichage en temps réel des transactions. C’est certes sympathique, mais également proposé dans les grandes lignes par N26 ou Revolut.

Ses commissions de 2% à l’étranger ne sont en revanche pas à son avantage. La possibilité d’avoir un découvert et un produit d’épargne peut être intéressant et il est toujours possible de discuter avec un conseiller dans certaines boutique Orange. Compte tenu des frais de gestion en l’absence de transaction, on comprend qu’Orange cherche surtout à remplacer votre banque traditionnelle plutôt qu’à la compléter.*

Accéder à l'offre ORANGE BANK

Eko by Crédit Agricole

Offre unique : 2 euros par mois

● Carte Mastercard
● Assurance Mastercard, dont rapatriement et hospitalisation
● Retraits gratuits illimités au Crédit Agricole ; 25 retraits par an dans d’autres banques et/ou zone euro ; 10 retraits hors zone euro
● Plafonds : retrait 300 € sur 7 jours d’affilés ; paiements 1200 euros / mois.
● Pas de découvert autorisé

Les surcoûts

● Retrait supplémentaire : 1 euro, 3 euros hors zone euro
● Paiement hors zone euro : 2,5%

Notre avis sur EKO

L’offre de Crédit Agricole a l’avantage de sa simplicité. Les plafonds et les commissions sur le paiement n’en font pas une offre idéale pour ceux qui voyagent ou ont des moyens un peu plus importants. Son faible coût lui permet en revanche de remplacer aisément un compte en banque plus classique pour des étudiants ou des jeunes actifs.

Accéder à l'offre EKO

And the winner is…

Après examen des différentes offres et surtout de leurs coûts supplémentaires, nous avons une préférence pour N26 qui nous apparaît être l’offre la plus polyvalente, et la mieux à même de remplacer votre compte courant… à condition d’y domicilier votre principale source de revenus ou d’y envoyer un virement permanent en anticipation de vos vacances. Effectuer un virement SEPA en déplacement n’est pas toujours pratique, il faudra donc anticiper.

Si vous cherchez simplement une carte supplémentaire à même de vous débarrasser des coûts importants de votre banque principale lors de paiements en devises, Revolut sera plus pratique pour alimenter votre compte “sur le pouce”. Idéale pour une utilisation ponctuelle, mais attention aux devises sujettes à des commissions plus élevées. Pensez-y si vous voyagez en Thaïlande ou en Russie.