Dossier

[Dossier] Le pire et le meilleur des jeux Dragon Ball (Z) des trente dernières années

Par Mathieu le

Adapter une licence aussi appréciée que celle de Dragon Ball était une évidence pour beaucoup de gens. Encore fallait-il réussir son envol et proposer aux millions de fans à travers la planète des titres de qualité capable de répondre à leurs nombreuses attentes. Avouons-le d’emblée, tout n’a pas été réussi de ce point de vue là. Avec la sortie du très attendu Dragon Ball Xenoverse 2, nous avons souhaité faire un tour dans le passé et chercher quels étaient les titres qui méritaient toute notre attention et au contraire, ceux qui nous ont traumatisé à vie.

De la NES, en passant par la PS2 et la GameBoy Advance, vous allez vous rendre compte que chaque génération de consoles a eu droit à des petits bijoux mais aussi ses désillusions.

Le coup de cœur de notre enfance : Dragon Ball Final Bout (PS1)

dragon-ball-final-bout-ps-001

Final Bout n’est pas un bon jeu, nous le concevons. Pourtant, le titre sorti le 1er février 1997 avait de quoi attirer les joueurs du monde entier : il était le tout premier jeu de la licence a être réalisé entièrement en trois dimensions. À nous Vegeta, Piccolo et Freezer en version réaliste. Malheureusement, on avait plus l’impression d’avoir face à nous des cubes de couleurs représentant des combattants issus de la licence Dragon Ball. C’était mou, lourd et dur à maîtriser. La caméra faisait continuellement des siennes. Et pourtant, on en a passé des heures dessus dans l’unique but de martyriser le singe géant (boss final) et de débloquer Sangoku Super Saiyan 4. On était pas regardant, on était des enfants.