Dossier

Dossier : Notre sélection des meilleurs courts-métrages de Pixar

Cinéma

Par Julien Paillet le

Le début de cet été 2018 aura été marqué par la sortie en salles du formidable Les Indestructibles 2. Produit par l’incontournable studio d’animation Pixar et précédé par l’émouvant Bao, le film de super héros de Brad Bird marque pour le journal du geek l’occasion de vous livrer ce mois-ci une sélection bien particulière. Celle de ses courts métrages préférés produit par la célèbre firme américaine, et ce, sans classement, mais avec subjectivité et passion.

Depuis trois décennies maintenant, Pixar règne en maître sur le cinéma d’animation international. Créateur de fictions devenues des classiques de la pop culture (la trilogie Toy Story, Wall-E, Monstres et cie,…), les studios ont d’abord fait leur début grâce à Alexander Schure en 1974. À cette époque, cet universitaire et entrepreneur décide de fonder une équipe dans le but de réaliser des films en images de synthèse grâce au Computer Graphics Lab. Un ordinateur révolutionnaire qui permet la fabrication partielle de The Works, un mythique long métrage inachevé et intégralement conçu en 3D.

En 1979, George Lucas recrute l’ambitieuse équipe. Cette dernière prend alors le nom de Graphics Group. Un service de la division informatique de Lucasfilm qui, en collaboration avec ILM, travaille sur des séquences à effets spéciaux de Star Trek 2 : La colère de Khan et Le secret de la pyramide. Rachetée en 1985 par le géant d’Apple, Steve Jobs, la société se diversifie ensuite dans la conception d’ordinateurs et donne notamment naissance au Pixar Image Computer.

Il faut attendre le début des années 1990 pour que Pixar prenne enfin son envol dans le domaine qui l’a aujourd’hui rendu si célèbre. En mai 1991, Walt Disney et la compagnie signent un contrat de plusieurs millions de dollars qui aboutit à la réalisation de trois films. Le premier d’entre eux raconte l’histoire de jouets qui prennent vie dès que les humains ont le dos tourné. Suivront 1001  pattes puis Toy Story 2. Le succès est lancé.

Si Pixar reste depuis ses débuts au cinéma aussi populaire au sein du grand public, c’est sans doute en raison de la grande qualité de ses propositions cinématographiques. Pourtant, un autre facteur non négligeable n’est peut-être pas à écarter. Celui des courts métrages. Ces petites histoires présentées avant chaque film (ou presque si l’on excepte Toy Story et Coco) et qui provoquent généralement un émerveillement aussi bref qu’intense.

Telle une sorte de bonus compris dans le prix du ticket, et véritable rituel indissociable de la projection pour certains, ces créations sont initiées bien avant 1995 et la sortie en salles des péripéties de Woody et Buzz. Historiquement, Les Aventures de André et Wally B d’Alvy Ray Smith sont ainsi ce que l’on peut considérer comme étant le tout premier court métrage de Graphics Group en 1984. Par la suite, John Lasseter (Cars 1 et 2) réalise de 1986 à 1989 quatre autres films de moins de cinq minutes. Luxo jr, Red’s dream, Tin Toy et Knick Knack. Deux d’entre eux obtiendront les honneurs d’une sortie salle quelques années plus tard, en double programme avec un long. La suite, vous la connaissez. Voici donc un florilège de quelques-unes des œuvres courtes les plus sensationnelles de l’illustre firme à rêves.