Dossier

Fan Day Rainbow Six Vegas

Par Anh Phan le

Après Ghost Recon et Splinter Cell, c’est au tour de la série Rainbow Six de s’offrir un passage à  la next gen. Aujourd’hui dans le journal du Gamer : « Celui qui modélisait sa tête dans un casino de Las Vegas » !

Le rendez-vous commence par une rapide présentation du mode multi, et surtout de l’utilité dans ce soft de la Live Vision Camera : il sera en effet possible de modéliser son visage pour l’intégrer au jeu. Démonstration hilarante sur un RP d’Ubisoft : nous découvrons un uniforme de commando surmonté d’un visage rigolard et bien connu. La crise de rire est générale alors que le personnage débonnaire se fraie un chemin sous les tirs ennemis ! Bien évidement, tous les journalistes présents ont ensuite voulu voir leur avatar virtuel, avec plus ou moins de bonheur…Je vais donc vous montrer tout de suite le résultat de ma modélisation, qu’on puisse passer à  la suite.

Notez bien qu’elle a été effectuée sur une version non finalisée du soft, qui devrait proposer un rendu plus fin, et qu’elle est aussi le résultat d’un très mauvais éclairage et d’un photographe débutant.

Maintenant que vous avez bien ri, on va pouvoir passer aux choses sérieuses. Nous nous sommes affrontés en 4 VS 4, et l’équipe qui parvenait le plus vite à  s’emparer d’un item qu’elle devait rapporter au point d’extraction remportait un point. Très rapidement, mon pauvre sens de l’orientation a été mis en déroute pas la complexité des cartes, pouvant accueillir jusquâ€™à  16 joueurs. L’action, dans la droite lignée de la série, a été dynamisée par le passage à  la troisième personne lorsque le personnage se met à  couvert ou descend en rappel, par exemple. Bien évidement, le jeu en équipe est primordial, tout comme la maà®trise de l’environnement. Rainbow Six : Vegas est classique, certes, mais à  priori parfaitement réalisé. La preuve, cette session en multi lors de laquelle on a pu vivre ce qui n’arrive que sur les bons jeux : une émulation telle qu’au bout de dix minutes, tous les joueurs se parlaient, criaient, rigolaient, bref se prenaient totalement au jeu. C’est un phénomène qu’on voit souvent lors de ce genre de preview, mais à§a ne fonctionne pas toujours à  ce point.

On attend donc de le recevoir à  la rédac pour vérifier cette impression, mais la durée de vie de Rainbow Six Vegas s’annonce longue et riche en stratégies….

Après Ghost Recon et Splinter Cell, c’est au tour de la série Rainbow Six de s’offrir un passage à  la next gen. Aujourd’hui dans le journal du Gamer : « Celui qui modélisait sa tête dans un casino de Las Vegas » !

Le rendez-vous commence par une rapide présentation du mode multi, et surtout de l’utilité dans ce soft de la Live Vision Camera : il sera en effet possible de modéliser son visage pour l’intégrer au jeu. Démonstration hilarante sur un RP d’Ubisoft : nous découvrons un uniforme de commando surmonté d’un visage rigolard et bien connu. La crise de rire est générale alors que le personnage débonnaire se fraie un chemin sous les tirs ennemis ! Bien évidement, tous les journalistes présents ont ensuite voulu voir leur avatar virtuel, avec plus ou moins de bonheur…Je vais donc vous montrer tout de suite le résultat de ma modélisation, qu’on puisse passer à  la suite.

Notez bien qu’elle a été effectuée sur une version non finalisée du soft, qui devrait proposer un rendu plus fin, et qu’elle est aussi le résultat d’un très mauvais éclairage et d’un photographe débutant.

Maintenant que vous avez bien ri, on va pouvoir passer aux choses sérieuses. Nous nous sommes affrontés en 4 VS 4, et l’équipe qui parvenait le plus vite à  s’emparer d’un item qu’elle devait rapporter au point d’extraction remportait un point. Très rapidement, mon pauvre sens de l’orientation a été mis en déroute pas la complexité des cartes, pouvant accueillir jusquâ€™à  16 joueurs. L’action, dans la droite lignée de la série, a été dynamisée par le passage à  la troisième personne lorsque le personnage se met à  couvert ou descend en rappel, par exemple. Bien évidement, le jeu en équipe est primordial, tout comme la maà®trise de l’environnement. Rainbow Six : Vegas est classique, certes, mais à  priori parfaitement réalisé. La preuve, cette session en multi lors de laquelle on a pu vivre ce qui n’arrive que sur les bons jeux : une émulation telle qu’au bout de dix minutes, tous les joueurs se parlaient, criaient, rigolaient, bref se prenaient totalement au jeu. C’est un phénomène qu’on voit souvent lors de ce genre de preview, mais à§a ne fonctionne pas toujours à  ce point.

On attend donc de le recevoir à  la rédac pour vérifier cette impression, mais la durée de vie de Rainbow Six Vegas s’annonce longue et riche en stratégies….