Dossier

Grève du 5 décembre : que risquez-vous en cas de retard ou d’absence au travail ?

Général

Par Anne Cagan le

La grève contre la réforme des retraites se profile et avec elle d’importantes perturbations dans les transports. Si vous ne parvenez pas à rallier votre bureau à temps, peut-on vous le reprocher ? On a fait le point avec Sabine de Paillerets, associée du département droit social au cabinet BCTG Avocats.

Grève 5 décembre Transports
Crédit JDG

Journal du Geek : Un salarié peut-il décider de ne pas aller travailler jeudi ?

Sabine de Paillerets : Le droit du travail n’a pas organisé les absences liées à un fait de grève. Si le salarié ne fait pas grève et ne veut pas perdre sa journée de salaire, il doit se rendre à son poste par tout moyen. Ou alors il doit valider la pose d’un jour de congés / RTT avec son employeur. Il est rare, en période de grève, que les entreprises s’y opposent. Si un salarié du secteur privé décide de faire grève, il peut le faire sans préavis. Il faut cependant qu’il y ait un lien avec les revendications du mouvement. Dans certains secteurs réglementés notamment les transports, un préavis de grève doit en revanche être respecté.

JdG : Si le salarié arrive en retard à son bureau jeudi, l’employeur peut-il le lui reprocher et le sanctionner ?

SP : Théoriquement oui, on peut reprocher au salarié d’arriver en retard malgré la grève. Au regard du droit, c’est au salarié de s’organiser pour arriver et partir aux heures habituelles. En pratique, il est rare qu’un employeur reproche ce genre de choses à un salarié qui a fait l’effort de venir. Tout est bien sûr question de proportions. Un salarié qui arrive avec un retard de plusieurs heures a plus de risques d’être sanctionné. Ou on lui demandera de rattraper ses heures.

JDG : L’employeur peut-il imposer aux salariés de poser un jour de congés payé ou de télé-travailler ?

SP : L’employeur a le droit de proposer la pose de congés mais pas de l’imposer. Précisons qu’il peut aussi refuser la demande de congés d’un salarié si le fonctionnement de l’entreprise nécessite la présence de ce dernier ce jour-là. Le télétravail ne peut être imposé ni par l’employeur ni par le salarié. Les deux parties doivent s’accorder sur le sujet. Les modalités du télétravail devant être encadrées par une charte, cela ne peut cependant pas se faire de façon spontanée : il faut que l’entreprise ait organisé cela avant le début de la grève.

JDG : L’employeur doit-il prendre à sa charge les éventuels frais exceptionnels de transport ?

SP : Il n’a aucune obligation légale à ce niveau.