Dossier

Luna : prix, jeux, config… que propose le service de cloud gaming Amazon ?

Par Amandine Jonniaux le

Après Google Stadia, Microsoft Xcloud ou Playstation Now, c’est au tour du géant Amazon de se lancer sur le marché du cloud gaming, avec son nouveau service baptisé Luna. Une arrivée officialisée le 24 septembre dernier après plusieurs mois de rumeurs, qui devrait proposer un solide catalogue de 100 jeux au lancement, ainsi qu’une importante compatibilité multiplateforme.

Crédits Amazon

Un solide catalogue… et des suppléments payants

Au moment de son lancement, Luna intégrera un catalogue de 100 jeux, a d’ores et déjà promis Amazon, qui comprendra notamment Resident Evil 7, Control, Panzer Dragoon, A Plague Tale : Innocence, The Surge 2, Yooka-Laylee, GRID, Abzu et Brothers: A Tale of Two Sons. Une bibliothèque conséquente, qui verra ses rangs grossir au fil des mois promet l’entreprise de Jeff Bezos. Boostée par AWS (Amazon Web Services), Luna pourrait aussi à l’avenir, proposer des jeux inédits et exclusifs à la plateforme.

En plus des titres de base inclus dans l’abonnement, les joueurs pourront aussi compléter leur bibliothèque, en souscrivant à des bouquets supplémentaires, comme notamment Uplay+ d’Ubisoft, seule offre à avoir été pour le moment officialisée par Amazon. Les abonnés Uplay+ sur Luna pourront ainsi bénéficier d’Assassin’s Creed Valhalla et Far Cry 6 day one et en résolution 4K. Sans surprise, la plateforme Twitch, propriété d’Amazon bénéficiera d’une intégration native depuis le service de jeu. “Les joueurs verront les flux Twitch pour les jeux du service, et depuis Twitch, ils pourront commencer instantanément à jouer aux jeux Luna”, a ainsi annoncé l’entreprise américaine.

Configuration requise

On ne vous apprendra rien en vous disant que lorsque l’on parle de jeu en streaming, il vaut mieux au préalable s’équiper d’une solide connexion. Amazon a cependant tenu à rassurer les joueurs, en annonçant qu’un minimum de 10Mb/s serait suffisant pour profiter du service en 1080p. La résolution 4K sera quant à elle accessible à partir de 35 Mb/s.

Sur le plan matériel, les joueurs n’auront que l’embarras du choix. Luna sera en effet accessible sur de nombreux supports, allant de l’ordinateur (Mac et PC), au smartphone, en passant par la tablette. Écosystème Amazon oblige, les Fire TV Stick et Cube seront également compatibles avec le service de streaming. On ignore encore si Apple permettra une arrivée de la plateforme sur ses OS mobiles (iOS et iPadOS), mais Amazon a d’ores et déjà confirmé que Luna sera malgré tout accessible sur iPhone ou iPad, directement depuis le navigateur Safari.

Comme Google Stadia, Amazon a officialisé avec le lancement de Luna l’arrivée d’une manette optimisée pour la plateforme. Vendue 50$, soit environ 42,50€, cette dernière sera équipée de la technologie Direct Cloud, ce qui lui permettra de se connecter automatiquement au réseau WiFi pour communiquer directement avec les serveurs d’Amazon. Une technologie déjà utilisée par Google avec son contrôleur Stadia, et qui permet d’éviter une latence trop importante, principal problème rapporté par les joueurs avec le cloud gaming. Hors-ligne, la manette Luna pourra également être connectée en filaire (via USB) ou en Bluetooth. À noter que si Amazon encourage évidemment l’achat de son terminal maison pour parfaire notre expérience de jeu, ce dernier ne sera pas indispensable pour profiter du service Luna, qui sera également compatible avec les manettes Xbox One et DualShock 4, mais aussi avec le combo clavier/souris.

La manette Luna // Crédits Amazon

Prix et disponibilité

Accessible à 5,99$ par mois, soit environ 5€ (prix de lancement temporaire, a annoncé Amazon), Luna permettra de profiter de son catalogue sur deux appareils en simultanés, dans un premier temps en 1080p, puis à terme en résolution 4K et 60 fps maximum selon les jeux et la connexion des joueurs. Un positionnement tarifaire pour le moins agressif, notamment par rapport à son principal concurrent Google Stadia, proposé à 9,99€ pour un catalogue moins important, et des achats de jeu supplémentaires à l’unité.

Le service, en early-access, sera pour le moment réservé aux États-Unis (hors Hawaï et Alaska). Luna devrait par la suite être déployé dans le monde entier, sans date de lancement officielle pour le moment.