Dossier

Porter un masque peut-il abîmer votre visage ?

Science

Par Felix Gouty le

Douleur aux oreilles, marques sur le nez, sensation d’essoufflement : le port du masque quotidien et prolongé peut-il être dangereux ? Le Journal du Geek répond à vos questions pratiques concernant le port du masque.

Crédits : Pixabay.

Les photos publiées par le personnel soignant des premiers hôpitaux touchés par la pandémie restent dans les mémoires : des visages marqués, presque tuméfiés, par le port constant et quotidien du masque. En pleine période de déconfinement, le port du masque est actuellement une nécessité journalière. Cet équipement risque t-il de nous laisser des marques si on le porte quotidiennement ? Les spécialistes interrogés par le Journal du Geek se veulent rassurants.  “Les déformations aperçues sur les visages des soignants, notamment, des hôpitaux de Wuhan étaient dues au port prolongé de masques FFP2, qui adhèrent beaucoup plus fortement au visage afin de produire une étanchéité parfaite et d’éviter toutes les fuites, affirme Pierre Parneix, médecine hygiéniste au CHU de Bordeaux. Les masques chirurgicaux classiques ou ceux destinés au grand public sont beaucoup plus souples et ne devraient pas poser ce problème.” Autrement dit : non, porter un masque “grand public” seulement quelques heures par jour au fil de la journée ne déforme ni ne décolle les oreilles.

Trouver ou fabriquer un masque adapté à soi

Si néanmoins, le modèle standard ne convient pas à votre morphologie et vous fait souffrir, “rien ne vous empêche de demander à un couturier de fabriquer un masque qui respecte le patron et les recommandations de l’Afnor mais bien ajusté à votre visage”, encourage Olivier Gibert, porte-parole de l’Association française de normalisation. 1,4 millions de Français ont déjà téléchargé le patron diffusé publiquement par l’Afnor le 27 mars dernier pour réaliser un masque “alternatif” possédant l’efficacité de filtration nécessaire. A savoir : un masque avec un tissu en coton, l’un côté intérieur et l’autre côté extérieur, et un tissu synthétique (par exemple, en polypropylène) conférant au moins 70% de filtration des particules de 3 microns, entre les deux. Des initiatives comme Masque Solidaire, Solimask ou Montissumasque.com existent pour permettre aux particuliers et aux entreprises de se doter de tels masques.

Porter un masque peut finir par essouffler

Enfin, l’été et les fortes chaleurs arrivant, le masque peut aussi en essouffler plus d’un. Les spécialistes rassurent : c’est normal et c’est même bon signe. “Le masque gêne la respiration de part sa fonction de filtration, explique Olivier Gibert de l’Afnor. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il ne réalise pas ce qui est attendu de lui : filtrer l’air inspiré et expiré.” Autrement dit, c’est une contrainte face à laquelle il faudra nécessairement s’habituer … même en cas de canicule estivale. “Si jamais on a le malheur d’en avoir une cette année, il faudra convaincre les gens à la fois de lutter contre la canicule et de porter le masque pour lutter contre la maladie”, avoue Isabelle Bonmarin, responsable de l’unité de prévention des risques infections et environnementaux à Santé Publique France. Quant, par exemple, aux nombreuses personnes asthmatiques qui ne pourraient avoir d’autre choix que d’enlever leur masque pour mieux respirer, “il leur faut à tout prix éviter d’être dans des lieux bondés et les endroits où le port du masque est obligatoire dans la mesure du possible.”

Promo
HoneyHolly Bouteille d'eau en...
  • ÉCOLOGIQUE ET DURABLE - Acier inoxydable 304 (18/8) de qualité alimentaire sans BPA, sans...
  • Technologie d'isolation à double paroi - Bouteille en acier inoxydable portable en métal avec...
  • AVEC COUVERCLE DE COUVERCLE IMPERMÉABLE - La bouteille d'eau en acier inoxydable avec bouchon...
  • VOTRE COMPAGNON PARFAIT - La bouche étroite et la bouteille de sport scellée permettent de...