Dossier

Nanostray (Nintendo DS)

Par Anh Phan le

Voilà  un type de jeu qu’on trouve de moins en moins, les shoot’em up. Pourtant, c’est un des types de jeu qui colle le mieux avec les consoles portables. Et en attendant un éventuel R-Type ou Ikaruga, Majesco présente Nanostray, un shoot’em up tout en 3D comme dans le temps, pas de scénario à  part éventuellement le fait que les boss sont les méchants et qu’il faut les buter !

Dans Nanostray, vous aurez le choix entre 8 niveaux avec pour chacun un boss de fin de niveau. Le mode campagne vous permettra de vous faire tous les niveaux un par un, il n’ y a pas d’histoire entre les niveaux, de toute faà§on, on est là  pour shooter non ? Au niveau des décors, vous aurez droit à  du classique, des astéroà¯des à  la forêt en passant par la lave ou le ciel 😉 Vous disposez d’un jauge d’énergie capable d’absorber plus ou moins les tirs et le niveau de cette jaugeest en fonction du niveau de difficulté. Quand vous perdez une vie, vous continuez et n’avez pas à  recommencer au dernier point de contrà´le comme dans Last Resort par exemple. Perso, je préfère. A cà´té du mode campagne, vous avez le mode challenge et là , autant le mode campagne se finit en moins de 3h, autant le mode challenge en est vraiment un de challent, et franchement, certains challenges sont à  mon avis irréalisables mais bon, je ne suis qu’un fuckin’ noob comme disent certains 😉

Au niveau de la réalisation, c’est du tout propre, les graphismes sont nettes et bien réalisés, l’action est soutenue et les tirs fusent dans tous les sens. Le jeu se déroule sur l’écran supérieure tandis que l’écran tactile vous servira de radar ou de scanner pour avoir le point faible d’un boss. L’écran tactile servira aussi à  avoir votre jauge de vie, votre jauge de puissance et enfin la possibilité de choisir votre arme de prédilection parmi 4 type allant du laser à  la mitrailleuse latérale en passant par l’éclair et une mitraillette. Heureusement qu’on peut changer d’arme avec le bouton Y parce que ce n’est pas toujours évident sur l’écran du bas, surtout en pleine action. A cà´té du tir classique, vous pourrez piocher dans votre jauge de puissance pour un tir secondaire surpuissant, cette jauge se rechargera en fonction de vos Waves (combos), et évidemment la bombe qui nettoie tout à  l’écran.

Graphismes : 8 types de niveaux, des décors variés, une 3D sans faille, c’est du bon.

Animation : On note quelques ralentissements mais rien de bien grave, l’action est intense, c’est l’essentiel.

Jouabilité : Nickel, dommage qu’on ne se servira pas de l’écran tactile outre-mesure préférant le bouton Y.

Durée de vie : Le mode campagne est très court mais le mode challenge vous tiendra longtemps dessus car d’une difficulté incroyable.

Son : Rien à  signaler, c’est du bon !

Multijoueurs : Le multijoueurs se limite seulement à  une course aux points, j’aurai aimé un mode coopératif.

Conclusion : Nanostray est le premier shoot’em up et j’espère d’une longue série et s’adresse plus aux fans qu’aux joueurs occasionnels. Par contre, le type de jeu correspond parfaitement à  une portable, pas de temps de chargement, on peut faire des parties de 5 minutes, c’est du bon à§a 😉

Note : 6/10 (Pour les joueurs à  la recherche d’un shoot’em up pour y jouer de temps en temps)
Note : 7/10 (Pour les fans du genre, le challenge est élevé !)

Voilà  un type de jeu qu’on trouve de moins en moins, les shoot’em up. Pourtant, c’est un des types de jeu qui colle le mieux avec les consoles portables. Et en attendant un éventuel R-Type ou Ikaruga, Majesco présente Nanostray, un shoot’em up tout en 3D comme dans le temps, pas de scénario à  part éventuellement le fait que les boss sont les méchants et qu’il faut les buter !

Dans Nanostray, vous aurez le choix entre 8 niveaux avec pour chacun un boss de fin de niveau. Le mode campagne vous permettra de vous faire tous les niveaux un par un, il n’ y a pas d’histoire entre les niveaux, de toute faà§on, on est là  pour shooter non ? Au niveau des décors, vous aurez droit à  du classique, des astéroà¯des à  la forêt en passant par la lave ou le ciel 😉 Vous disposez d’un jauge d’énergie capable d’absorber plus ou moins les tirs et le niveau de cette jaugeest en fonction du niveau de difficulté. Quand vous perdez une vie, vous continuez et n’avez pas à  recommencer au dernier point de contrà´le comme dans Last Resort par exemple. Perso, je préfère. A cà´té du mode campagne, vous avez le mode challenge et là , autant le mode campagne se finit en moins de 3h, autant le mode challenge en est vraiment un de challent, et franchement, certains challenges sont à  mon avis irréalisables mais bon, je ne suis qu’un fuckin’ noob comme disent certains 😉

Au niveau de la réalisation, c’est du tout propre, les graphismes sont nettes et bien réalisés, l’action est soutenue et les tirs fusent dans tous les sens. Le jeu se déroule sur l’écran supérieure tandis que l’écran tactile vous servira de radar ou de scanner pour avoir le point faible d’un boss. L’écran tactile servira aussi à  avoir votre jauge de vie, votre jauge de puissance et enfin la possibilité de choisir votre arme de prédilection parmi 4 type allant du laser à  la mitrailleuse latérale en passant par l’éclair et une mitraillette. Heureusement qu’on peut changer d’arme avec le bouton Y parce que ce n’est pas toujours évident sur l’écran du bas, surtout en pleine action. A cà´té du tir classique, vous pourrez piocher dans votre jauge de puissance pour un tir secondaire surpuissant, cette jauge se rechargera en fonction de vos Waves (combos), et évidemment la bombe qui nettoie tout à  l’écran.

Graphismes : 8 types de niveaux, des décors variés, une 3D sans faille, c’est du bon.

Animation : On note quelques ralentissements mais rien de bien grave, l’action est intense, c’est l’essentiel.

Jouabilité : Nickel, dommage qu’on ne se servira pas de l’écran tactile outre-mesure préférant le bouton Y.

Durée de vie : Le mode campagne est très court mais le mode challenge vous tiendra longtemps dessus car d’une difficulté incroyable.

Son : Rien à  signaler, c’est du bon !

Multijoueurs : Le multijoueurs se limite seulement à  une course aux points, j’aurai aimé un mode coopératif.

Conclusion : Nanostray est le premier shoot’em up et j’espère d’une longue série et s’adresse plus aux fans qu’aux joueurs occasionnels. Par contre, le type de jeu correspond parfaitement à  une portable, pas de temps de chargement, on peut faire des parties de 5 minutes, c’est du bon à§a 😉

Note : 6/10 (Pour les joueurs à  la recherche d’un shoot’em up pour y jouer de temps en temps)
Note : 7/10 (Pour les fans du genre, le challenge est élevé !)