Dossier

Netflix : on débrief la première partie de la saison 4 de Rick et Morty

Série

Par Julie Hay le

Rick et Morty reviennent pour de nouvelles aventures sur Netflix. La plateforme a dévoilé les cinq premiers épisodes de la saison, le 16 juin dernier. Une première partie qui réserve son lot de surprise et qui s’amuse une nouvelle fois avec les références métas et les clins d’œil à la pop culture. On debrief cette première partie de saison 4.

PornHub profite de streaming illégal de Rick & Morty.
Crédits : Adult Swim

Il aura fallu attendre presque trois ans pour revoir Rick et Morty sur Netflix. La série animée qui s’est offert une diffusion française sur Adult Swim, est de retour sur la plateforme depuis le 16 juin dernier. En deux parties, cette nouvelle saison offre son lot d’aventures déjantées et forcément un brin trash. Elle s’ouvre sur le petit-déjeuner, en apparence calme, de la famille Smith, mais ne tarde pas à lancer les hostilités. Cette fois-ci Rick et Morty ne se cachent plus de faire des références méta, allant même jusqu’à interpeller directement les spectateurs. À la fin du premier épisode, les scénaristes l’annoncent “À partir de maintenant, Rick et Morty feront de tout. Des aventures classiques et pas classiques, et parfois, on fera rien. Rick et Morty font rien.” Nous voilà prévenu. La série semble s’être affranchie de la pression du public, qui attribuait la supposée baisse de régime de la saison 3 aux nouvelles scénaristes, Jessica Gao et Jane Becker. Des réflexions qui n’ont visiblement pas été du goût des créateurs, qui continuent d’utiliser leurs personnages pour faire passer un message.

Mourir ou ne pas mourir, telle est la question

On le savait déjà, rien n’arrête les scénaristes de Rick et Morty. Dans le premier épisode de la saison 4, la série nous donne une piqûre de rappel et réaffirme son postulat de départ, les événements d’un épisode n’auront pas forcément de conséquence sur la suite. À l’instar du personnage de Tom Cruise dans Edge of Tomorrow, si Rick meurt, il revient aussitôt à la vie grâce à ses cuves à clonage. Mais voilà, à trop vouloir faire dans le sensationnel, la série ne risque-t-elle pas de perdre de sa saveur ? Les techniques de clonage, les voyages dans le temps et le multivers de la série ne laisse que peu de place au suspens, tant pis. On imagine que ce pan de l’histoire sera exploré plus en détails dans la suite de la série. L’un des alter egos nazi de Rick aura-t-il retrouvé sa trace ?

Des dragons obsédés et des serpents Terminator

En plus de parodier Retour vers le Futur, la série explore les divers mécanisme de la science-fiction dans son récit. Cette saison n’échappe pas à la règle et les scénaristes se lancent dans un pêle-mêle de références plus ou moins appuyés à des long-métrages de la pop culture. Elle s’amuse à parodier Ocean’s Eleven, en citant le long-métrage à plusieurs reprises, et devient carrément réjouissante. On adore aussi quand elle s’attaque à ce qui semblait relever du sacré en parodiant l’univers médiéval et magique du Seigneur des anneaux. Un Gandalf carrément insupportable et des dragons obsédés, la série n’a pas fini de se réapproprier les codes de la pop culture, pour notre plus grand plaisir. Mention spéciale à l’épisode 5, qui met en scène la bataille entre une nation de serpents intelligents et des robots venus du futur. “Sarah Connor”, on regrette que la série n’ait pas poussé la référence jusque-là. Il semblerait qu’une parodie des films de Samouraï soit au programme de la seconde partie, on a hâte.

Le point Godwin façon Rick et Morty – Crédits : Adult Swim

Du politique en veux-tu en voilà

La satire politique est omniprésente dans Rick et Morty, et cette saison 4 n’échappe pas à la règle. Si le premier épisode se concentrait plutôt sur l’aventure pure et dure, en glissant tout de même plusieurs séquences sur les régimes fascistes, les deuxièmes et troisièmes volets font de nombreuses références à notre société. Le dernier épisode de la série traite du racisme avec justesse, et résonne avec la situation actuelle aux États-Unis. Parfois aussi, la série s’investit d’un message écologique, comme avec le deuxième épisode de la série, où les humains sont trop occupés à rechercher l’amour sur leurs téléphones pour remarquer que des extra-terrestres s’apprêtent à voler l’eau de la planète Terre.

Mais il est où Evil Morty ?

Depuis sa dernière apparition dans la saison 3, Evil Morty s’est fait discret. Après avoir éliminé tous ses opposants, le personnage a pris la tête de la citadelle des Rick. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour nos protagonistes qui vont certainement devoir l’affronter à nouveau. Le moins Morty de tous les Morty est sans aucun doute l’antagoniste préféré des fans, et pourtant, il est absent de cette salve d’épisodes. Le créateur avait “teasé” son retour, il faudra patienter encore un peu. On pourrait le revoir dans la suite de la série, qui n’a pas encore de date de diffusion sur Netflix. Maintenant qu’il s’est emparé du pouvoir, reste à voir comment il compte exécuter son plan.

Rick devient humain – crédits : Adult Swim

Rick est-il en train devenir humain ?

Présenté comme un scientifique sans foi, ni loi, Rick développe de nouveaux sentiments au fil des saisons. Il se rapproche de sa famille et commence même à se prendre d’affection pour Jerry. Cette fois-ci, le personnage se montre sous un autre jour, dans l’épisode baptisé “Le vieil homme ou la merde” développe une d’amitié pour un certain Tony. La séquence finale nous laisse apercevoir une nouvelle facette de sa personnalité, et ce n’est pas pour nous déplaire. Le personnage semble avoir évolué, et s’il comprend tous les mystères de l’univers, il est en train de découvrir ceux des relations humaines. Avec cet épisode, les scénaristes entament un long voyage vers l’humanisation de Rick. La séquence finale de l’épisode est emplie de tendresse, façon Rick et Morty donc sur fond de toilettes et de blagues potaches.

Mais c’est quoi la suite ?

Après cinq épisodes, qui on doit l’avouer passe à une vitesse folle, nous reste une seule question : Il se passe quoi après ? Construite comme un patchwork d’aventures débridées et loufoques, cette première partie de saison ne donne aucun indice sur la suite des événements. Les intrigues amorcées ont toutes été clôturées et rien ne permet d’envisager qu’il en sera différemment pour la suite de la série. Pour continuer à divertir les fans la série opère un changement dans sa formule, et c’est plutôt une bonne nouvelle. On imagine tout de même que les intrigues amorcées les saisons passées, comme Evil Morty par exemple, seront explorée dans certains des prochains épisodes. La série cherche à se renouveler et tend vers une nouvelle forme de narration.

On finira par dire que cette première partie de saison est une vraie réussite pour Dan Harmon et Justin Roiland. Les personnages évoluent, les relations entre eux aussi et rien ne semble pouvoir arrêter Rick et Morty. C’est une bonne nouvelle quand on sait que 70 épisodes ont été commandés par Adult Swim à la fin de la saison 3. Reste à voir si la série maintiendra le cap pour le reste de la saison 4. Voici d’ailleurs la bande-annonce des “Autres cinq”.

 

Funko - Figurine Pop Vinyle -...
1 174 Commentaires
Funko - Figurine Pop Vinyle -...
  • Figurines POP! vinyl
  • Rick & Morty
  • Pickle rick W/ laser