Dossier

Retour sur le nüvifone G60 de Garmin-Asus

Smartphone

Par Gregori Pujol le

Disponible depuis début octobre, le nüvifone G60 de Garmin-Asus est le premier GPSphone du marché et peut être bien le dernier… En effet, nous avons testé cet appareil durant plusieurs jours et autant être honnête, cela a été une véritable déception ! Peut être que nous sommes trop Geeks et pas du tout dans le public visé, mais une chose est sure, ce GPSphone sort bien trop tard (plus d’un an après son annonce) et par rapport au différent produit du marché, se retrouve relativement dépassé.

_DSC0225


À la base coupler un vrai GPS à un smartphone n’est pas une mauvaise idée, quand la partie smartphone n’est pas occultée, pourtant Garmin a fait exactement le contraire, laissant une grande place à la partie GPS, qui est d’ailleurs assez bonne, mais du coup, très peu de place à la partie smartphone bien pauvre. Après il y a des choix étranges comme l’écran résistif identique à ceux des nombreux GPS du marché, mais bien mal approprié pour un téléphone, ou encore l’OS embarqué propriétaire et absolument pas ouvert, fermant la porte à une synchronisation autre qu’avec Outlook sur PC. De même, pas de push sur les emails ou encore un clavier virtuel particulièrement laid et peu ergonomique. Le navigateur internet est quant à elle assez classique et rapide, alors que le lecteur MP3 reste très basique et de médiocre qualité avec du un petit souffle omniprésent. Le G60 lit également les photos, mais par contre pas les vidéos.

_DSC0223

_DSC0227

Mais tout n’est pas noir, ne soyons pas si sévère, la partie GPS est très complète avec de nombreux services et un GPS aussi bien précis que rapide, que vous pourrez utiliser dans différents modes (piéton, voiture, moto…). Attention, même si le G60 embarque le wifi, un forfait 3G avec de la data est fortement recommandé si vous souhaitez exploiter toutes ses possibilités et accéder aux différents services.

_DSC0219

_DSC0235

Côté design, celui du G60 est assez classique et l’appareil s’avère plutôt robuste. On notera la présence d’un port mini-USB ou encore d’un slot microSD.

_DSC0207

Enfin en ce qui concerne son autonomie, le G60 tient facilement une journée avec une utilisation normale, mais une recharge le soir/la nuit semble inévitable.

_DSC0220

Pour rappel, le nüvifone G60 est équipé d’un écran tactile résistif de 3.55″, du Bluetooth, du WiFi, d’un accéléromètre, d’un GPS assez complet (cartes, POI, google…), d’un navigateur Internet, d’un slot microSD, d’un client mail, de la fonction text to speech, d’une compatibilité MP3, Word, Excel, PowerPoint, PDF, JPG, ainsi qu’un capteur 3 megapixels pixels avec autofocus compatible geo-tagging. Il tourne sous Linux avec une autonomie de 4h contre 250h en veille et ses dimensions sont de 112 x 58,1 x 14,6 mm pour 137g. Comptez 600 euros.

Présentation vidéo par Garmin

_DSC0217

Pour conclure, soyons francs, le Garmin G60 est un bon GPS mais pas du tout un bon smartphone ! L’appareil pourtant vendu comme un GPSPhone à un prix très élevé n’arrive pas à la hauteur de nos attentes. Espérons que celui-ci ne soit qu’un premier modèle (un coup d’essai ?) et que les prochains feront bien mieux, surtout qu’on parle d’Android comme OS des futurs appareils signés Garmin-Asus. À suivre.

Galerie complète

Disponible depuis début octobre, le nüvifone G60 de Garmin-Asus est le premier GPSphone du marché et peut être bien le dernier… En effet, nous avons testé cet appareil durant plusieurs jours et autant être honnête, cela a été une véritable déception ! Peut être que nous sommes trop Geeks et pas du tout dans le public visé, mais une chose est sure, ce GPSphone sort bien trop tard (plus d’un an après son annonce) et par rapport au différent produit du marché, se retrouve relativement dépassé.

_DSC0225


À la base coupler un vrai GPS à un smartphone n’est pas une mauvaise idée, quand la partie smartphone n’est pas occultée, pourtant Garmin a fait exactement le contraire, laissant une grande place à la partie GPS, qui est d’ailleurs assez bonne, mais du coup, très peu de place à la partie smartphone bien pauvre. Après il y a des choix étranges comme l’écran résistif identique à ceux des nombreux GPS du marché, mais bien mal approprié pour un téléphone, ou encore l’OS embarqué propriétaire et absolument pas ouvert, fermant la porte à une synchronisation autre qu’avec Outlook sur PC. De même, pas de push sur les emails ou encore un clavier virtuel particulièrement laid et peu ergonomique. Le navigateur internet est quant à elle assez classique et rapide, alors que le lecteur MP3 reste très basique et de médiocre qualité avec du un petit souffle omniprésent. Le G60 lit également les photos, mais par contre pas les vidéos.

_DSC0223

_DSC0227

Mais tout n’est pas noir, ne soyons pas si sévère, la partie GPS est très complète avec de nombreux services et un GPS aussi bien précis que rapide, que vous pourrez utiliser dans différents modes (piéton, voiture, moto…). Attention, même si le G60 embarque le wifi, un forfait 3G avec de la data est fortement recommandé si vous souhaitez exploiter toutes ses possibilités et accéder aux différents services.

_DSC0219

_DSC0235

Côté design, celui du G60 est assez classique et l’appareil s’avère plutôt robuste. On notera la présence d’un port mini-USB ou encore d’un slot microSD.

_DSC0207

Enfin en ce qui concerne son autonomie, le G60 tient facilement une journée avec une utilisation normale, mais une recharge le soir/la nuit semble inévitable.

_DSC0220

Pour rappel, le nüvifone G60 est équipé d’un écran tactile résistif de 3.55″, du Bluetooth, du WiFi, d’un accéléromètre, d’un GPS assez complet (cartes, POI, google…), d’un navigateur Internet, d’un slot microSD, d’un client mail, de la fonction text to speech, d’une compatibilité MP3, Word, Excel, PowerPoint, PDF, JPG, ainsi qu’un capteur 3 megapixels pixels avec autofocus compatible geo-tagging. Il tourne sous Linux avec une autonomie de 4h contre 250h en veille et ses dimensions sont de 112 x 58,1 x 14,6 mm pour 137g. Comptez 600 euros.

Présentation vidéo par Garmin

_DSC0217

Pour conclure, soyons francs, le Garmin G60 est un bon GPS mais pas du tout un bon smartphone ! L’appareil pourtant vendu comme un GPSPhone à un prix très élevé n’arrive pas à la hauteur de nos attentes. Espérons que celui-ci ne soit qu’un premier modèle (un coup d’essai ?) et que les prochains feront bien mieux, surtout qu’on parle d’Android comme OS des futurs appareils signés Garmin-Asus. À suivre.

Galerie complète