Dossier

[La sélection de la rédaction] Les films et séries à voir en août sur Netflix

Série

Par Kesso le

Beaucoup d’entre vous sont peut-être en vacances, loin d’une télévision ou d’un écran d’ordinateur, à profiter des rayons du soleil, du calme de la nature ou de la fraîcheur de la mer. Mais cela n’empêche pas Netflix de continuer à étoffer son catalogue avec une palanquée de films et de séries. Non seulement le mois d’août ne déroge pas à la règle, mais il se place comme le deuxième mois le plus chargé de l’année en contenu original produit par la plateforme de streaming américaine.

Better Call Saul – Saison 4

Un seul mot : ENFIN ! Il nous tardait de retrouver les déboires et coups de génie de l’avocat Jimmy McGill avant qu’il devienne le véreux Saul Goodman (Bob Odenkirk, toujours au-dessus du soleil). Il faut dire que cela fait plus d’une année que l’on attend la quatrième saison de l’excellente préquelle de Breaking Bad, toujours pilotée par Vince Gilligan et Peter Gould.

Au fur et à mesure que les saisons défilent, Better Call Saul se rapproche de son aîné. Autant dans la chronologie que dans le ton. Plus sombre que la précédente, qui plaçait déjà la barre haut dans la série, cette quatrième saison verra le brave Jimmy tenter de récupérer sa licence d’avocat. Mais ses choix et ses actions auront une nouvelle fois des conséquences bien trop souvent malheureuses qui vont le plonger de plus en plus de l’autre côté de la légalité, et le rapprocher un peu plus de son rôle de Saul Goodman. Et puis soyons francs, ne serait-ce que pour profiter de l’incroyable mise en scène de Vince Gilligan (ces plans fixes <3) cette nouvelle saison vaut quelques heures de votre temps. Rendez-vous donc le 7 août prochain sur Netflix.

Désenchantée

Très populaire depuis Les Simpson et Futurama, Matt Groening rempile pour une troisième série qui se déroulera dans le passé (quelle surprise !). Avec Désenchantée, le dessinateur et scénariste américain cible cette fois les adultes. John DiMaggio qui prête sa voix au père du personnage principal, a d’ailleurs déclaré “c’est comme si les Simpson avaient forniqué avec Game of Thrones”. Ce nouveau dessin animé parlera aussi bien “de la vie et de la mort, de l’amour et du sexe, et de comment continuer à rire dans un monde rempli de souffrance et d’idiots, en dépit de ce que les anciens, les grands manitous et tous ces connards vous diront”. Ce sera aussi l’occasion pour les adultes de retomber en enfance en retrouvant des créatures légendaires (elfe, lutin, sorcière, troll…).

Première série animée de Matt Groening avec un personnage principal féminin, Désenchantée racontera les mésaventures de Bean, une princesse rebelle et alcoolique accompagnée d’un elfe idiot nommé Elfo et d’un démon répondant au doux nom de Luci. 20 épisodes ont déjà été commandés par Netflix. Rendez-vous le 17 août pour découvrir les 10 premiers.

Ozark – Saison 2

Là où un Jimmy McGill continue de danser sur un pied à la frontière de la légalité, Marty Byrde est lui enfoncé bien profondément de l’autre côté de la loi. De retour à la fin du mois (le 31 août, très précisément), cette deuxième saison d’Ozark s’inscrit comme celle du dépassement.

Jason Bateman va en effet devoir redoubler d’efforts pour ne pas se laisser dépasser par les conséquences de ses choix, et réussir à mettre sa famille à l’abri d’un cartel meurtri et d’un clan de rednecks meurtriers. De son côté, cette seconde saison doit permettre à la série Netflix de dépasser ses faux airs de resucée de Breaking Bad, tout en continuant de livrer le portrait d’une Amérique corrompue et corruptrice, même dans ses recoins les plus reculés.

The Innocent

Prenez des adolescents, ajoutez-y une flopée d’histoires d’amour et saupoudrez le tout de pouvoir magique et vous obtenez Teen Wolf, Vampire Diaries, The Gifted, The Innocents. Réalisé en Angleterre et produite par Netflix, cette nouvelle série originale séduira avant tout un public adolescent en mal de romance et de fantastique.

On suit l’escapade de Harry et June, deux jeunes ados follement épris l’un de l’autre qui décident de fuir leur quotidien pour vivre leurs rêves (à savoir s’aimer sans penser au lendemain). Évidemment, un teen drama ne serait pas un teen drama sans drama, et leur petite virée dans la campagne anglaise prend du plomb dans l’aile lorsque June se découvre des pouvoirs de métamorphe, qui lui permettent de changer ses traits physiques. Des capacités qu’elle n’est pas la seule à posséder. Il faudra cependant patienter jusqu’au 24 août pour connaître le fin mot de

Insatiable

Cette comédie racontera l’histoire de Patty Bladell (Debby Ryan), une adolescente harcelée et moquée pendant des années à cause de son apparence physique et de son poids. Après avoir reçu un coup de poing de la part d’un SDF, elle passe son été avec la mâchoire “scellée”. Elle perd alors du poids et décide de se venger de tous ceux qui lui ont fait du mal. Pour cela, elle fait appel à Bob Armstrong (Dallas Roberts), un avocat reconverti en coach pour des concours de beauté. Le problème, c’est que cet ancien avocat  ignore à quel point la rage de Patty est profonde : jusqu’où est-elle prête à aller pour se venger et qui va être victime de sa terrible vengeance ? Car pour la jeune fille, la vengeance est un plat qui se mange très froid.

Inspirée du parcours de Bill Alverson, avocat devenu coach dans des concours de beauté, Insatiable fait déjà polémique. La série est accusée de favoriser la grossophobie (fat shaming) et de propager le cliché de “la grosse et nulle qui devient mince et cool”. En réalité, il s’agit ici “d’aborder (par le biais de la comédie), les dégâts causés par la grossophobie” comme l’a déclaré Alyssa Milano (qui joue le rôle de Coralee, la femme de Bob) sur Twitter. Cindy Holland, vice-présidente des contenus originaux, a par ailleurs, assuré que “la créatrice (Lauren Gussis) avait très envie d’explorer ces questions à partir de ses propres expériences, mais de manière satirique, d’une manière très exagérée”. Rendez-vous le 10 août pour avoir le fin mot de l’histoire avec 12 épisodes.

Paradise Police

Après Bojack Horseman, Rick & Morty et Désenchantée, c’est une nouvelle série animée pour adultes qui va débarquer sur Netflix. Créée par Roger Black et Waco O’Guin (connus pour Brickleberry), Paradise Police suivra les aventures de la police dans un coin perdu du sud des Etats-Unis. Elle sera composée de 10 épisodes et se moquera de la police américaine, dont les méthodes sont souvent très discutables. “Voulant absolument suivre les traces de son père, Kevin rejoint une police très spéciale et espère remonter jusqu’à la source d’un nouveau fléau : la meth à losanges” écrit Netflix, qui qualifie ce dessin animé de “violent et “absurde”. “Ils sont incultes, grossiers et totalement incompétents”.

Les spectateurs auront donc affaire à de mauvais policiers et “mauvais dans le sens de déguelasse”. Paradise Police s’annonce d’ailleurs bien trash avec un flic qui couche avec sa voiture, un chien qui prend de la drogue et un policier qui reçoit une balle dans les parties intimes. Et tout ça, rien que dans la bande-annonce. Pour découvrir les 10 épisodes, il faudra attendre le 31 août.