Dossier

The Boys : ce qu’il faut savoir sur le comics avant de découvrir la série choc d’Amazon

Habitué au politiquement incorrect avec ses précédentes créations, Garth Ennis imagine entre 2006 et 2012 la série The Boys, une satire brutale et ultra provocatrice des histoires de super-héros qui ont bercé notre imaginaire collectif. Succès outre-Atlantique, le comics reste encore aujourd’hui assez méconnu en France. Mais les choses pourraient bien changer avec la sortie de la série éponyme, prévue pour le 26 juillet 2019 sur Amazon Prime Video. Petit tour d’horizon de ce qu’on sait du comics, et de ce qu’on attend de la série. 

** Attention, cet article contient des spoilers sur les comics The Boys, mais aussi des spoilers potentiels sur la série **

Avec The Boys, ce n’est pas la première fois que Garth Ennis s’aventure sur le terrain du trash et de la violence. Qu’il s’agisse de Preacher, de Hellblazer, ou plus généralement de l’ensemble de son œuvre, l’auteur multiplie les scènes de violence sous toute ses formes, qu’elle soit physique, psychologique ou sexuelle, et n’hésite pas à être très cru dans son traitement scénaristique et graphique. Un parti-pris qui peut déplaire, voir heurter au premier abord, mais qui n’est (presque) jamais gratuit. 

On vous aura prévenu, le comics The Boys est réservé à un public averti, et il n’est d’ailleurs pas rare de croiser au détour des pages des scènes de sexe explicite, des viols, ou même de la torture. Si on ne sait pas encore à quoi ressemblera la série, il y a fort à parier que l’adaptation télévisuelle des aventures du P’tit Hughie ne suive le même chemin côté violence. Les quelques trailers dévoilés jusqu’à présent semblent en tous cas assez fidèles à l’œuvre originale, qu’il aurait été dommage, voir préjudiciable d’édulcorer. En France (comme à l’étranger d’ailleurs), il ne serait en revanche pas étonnant que le programme reçoive la classification 16+.