Test

[Historicotest] La véritable histoire de France selon Civilization VI

Notre avis
9 / 10

Par Pierre le

Oubliez Michelet, Tocqueville ou Le Goff. Les historiens nous ont menti depuis des siècles sur l’histoire de France. Rien ne s’est déroulé comme on vous l’a enseigné à l’école. Nous avons en effet retrouvé la vraie histoire de France, la secrète, gardée sous silence par des élites sans doute soucieuses de cacher la vérité pour une raison connue d’eux seuls. Cette histoire de France s’est en réalité déroulée dans Civilization VI. Série glorieuse qui nous offre cette semaine un nouvel opus.

civvi_fb_share

Pour vous, nous avons déterré ce document secret retraçant l’histoire de l’Empire qui règne aujourd’hui sur le monde connu.

La naissance d’une nation

Pendant des dizaines de milliers d’années, l’homme était un nomade, voyageant au gré du vent selon les ressources qu’il pouvait trouver. Mais en 4000 avant Jésus Christ, tout changea. L’histoire commence alors qu’un colon apparaît sur la carte, défendu par une escouade de guerriers archaïques. Nous ne savons pas grand chose de cette période, si ce n’est qu’elle n’a pas rompu avec les précédentes itérations de Civilization.

20161021183253_1

Comme le cinquième volet, le monde est découpé en cases hexagonales et chaque civilisation débute son aventure sur un point aléatoire de la carte. Nos braves colons, courageux et téméraires, installent leurs valises au bord d’un fleuve, point stratégique s’il en est. Paris est née.

Paris, fondée en -4000
Paris, fondée en -4000

Les siècles suivants se déroulent sans encombres. Paris se développe tranquillement et les tours passent à la vitesse de l’éclair. Comme d’habitude, la nation se doit de choisir des recherches à développer. Néanmoins, une nouveauté bienvenue fait son apparition : les dogmes. Recherchés en parallèles aux technologies, les dogmes permettent d’obtenir des cartes, dédiées à la guerre, au commerce ou à la culture, qui apportent des bonus précis selon le gouvernement choisi. De plus, la France se rend compte que remplir des objectifs bonus permettent d’accélérer ses recherches.

Les dogmes permettent de débloquer des cases et de modifier la politique de la nation
Les dogmes permettent de débloquer des cases et de modifier la politique de la nation

Rapidement, la France prend conscience qu’elle se situe sur une large péninsule s’étendant vers le nord. Une bande de terre dont le centre est occupé par Kaboul, une cité état. Comme dans Civilization V, elles viennent parsemer le monde. Néanmoins, les dirigeants français se rendent compte que les choses sont légèrement différentes sur cette nouvelle Terre. Il est possible, grâce à l’envoi d’émissaires, de devenir le souverain de ces cités, et ainsi de profiter de leur puissance sans avoir à les gérer.

20161021183617_1

Les premiers contacts et le développement de la capitale

En l’an 3200 avant Jésus-Christ, les explorateurs français tombent sur une nouvelle cité : Rio De Janeiro. Les Brésiliens, menés par leur Empereur Pierre II, se sont installés non loin de Paris. Les premiers échanges sont cordiaux, mais peu intéressés.

Pierre II, le souverain qui va avoir une grande importance dans l'histoire de France
Pierre II, le souverain qui va avoir une grande importance dans l’histoire de France

Le Brésil est en effet en proie aux invasions barbares, beaucoup plus agressifs qu’auparavant. Des barbares organisés en bande, qui logent dans des camps, apparaissant aléatoirement sur la carte. Si quelques incursions ont lieu sur le territoire français, elles restent mineures et permettent à Paris de se développer, comme en témoigne la construction des Jardins Suspendus ainsi que l’établissement de quartiers.

20161021184039_1

C’est la grande nouveauté de ce nouveau territoire : les villes s’étendent maintenant sur plusieurs cases. Si le centre est toujours cloîtré dans son hexagone, les quartiers permettent de donner une spécialisation précise à une ville. Ainsi, Paris se construit rapidement une place du marché et une place du théâtre. Ensuite, chaque quartier doit s’orner de bâtiments, déblocables via de l’or ou des tours.

Les quartiers sont la grande nouveauté de Civilization VI
Les quartiers sont la grande nouveauté de Civilization VI

Fait amusant, le souverain peut admirer l’évolution des travaux sur une merveille ou un quartier, celui-ci prenant forme au fur et à mesure des années. De plus, si une construction est finalement abandonnée, les ruines restent tant que les ouvriers, au nombre d’action maintenant limitées, ne font pas le ménage. Paris prospère donc rapidement, misant sur le commerce et la culture. Très vite, Toulouse est fondée en amont de la rivière. Mais la France veut s’étendre vers le nord et prendre possession de toute la péninsule sur laquelle elle se trouve. Mais un obstacle subsiste : Kaboul.

La guerre de Kaboul et les invasions barbares

Dans un élan belliqueux, l’Empereur français décide d’attaquer par surprise la ville voisine afin d’asseoir sa domination sur la langue de terre. Massant ses troupes aux frontières, la France tente une approche brutale. La guerre de Kaboul débute ainsi en l’an 0.

Ici, la guerre n’a pas drastiquement changé par rapport à Civilization V. Les villes, toujours protégées par leurs défenses classiques et les unités qu’elles hébergent, disposent de deux barres que les attaquants doivent vider au fil des tours. Pour contrer l’adversaire, les villes peuvent bombarder des unités ennemies à proximité, sorte de défense de la dernière chance.

Finalement, Kaboul est pulvérisée sur l’autel de la violence éternelle et tombe entre les mains françaises. Si les rébellions des villes prises sont moins importantes, l’obligation de réparer les dégâts d’une cité annexée remplacent cette phase de transition. Mais l’empereur de France a de grandes ambitions : faire de Kaboul la ville des Merveilles.

Document d'époque témoignant du massacre de Kaboul
Document d’époque témoignant du massacre de Kaboul

Néanmoins, cette guerre fratricide a deux effets. Un effet sur la diplomatie, tout d’abord. Déclarer une guerre surprise écorne gravement l’image de la France, qui s’est faite mal voir par les autres dirigeants rencontrés entre-temps. Tous protestent devant tant de violences, sauf Jules César, empereur des romains. Des traits prédéfinis sont attribués aux leaders qui réagissent selon les événements. Et César aime la conquête.

Autre effet, les soldats français, mobilisés sur le front de l’ouest, n’ont pu protéger les frontières contre les barbares agressifs, qui envahissent et pillent petit à petit le territoire de cette grande nation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *