Test

[Impressions] For Honor, la nouvelle pépite signée Ubisoft ?

Par Mathieu le

Annoncé lors de l’E3 2015, For Honor paraît être l’un des beaux projets développés par Ubisoft. Dans ce TPS moyenâgeux qui prend des airs de beat them all, on nous propose ainsi d’incarner plusieurs factions de guerriers : les chevaliers, les vikings et les samouraïs. Chacune d’entre elles propose bien évidemment ses spécificités propres. Après une alpha qui avait rassuré pas mal de monde, nous avons pu en découvrir encore plus et tester ainsi les véritables subtilités et différences entre chaque type de guerriers. Prêt pour la bataille ?

for honor 1

Comment pourrait-on véritablement définir For Honor ? Jeu d’action moyenâgeux ou beat them all historique ? Un peu des deux finalement. Car bien que notre guerrier ne fasse qu’une bouchée des guerriers « lambda » qu’il rencontre, les combats contre les plus « gros » sont eux bien plus tactiques. Et c’est ici que se trouve le véritable intérêt du titre. Maîtriser son personnage et ses spécificités vous demandera du temps et de l’entrainement et il vous faudra parcourir bien des niveaux avant d’enfin devenir un serial killer du champ de bataille virtuel.

Guerriers et classes

Nous avons eu accès à trois guerriers différents provenant des trois classes du jeu (chevaliers, vikings et samouraïs). En réalité, mis à part les armes et les armures, vous retrouverez toujours un guerrier rapide mais profitant d’un équipement léger, un guerrier lourd mais puissant et un qui jongle entre ces deux cas. Durant ma session, j’ai plutôt opté pour le gros balèze lent bien que j’avoue avoir pris beaucoup de plaisir à alterner entre les personnages. Ce qui m’a tout de suite marqué en tout cas, c’est la profondeur des combats. Chaque touche de la manette joue un rôle très important qui aura certainement un impact réel sur l’issue de chaque rixe.

for honor 2

Pour être plus clair, lorsque vous contrôlez votre personnage, les deux touches d’action sont triangle (frappe rapide) et carré (frappe puissante). Mais cela ne suffit clairement pas. Dans un duel avec votre adversaire, que vous rencontrerez sur le champ de bataille au milieu d’autres combattants ou en face-à-face, il vous faudra procéder avec précision. Tout d’abord, locker, à l’aide de la gâchette L2, s’avère presque obligatoire. Sans cela, vous vous ferez avoir dans votre dos et vos mouvements seront bien trop aléatoires. Ensuite, le système de protection est primordial. C’est grâce à lui que vous prendrez le dessus sur vos adversaires.

À l’aide de votre joystick gauche, à vous de voir si vous souhaitez orienter votre bouclier sur la gauche, la droite ou en l’air. Il faudra donc être rapide pour contrer les coups de votre adversaire et enchaîner ensuite avec vos propres attaques, toujours sur la gauche, la droite ou le haut. Une fois ce système maîtrisé, vous aurez déjà bien avancé dans For Honor. Restera maintenant à dompter chaque guerrier, ses coups et ses caractéristiques.

[nextpage title= »Multi et solo »]

Nous avons ainsi pu tester plusieurs modes de jeu différents. Tout d’abord, le multijoueur. Au départ, c’est un mode classique nommé Domination en 4v4 que nous avons essayé. En clair, les rouges débarquent sur les terres des bleus et doivent tenter de les conquérir. Pour cela, il suffit de se rendre dans certains points précis de la map afin de gagner des points mais aussi de tuer les combattants qui se dresseront devant vous. À noter que les PNJ ne vous rapporteront qu’un point tandis que vos véritables adversaires en ligne vous rapporteront 5 à 10 points.

fh_peacekeeper_beauty

Ensuite, c’est le mode Élimination auquel nous avons eu droit de toucher. Dans ce dernier, pas de PNJ, simplement deux équipes de 4 qui s’affrontent sur une map sélectionnée au préalable. Le but étant qu’il ne reste plus aucun de vos adversaires dans un temps donné. Pour cela, il faudra être bien plus stratégique qu’on ne le croit puisque vous jeter sur vos ennemis n’a aucun intérêt. Il faut plutôt aller se renforcer via les différents bonus disséminés sur la carte et tenter de surprendre vos rivaux. Dans ce mode, le nombre fait la force et il est clair qu’il faudra vous soucier du sort de vos amis au moins autant que ceux de vos ennemis.

Enfin, c’est avec le mode Duel que nous avons achevé cette découverte du multijoueur. Dans celui-ci, vous devrez simplement rencontrer, dans une infime partie de map, un adversaire et tenter de le terrasser. Pour se lancer dans ce mode de jeu, il vous faudra vraiment maîtriser votre personnage puisque vous ne pourrez pas compter sur vos coéquipiers pour remporter la partie.

Un solo dispensable ?

Puis, est venue la partie solo du jeu. Soyons clair tout de suite, Ubisoft ne vise clairement pas un public addict aux jeux solo. For Honor se veut véritablement un titre dédié aux joutes entre amis en ligne plus qu’à un opus qui vous fera voyager au gré d’histoires et de chapitres scénarisés. Bien entendu, on nous promet une aventure différente avec chaque classe de guerriers, mais le fait est qu’après avoir pris pendant quelques heures le soft en main, on a vraiment eu l’impression que le solo s’apparentait à un gros tutoriel plutôt qu’à une expérience possédant de grands espoirs de rejouabilité. Il peut être néanmoins intéressant de débuter par ce mode de jeu pour bien prendre en main les différents personnages et les races de guerriers.

fh_shugoki_beauty

Techniquement parlant, la version que nous avons testé tournait sur un (bon) PC et paraissait très juste. Le niveau de détails était impressionnant, les maps profitaient de textures de bonne qualité et la flore était habilement modélisée (voir nos deux vidéos). Chaque guerrier pourra être pimpé à sa guise, entre casque, armure, armes et protections, le tout avec de nombreux modèles, couleurs et gravures différents. S’il ne faut pas s’attendre à un résultat aussi savoureux à la sortie du titre sur consoles, Ubisoft veut en tout cas que For Honor tourne en 1080p/30 fps constant sur Xbox One et PS4. Du côté de la PS4 Pro, on nous a expliqué vouloir optimiser le jeu pour qu’il propose de la 4k et des graphismes de haute qualité. Pas de réponse quant à savoir s’il sera possible de jouer en 1080p/60 fps sur la nouvelle console de Sony mais cela semble peu probable.

For Honor est plaisant, For Honor est également beau, mais va-t-il vraiment nous (vous) convaincre ? Si le titre semble disposer de nombreux atouts, sa composante multi le contraint à trouver son public, et vite, pour espérer tenir la distance. On ne peut ici s’empêcher de penser à Evolve, un jeu solide sur de nombreux aspects (visuellement, concept) mais qui a été pourtant rapidement oublié des joueurs. Éléments de réponse mi-février (le 14), date de la sortie du titre dans toutes les bonnes échoppes.