Test

[Impressions] Uncharted 4 : Parce que le plaisir Nathan pas

Par Henri le

Prévu pour le mois prochain, Uncharted 4 s’est une nouvelle fois laissé approcher. L’occasion de confirmer la bonne impression qu’on s’en était fait auparavant.

U4-MAD_wide-vista

Uncharted 4 : A thief’s End ne sort que le 10 mai prochain, mais Naughty Dog est déjà prêt à livrer l’ultime chapitre de sa saga et de son héros Nathan Drake. Un épisode qui cristallise les attentes des fans, mais suscite également l’intérêt de millions d’autres joueurs à la recherche d’un bon titre exclusif à la machine de Sony.

Après avoir évoqué la partie multijoueur, qui s’annonce particulièrement enlevée cette année, nous avons cette fois-ci pu nous essayer à la campagne solo. Si les vidéos distillées au fil des mois montraient différents moments spectaculaires et scriptés comme la série a su en produire à la pelle, cette session de jeu nous a permis de découvrir un aspect assez nouveau pour ce genre de titre : une semi-liberté d’action.

mad-preview-still-04

À la recherche du trésor du célèbre pirate Henry Avery, notre bande de joyeux lurons se retrouve sur la magnifique île de Madagascar. Comme souvent, Drake n’est pas le seul sur les lieux et devra cette fois-ci faire face à une armée privée intéressée par le gros lot. Après tout, ce dernier serait tout de même estimé à 400 millions de dollars. Il faudra donc agir et se déplacer rapidement pour retrouver la trace du butin.

Ce niveau diffère des autres puisqu’on peut y conduire librement une Jeep dans un superbe panorama (en 1080p). Le terrain est plus ou moins balisé, mais libre à vous de foncer sur l’objectif, de vous balader à la recherche d’objets précieux ou tout simplement d’admirer un paysage magnifique, qui flatte une nouvelle fois la rétine.

U4-MAD-mud-hill

C’est d’ailleurs très probablement le plus beau jeu sur next-gen. La qualité des textures (notamment la boue) franchit un nouveau cap, qu’il sera difficile de dépasser sur nos consoles actuelles. Un monde semi-ouvert qui ne trahit cependant pas l’ADN de la série.