Test

[Impressions] WiLD : La nature a horreur du vide [PS4]

Par Fabio le

Présenté au monde entier la semaine dernière lors de la conférence PlayStation, WiLD a ensuite été détaillé en petit comité par Michel Ancel lui-même. L’occasion de découvrir un titre ambitieux, mais encore bien mystérieux.

LookingWest_1445974577

C’est quoi, WiLD ?

Un jeu étrange qui navigue entre l’aventure et la survie, selon les mots de son créateur. Les objectifs du jeu et le scénario (si scénario il y a) n’ont pas été révélés par Michel Ancel qui a habilement botté en touche quand la question a été posée, précisant à la place 1) qu’on pourrait incarner un chaman homme ou un chaman femme, 2) que la partie commencera dans la peau d’un enfant, qui évoluera petit à petit vers l’âge adulte.

Ça se passe où, WiLD ?

Ça se passe en pleine nature, dans un environnement entièrement ouvert fait de paysages plus ou moins montagneux, de larges plaines et de nombreuses forêts. Un décor typé Europe du Nord qui sera d’ailleurs bien plus que le théâtre de vos exploits ; la nature est plus que jamais au cœur de l’expérience puisque c’est en domestiquant ses hôtes que notre chaman progressera.

Eagle_1445974576

C’est quoi ce charabia ?

On reprend, survivre dans l’univers de WiLD ne pourra être possible qu’en utilisant une des mécaniques principales du jeu : la possibilité de fondre son esprit dans le corps des animaux alentours.

Tous les animaux ?

A priori, oui. Lièvre, ours, aigle, grenouille, lapin, corbeau, loup… C’est en se servant des qualités de chacun que l’on avancera. Incarner un aigle, c’est la possibilité de survoler les alentours pour repérer les dangers, incarner un lapin, c’est la possibilité de « scouter » une zone à la vitesse de l’éclair, incarner un ours, c’est pouvoir se battre, etc, etc.

Par ailleurs, Michel Ancel et ses équipes ont fait part de leur envie de favoriser le « gameplay émergent ». Aux joueurs de trouver de nouveaux intérêts à incarner tel ou tel animal dans telle ou telle situation. On n’y pense pas au premier coup, mais incarner un frêle mouton pour tendre un piège à un prédateur ou à une tribu ennemie, ça peut le faire aussi…

3running_1445974567