Test

[Test] Sony XH80 : un téléviseur sobre et efficace

Téléviseur

Par Remi Lou le

On a eu l’occasion de tester la Sony XH80 en version 65 pouces, dernier téléviseur milieu de gamme de la firme nippone. Qualité d’image, son, interface… Voici tout ce qu’il faut savoir avant de craquer pour cette télévision extrêmement sobre mais très efficace !

Après avoir testé le haut du panier avec la XH9505, nous avons eu l’occasion de prendre en main la XH80 de chez Sony, un modèle bien plus abordable mais qui se présente néanmoins en de grandes tailles d’écrans. Le modèle ici testé était de 65 pouces (164 cm), et autant vous le dire tout de suite, il fait largement le job pour de la consommation de contenu ou du jeu vidéo. Voici notre prise en main !

Plus besoin d’aller nécessairement taper dans le haut de gamme pour avoir droit à de larges dalles ! Avec sa série XH80, Sony a fait le pari de nous offrir une gamme de téléviseur de milieu de gamme s’étalant de 43 à 85 pouces (!), en ciblant méticuleusement les principaux aspects qui serviront directement l’utilisateur, sans proposer certaines des toutes dernières technologies réservées à la gamme supérieure.

Design de la Sony XH80

Avant même de parler du design de ce téléviseur, parlons tout de même du packaging particulièrement bien étudié et permettant une installation extrêmement facile pour un téléviseur de cette taille (65 pouces, tout de même). Tout comme le XH9565, on retrouve des instructions claires et bien pensées qui ne nécessitent à aucun moment de libérer la dalle dans le vide pour y installer les pieds. Ceux-ci viennent s’insérer très facilement sous le téléviseur, toujours maintenu par d’épais blocs de polystyrène, sans même avoir besoin d’y visser quoi que ça soit. Et même si l’installation est aisée, le téléviseur inspire confiance et solidité une fois posé sur ses pieds. C’est bête, mais l’expérience commence souvent par un packaging, et l’installation d’un téléviseur de cette taille peut parfois tourner au drame.

Les pieds semblent fins, mais ils respirent la solidité

Côté design, on retrouve – comme toujours avec Sony – un look extrêmement minimaliste. Tout comme la plupart des autres produits du constructeur nippon, la couleur noire est ici largement prédominante, permettant d’apporter élégance et discrétion à cet immense rectangle sombre. Le logo « Sony », centré sur la bordure inférieure du cadre, apporte une petite touche de clarté à l’ensemble.

Image & Son

Sur cette XH80, Sony nous sert une dalle LCD somme toute très classique, mais parfaitement maîtrisée. Si les contrastes n’égaleront pas l’OLED, ils sont tout à fait satisfaisants et la luminosité globale s’avère excellente. Les angles de vision restent également très corrects – et ce même si ce n’est pas vraiment le domaine de prédilection du LCD. On bénéficie du HDR10, du HLG, du Dolby Vision et bien sûr d’une définition 4K de 3 840 x 2 160 pixels, permettant d’opter pour une très grande dalle même si on ne bénéficie par forcément d’un recul important. Surtout, c’est la puce X1 Ultimate de Sony qui tient encore une fois ses promesses et permet d’upscaler des contenus en ultra haute définition de manière très propre. Il est bon de constater que, malgré le positionnement entrée de gamme de ce téléviseur, Sony a jugé bon d’y intégrer la même puce qu’on retrouve sur ses modèles haut de gamme, et même premium (c’est la même puce qu’on retrouve sur les téléviseurs 8K de la marque, notamment). On retrouve également le procédé X-Reality PRO 4K afin d’améliorer la clarté des images, ainsi que le TRILUMINOS et la technologie Live Colour afin d’optimiser les couleurs.

Enfin – et ce sera peut-être là que le téléviseur montrera ses limites, notamment chez les joueurs – on profite d’une fréquence de rafraîchissement classique de 50 Hz, mais pas au-delà. Néanmoins, Sony nous offre la technologie Motionflow XR 400 Hz permettant de simuler un haut taux de rafraîchissement en intercalant deux images supplémentaires entre deux images « originales ». Du côté du son, c’est également une bonne surprise avec ces haut-parleurs 10 W x 10 W d’assez bonne facture. Néanmoins, les basses restent assez peu présentes. Comme d’habitude – a fortiori sur de grandes tailles d’écrans – on vous conseillera les barres de son pour bénéficier d’une expérience idéale.

Interface et connectivité

Tous comme sur ces autres téléviseurs, Sony fait confiance à la solution logicielle de Google sur son XH80. On retrouve donc Android TV, contrairement aux téléviseurs de Samsung et LG qui proposent leurs solutions logicielles maison. Du côté d’Android TV, on se retrouve donc en terrain connu, avec une interface plutôt simple à appréhender, malgré un côté un brin austère. Surtout, on se retrouve d’emblée avec le catalogue d’application le plus complet du marché, de Netflix à Disney+ en passant par Amazon Prime Video, MyCanal, Molotov, OCS… Bref, tout l’essentiel afin de profiter du maximum de contenus sur le téléviseur. Android TV oblige, on retrouve également l’intégration de Google Assistant nativement sur la Sony XH80. L’avance de l’assistant maison de la firme de Mountain View n’est vraiment plus à prouver, et c’est un bonheur de le retrouver sur un téléviseur sur lequel il est bien moins aisé de taper du texte pour chercher un contenu précis. Mais si les utilisateurs d’Android profiteront d’un écosystème plutôt complet, Sony n’oublie pas pour autant les utilisateurs d’iPhone ou autres produits Apple, puisqu’on retrouve également AirPlay 2, afin de streamer ses contenus facilement depuis ses appareils pommés.

Petit point négatif concernant la télécommande, qui ne dispose malheureusement pas de rétroéclairage. Une économie de bouts de chandelle qui n’a, selon nous, pas vraiment lieu d’être à ce prix. Malgré tout, la télécommande s’avère complète et plutôt simple à utiliser, et la qualité du micro y est très bonne, notamment pour l’utilisation de Google Assistant.

Où l’acheter ?

Notre avis

Sobriété et élégance seraient bien les maîtres-mots pour qualifier cette Sony XH80. Vendu 1 199 euros, le modèle de 65 pouces que nous avons testé à su nous convaincre en cochant presque toutes les cases, malgré son positionnement milieu de gamme. On le trouve tout de même un peu cher par rapport à ce qu’il propose, à savoir une dalle LCD très bonne mais assez classique. La qualité Sony - de l’installation bien pensée au look sobre en passant par l’excellente qualité d’image - achève cependant de nous convaincre. Ce modèle apparaît comme un excellent investissement qui devrait bien durer dans le temps, notamment grâce à la présence de la puce X1 Ultimate de Sony, référence sur le secteur et présente sur ses modèles haut de gamme.

7 / 10
Les plus
Les moins
  • Qualité d’image
  • Les performances de la puce X1 Ultimate
  • Android TV
  • Disponible en (très) grande taille
  • Câble d’alimentation trop juste
  • Pas de rétroéclairage sur la télécommande
  • Prix trop élevé