Test

Test : Asus Zenfone 2 (ZE551)

Notre avis
8 / 10
Android

Par Pierre le

Asus veut frapper fort avec son Zenfone 2. La marque taïwanaise propose un smartphone qui a tout d’un grand au prix de 349€ (299€ lors de son lancement). Un smartphone qui cherche à rivaliser avec les mastodontes du marché. Certes, les specs sont ajustées en fonction du prix du smartphone, mais le Zenfone 2 dispose d’autres atouts à faire valoir et n’a absolument pas à rougir face à la concurrence. Nous regrettons seulement que les meilleures idées du Zenfone ne viennent pas d’Asus lui-même, mais des autres constructeurs.

_SAM0295

Specs

Commençons avec un rapide tour des specs. Et la première chose à noter, c’est bien le processeur. Ici, Asus a fait le choix Intel pour son processeur. Un choix audacieux qui se montre payant. De même, nous remarquons les 4 Go de RAM du smartphone (pour le modèle ZE551), une première chez Asus et chose quasi-inexistante sur le marché. Nous notons également la présence de deux ports SIM (dont un 2G seulement).

_SAM0303

Écran : IPS de 5,5 pouces d’une définition de 1920 x 1080 pixels
Processeur : Quad Core Intel Atom Z3 cadencé à 2,3 Ghz
RAM : 4 Go
Mémoire : 16/32/64 Go
Port microSD : Oui
Batterie : 3000 mAh, non amovible
APN : 13 mégapixels, dual led, autofocus, capable de filmer en 1080p à 30 fps
Caméra frontale : 5 mégapixels
4G
Bluetooth 4.0
Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac
DAS : 0.332 W/kg
Android : 5.0 avec surcouche Asus Zen UI.
Poids : 170 grammes
Dimensions : 152,5 x 77,2 x 10,9 mm

Des specs solides donc. Mais reste à savoir si le processeur Intel arrivera à faire le travail et surtout l’intérêt des 4 Go de RAM, qui ne semble pas évident pour tout le monde. Mais avant de revenir sur ces points précis, attardons nous quelques instants sur le design du smartphone.

Design

Première impression en main : le Zenfone 2 est imposant. 170 grammes pour un écran de 5,5 pouces, cela fait un peu lourd en 2015. Cette impression est renforcée par l’épaisseur du smartphone, qui dépasse sans problème le cm.

_SAM0297

Néanmoins, le Zenfone 2 se montre agréable en main et nous reconnaissons immédiatement la patte Asus, malgré des idées de design piquées à droite et à gauche. L’exemple le plus emblématique reste les boutons de volume placés sur le dos du smartphone, juste en dessous de l’APN. Un concept introduit par LG et son G2 et repris par la concurrence, dont Asus. Pour le reste, nous avons une coque bombée sur laquelle nous trouvons le haut parleur sur la partie inférieure. Une coque réalisée en plastique imitation aluminium qui peut se décliner en plusieurs couleurs. Pour le test, nous avons eu le modèle gris classique.

Vu de dos, ce smartphone adopte un design chic et élégant. Un design qui ressemble bien à Asus, qui réutilise les codes de ses précédentes productions, comme les ZenBook ou le Padfone. En ce qui concerne la partie en façade, le résultat est cependant moins réussi.

_SAM0278

Nous regrettons une façade légèrement moins soignée et beaucoup plus classique. Pas de grosses prises de risques pour la partie écran. Comme d’habitude avec Asus, nous retrouvons les trois boutons sensitifs en bas de l’écran. Cela vous plaît, ou non. En ce qui concerne la rédac, nous sommes plus adepte des boutons logiciels, mais ce n’est qu’une opinion.

Asus a misé sur des valeurs sûres pour le design du Zenfone 2. Si vous appréciez les design réalisés par la marque, vous devrez aimer. Dans sa globalité, le smartphone est donc une réussite, même si nous regrettons une tranche légèrement trop épaisse.

Utilisation

En utilisation de tous les jours, le ZenFone 2 se montre efficace. Les boutons placés à l’arrière du smartphone ont déjà prouvé leur efficacité par le passé. Même chose ici. Nous pouvons même affirmer que les boutons se montrent plus efficaces que sur la gamme LG G. La raison ? Ils sont plus gros, plus accessibles et mieux designés. Une petite victoire pour Asus qui montre que l’amélioration d’une chose déjà existante peut se montrer plus utile qu’une innovation. Néanmoins, nous pouvons regretter le placement du bouton d’allumage, situé en haut de l’écran. Sur un smartphone de 5,5 pouces, la chose ne se montre pas très pratique et nous aurions largement préféré un placement sur le côté. La simplicité d’utilisation sacrifiée sur l’autel du design. Dommage.

_SAM0286

Concernant l’utilisation pure, le ZenFone 2 ne montre aucune faiblesse. Lollipop tourne comme un charme et jamais nous n’avons eu de bugs ou de ralentissements. Cependant, la surcouche Asus ne devrait pas plaire à tout le monde et certains utilisateurs se rueront sur le Google Now Launcher dès le premier démarrage.

La surcouche Asus adopte en effet un aspect… disons un peu vieillot. Ce n’est pas non plus l’âge de pierre, mais c’est en tout cas notre sentiment (notons tout de même que les icônes peuvent être changées en téléchargeant des thèmes). Cependant, elle regorge de bonnes idées pour faciliter la vie de l’utilisateur. Par exemple, la navigation dans les sous menus a été repensée pour se montrer plus agréable. De même, le smartphone vous propose de classer vos apps de manière intelligente, par thème ou par fréquence d’utilisation.

Screenshot_2015-04-07-11-28-22

Asus fait tout pour prendre l’utilisateur par la main. Autre exemple, l’appui sur l’écran d’accueil ouvre un menu clair et complet, qui vous permet de changer de thème, de fond d’écran, mais aussi de volets de transition, d’accéder aux réglages, d’envoyer un feedback à Asus, de modifier vos préférences générales, etc. Classique, mais efficace.

Notons également la présence d’applications Asus. Certaines pourront se montrer utiles, d’autres moins. Parmi les applications utiles du Zenfone 2, nous notons la présence du PC Link, qui vous permet de transférer l’image de votre smartphone directement sur votre PC. De même, Remote Link vous donne la possibilité d’interagir avec une présentation PowerPoint, par exemple. Utile. De même, Share Link vous permet de partager des fichiers avec votre PC Asus, sans même le connecter en Wifi. Notons également la présence de Party Link, une application qui vous permet de partager des photos en temps réel lors d’un événement que vous rejoignez ou que vous avez vous-même créé.

Asus a également pris soin d’installer des apps tierces sur son smartphone. Des applications issues de partenariat, comme Trip Advisor, Dr Safety ou Clean Master. Quelques jeux sont également au menu.

Screenshot_2015-03-31-16-29-30

Dans l’ensemble, l’utilisation de ce ZenFone se montre satisfaisante. Très satisfaisante. La surcouche, même si son design ne plaira pas à tout le monde, tente au moins de rendre le terminal accessible même aux novices.

Jeux

Avec ses 4 Go de RAM et son processeur Intel Atom Z3, l’Asus ZenFone 2 a de quoi faire tourner parfaitement tous les jeux du PlayStore. Et sans surprise, le téléphone tourne réellement bien sur tous les jeux.

Screenshot_2015-04-03-11-51-32

Dead Trigger 2, Zombie Highway 2 ou Trials Frontiers tournent comme un charme avec les graphismes à fond. Même chose pour San Andreas. Cependant, pour ce dernier, nous avons tout de même deux ou trois grosses baisses de framerate lors de nos parties. Des baisses inexpliquées survenues lors de moments pourtant tranquilles. Néanmoins, il suffit de baisser légèrement la qualité des ombres pour faire disparaître ces ralentissements.

MAIS. Il y a un MAIS. Si le smartphone s’en sort très bien, il faut noter que le processeur subit quelques soucis de chauffe. Au bout de 10 minutes sur GTA, le smartphone chauffe et atteint une température désagréable. Certes, ce n’est pas le premier à connaître ce souci, mais tout de même, un tel niveau de chauffe se montre gênant, voire inquiétant.

Screenshot_2015-04-03-11-50-25

Un smartphone parfait pour les joueurs mobile, donc, qui traîne tout de même un léger défaut de température. La faute au processeur Intel Atom ?

Batterie

Niveau batterie, le Zenfone 2 se place dans la moyenne basse des smartphones actuels. Asus ne nous a pas livré un monstre de batterie et il est compliqué de tenir deux jours complets sans le recharger. Une chose qui pourrait en rebuter plus d’un. Néanmoins, les smartphone ayant une batterie monstre sont rares. Le plus costaud que nous ayons eu en main à ce jour reste l’Ascend Mate 7 de Huawei, mais il reste une exception sur le marché. Le Zenfone 2 ne fait donc pas d’étincelles et reste dans la moyenne actuelle.

_SAM0310

Photos

L’appareil photo est bien le point faible du Zenfone. Les prises de vues ne sont en effet pas exceptionnelles et se montrent souvent bruitées, adoptant un grain désagréable. De même, en
basse luminosité, les résultats ne sont pas extraordinaires. Néanmoins, pour ceux qui veulent juste prendre des clichés d’appoint. Comme sur la partie batterie, nous pouvons classer le ZenFone 2 dans les produits “corrects mais sans plus”.

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Néanmoins, Asus a apporté un soin particulier à son logiciel photo embarqué. Comme nous pouvons le voir, la firme taïwanaise nous donne le choix quant à la façon de prendre vos clichés avec un menu clair et complet. Un logiciel de retouche photo propriétaire, un classique sur les surcouches, est également présent et remplit son contrat. Mais c’est bien les possibilités données par le logiciel qui impressionne. Nous trouvons différents menus qui vous permettent par exemple de faire des Gifs animés, de donner des effets maquettes à des plans d’ensemble et de retirer des silhouettes indésirables en arrière plan. Notons également une partie Selfie travaillée, qui s’inspire du travail de Huawei depuis le P7. Vous pouvez améliorer un selfie à l’envie, en blanchissant la peau, en grossissant la taille de vos yeux ou en lissant votre peau, par exemple. Du très beau travail de la part d’Asus sur cette partie logicielle.

Screenshot_2015-03-31-16-33-18

Screenshot_2015-03-31-16-33-12

Screenshot_2015-03-31-16-33-30

Benchmarks

Oh mais que voilà ? La séance de Benchmarks ! Yay !

Screenshot_2015-03-31-16-15-00

Screenshot_2015-03-31-16-28-05

Screenshot_2015-03-31-16-28-08

Screenshot_2015-03-31-16-00-16

Screenshot_2015-03-31-15-59-56

Verdict

Le ZenFone 2 est incontestablement une réussite. Malgré quelques fautes de design, une partie photo en demi-teinte et une batterie dans la moyenne basse, le smartphone arrive à tirer son épingle du jeu dans sa gamme de prix (350 €). Une très bonne surprise de la part d’Asus qui vient titiller les gros du marché avec son nouveau terminal. Pouce vert.

_SAM0306

Asus veut frapper fort avec son Zenfone 2. La marque taïwanaise propose un smartphone qui a tout d’un grand au prix de 349€ (299€ lors de son lancement). Un smartphone qui cherche à rivaliser avec les mastodontes du marché. Certes, les specs sont ajustées en fonction du prix du smartphone, mais le Zenfone 2 dispose d’autres atouts à faire valoir et n’a absolument pas à rougir face à la concurrence. Nous regrettons seulement que les meilleures idées du Zenfone ne viennent pas d’Asus lui-même, mais des autres constructeurs.

_SAM0295

Specs

Commençons avec un rapide tour des specs. Et la première chose à noter, c’est bien le processeur. Ici, Asus a fait le choix Intel pour son processeur. Un choix audacieux qui se montre payant. De même, nous remarquons les 4 Go de RAM du smartphone (pour le modèle ZE551), une première chez Asus et chose quasi-inexistante sur le marché. Nous notons également la présence de deux ports SIM (dont un 2G seulement).

_SAM0303

Écran : IPS de 5,5 pouces d’une définition de 1920 x 1080 pixels
Processeur : Quad Core Intel Atom Z3 cadencé à 2,3 Ghz
RAM : 4 Go
Mémoire : 16/32/64 Go
Port microSD : Oui
Batterie : 3000 mAh, non amovible
APN : 13 mégapixels, dual led, autofocus, capable de filmer en 1080p à 30 fps
Caméra frontale : 5 mégapixels
4G
Bluetooth 4.0
Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac
DAS : 0.332 W/kg
Android : 5.0 avec surcouche Asus Zen UI.
Poids : 170 grammes
Dimensions : 152,5 x 77,2 x 10,9 mm

Des specs solides donc. Mais reste à savoir si le processeur Intel arrivera à faire le travail et surtout l’intérêt des 4 Go de RAM, qui ne semble pas évident pour tout le monde. Mais avant de revenir sur ces points précis, attardons nous quelques instants sur le design du smartphone.

Design

Première impression en main : le Zenfone 2 est imposant. 170 grammes pour un écran de 5,5 pouces, cela fait un peu lourd en 2015. Cette impression est renforcée par l’épaisseur du smartphone, qui dépasse sans problème le cm.

_SAM0297

Néanmoins, le Zenfone 2 se montre agréable en main et nous reconnaissons immédiatement la patte Asus, malgré des idées de design piquées à droite et à gauche. L’exemple le plus emblématique reste les boutons de volume placés sur le dos du smartphone, juste en dessous de l’APN. Un concept introduit par LG et son G2 et repris par la concurrence, dont Asus. Pour le reste, nous avons une coque bombée sur laquelle nous trouvons le haut parleur sur la partie inférieure. Une coque réalisée en plastique imitation aluminium qui peut se décliner en plusieurs couleurs. Pour le test, nous avons eu le modèle gris classique.

Vu de dos, ce smartphone adopte un design chic et élégant. Un design qui ressemble bien à Asus, qui réutilise les codes de ses précédentes productions, comme les ZenBook ou le Padfone. En ce qui concerne la partie en façade, le résultat est cependant moins réussi.

_SAM0278

Nous regrettons une façade légèrement moins soignée et beaucoup plus classique. Pas de grosses prises de risques pour la partie écran. Comme d’habitude avec Asus, nous retrouvons les trois boutons sensitifs en bas de l’écran. Cela vous plaît, ou non. En ce qui concerne la rédac, nous sommes plus adepte des boutons logiciels, mais ce n’est qu’une opinion.

Asus a misé sur des valeurs sûres pour le design du Zenfone 2. Si vous appréciez les design réalisés par la marque, vous devrez aimer. Dans sa globalité, le smartphone est donc une réussite, même si nous regrettons une tranche légèrement trop épaisse.

Utilisation

En utilisation de tous les jours, le ZenFone 2 se montre efficace. Les boutons placés à l’arrière du smartphone ont déjà prouvé leur efficacité par le passé. Même chose ici. Nous pouvons même affirmer que les boutons se montrent plus efficaces que sur la gamme LG G. La raison ? Ils sont plus gros, plus accessibles et mieux designés. Une petite victoire pour Asus qui montre que l’amélioration d’une chose déjà existante peut se montrer plus utile qu’une innovation. Néanmoins, nous pouvons regretter le placement du bouton d’allumage, situé en haut de l’écran. Sur un smartphone de 5,5 pouces, la chose ne se montre pas très pratique et nous aurions largement préféré un placement sur le côté. La simplicité d’utilisation sacrifiée sur l’autel du design. Dommage.

_SAM0286

Concernant l’utilisation pure, le ZenFone 2 ne montre aucune faiblesse. Lollipop tourne comme un charme et jamais nous n’avons eu de bugs ou de ralentissements. Cependant, la surcouche Asus ne devrait pas plaire à tout le monde et certains utilisateurs se rueront sur le Google Now Launcher dès le premier démarrage.

La surcouche Asus adopte en effet un aspect… disons un peu vieillot. Ce n’est pas non plus l’âge de pierre, mais c’est en tout cas notre sentiment (notons tout de même que les icônes peuvent être changées en téléchargeant des thèmes). Cependant, elle regorge de bonnes idées pour faciliter la vie de l’utilisateur. Par exemple, la navigation dans les sous menus a été repensée pour se montrer plus agréable. De même, le smartphone vous propose de classer vos apps de manière intelligente, par thème ou par fréquence d’utilisation.

Screenshot_2015-04-07-11-28-22

Asus fait tout pour prendre l’utilisateur par la main. Autre exemple, l’appui sur l’écran d’accueil ouvre un menu clair et complet, qui vous permet de changer de thème, de fond d’écran, mais aussi de volets de transition, d’accéder aux réglages, d’envoyer un feedback à Asus, de modifier vos préférences générales, etc. Classique, mais efficace.

Notons également la présence d’applications Asus. Certaines pourront se montrer utiles, d’autres moins. Parmi les applications utiles du Zenfone 2, nous notons la présence du PC Link, qui vous permet de transférer l’image de votre smartphone directement sur votre PC. De même, Remote Link vous donne la possibilité d’interagir avec une présentation PowerPoint, par exemple. Utile. De même, Share Link vous permet de partager des fichiers avec votre PC Asus, sans même le connecter en Wifi. Notons également la présence de Party Link, une application qui vous permet de partager des photos en temps réel lors d’un événement que vous rejoignez ou que vous avez vous-même créé.

Asus a également pris soin d’installer des apps tierces sur son smartphone. Des applications issues de partenariat, comme Trip Advisor, Dr Safety ou Clean Master. Quelques jeux sont également au menu.

Screenshot_2015-03-31-16-29-30

Dans l’ensemble, l’utilisation de ce ZenFone se montre satisfaisante. Très satisfaisante. La surcouche, même si son design ne plaira pas à tout le monde, tente au moins de rendre le terminal accessible même aux novices.

Jeux

Avec ses 4 Go de RAM et son processeur Intel Atom Z3, l’Asus ZenFone 2 a de quoi faire tourner parfaitement tous les jeux du PlayStore. Et sans surprise, le téléphone tourne réellement bien sur tous les jeux.

Screenshot_2015-04-03-11-51-32

Dead Trigger 2, Zombie Highway 2 ou Trials Frontiers tournent comme un charme avec les graphismes à fond. Même chose pour San Andreas. Cependant, pour ce dernier, nous avons tout de même deux ou trois grosses baisses de framerate lors de nos parties. Des baisses inexpliquées survenues lors de moments pourtant tranquilles. Néanmoins, il suffit de baisser légèrement la qualité des ombres pour faire disparaître ces ralentissements.

MAIS. Il y a un MAIS. Si le smartphone s’en sort très bien, il faut noter que le processeur subit quelques soucis de chauffe. Au bout de 10 minutes sur GTA, le smartphone chauffe et atteint une température désagréable. Certes, ce n’est pas le premier à connaître ce souci, mais tout de même, un tel niveau de chauffe se montre gênant, voire inquiétant.

Screenshot_2015-04-03-11-50-25

Un smartphone parfait pour les joueurs mobile, donc, qui traîne tout de même un léger défaut de température. La faute au processeur Intel Atom ?

Batterie

Niveau batterie, le Zenfone 2 se place dans la moyenne basse des smartphones actuels. Asus ne nous a pas livré un monstre de batterie et il est compliqué de tenir deux jours complets sans le recharger. Une chose qui pourrait en rebuter plus d’un. Néanmoins, les smartphone ayant une batterie monstre sont rares. Le plus costaud que nous ayons eu en main à ce jour reste l’Ascend Mate 7 de Huawei, mais il reste une exception sur le marché. Le Zenfone 2 ne fait donc pas d’étincelles et reste dans la moyenne actuelle.

_SAM0310

Photos

L’appareil photo est bien le point faible du Zenfone. Les prises de vues ne sont en effet pas exceptionnelles et se montrent souvent bruitées, adoptant un grain désagréable. De même, en
basse luminosité, les résultats ne sont pas extraordinaires. Néanmoins, pour ceux qui veulent juste prendre des clichés d’appoint. Comme sur la partie batterie, nous pouvons classer le ZenFone 2 dans les produits “corrects mais sans plus”.

Jpeg

Jpeg

Jpeg

Néanmoins, Asus a apporté un soin particulier à son logiciel photo embarqué. Comme nous pouvons le voir, la firme taïwanaise nous donne le choix quant à la façon de prendre vos clichés avec un menu clair et complet. Un logiciel de retouche photo propriétaire, un classique sur les surcouches, est également présent et remplit son contrat. Mais c’est bien les possibilités données par le logiciel qui impressionne. Nous trouvons différents menus qui vous permettent par exemple de faire des Gifs animés, de donner des effets maquettes à des plans d’ensemble et de retirer des silhouettes indésirables en arrière plan. Notons également une partie Selfie travaillée, qui s’inspire du travail de Huawei depuis le P7. Vous pouvez améliorer un selfie à l’envie, en blanchissant la peau, en grossissant la taille de vos yeux ou en lissant votre peau, par exemple. Du très beau travail de la part d’Asus sur cette partie logicielle.

Screenshot_2015-03-31-16-33-18

Screenshot_2015-03-31-16-33-12

Screenshot_2015-03-31-16-33-30

Benchmarks

Oh mais que voilà ? La séance de Benchmarks ! Yay !

Screenshot_2015-03-31-16-15-00

Screenshot_2015-03-31-16-28-05

Screenshot_2015-03-31-16-28-08

Screenshot_2015-03-31-16-00-16

Screenshot_2015-03-31-15-59-56

Verdict

Le ZenFone 2 est incontestablement une réussite. Malgré quelques fautes de design, une partie photo en demi-teinte et une batterie dans la moyenne basse, le smartphone arrive à tirer son épingle du jeu dans sa gamme de prix (350 €). Une très bonne surprise de la part d’Asus qui vient titiller les gros du marché avec son nouveau terminal. Pouce vert.

_SAM0306

Notre avis

Susv

8 / 10