Test

Test des caméras sans-fil D-Link mydlink Pro : sécuriser son chez soi en toute simplicité

Gadget

Par Camille Suard le

Le pack mydlink Pro est un dispositif de sécurité domestique comprenant une passerelle pour la connexion et des caméras sans-fil (DCS-2800LH-EU), une première pour le fabricant D-Link. Vendue aux environs de 560 euros, avec un an offert de sauvegarde dans le cloud et une application dédiée, la surveillance de son domicile se rapprocherait-elle enfin d’un rapport qualité/prix intéressant ?

Le packaging

Alors, que nous réserve ce pack mydlink Pro ? Tout d’abord, voyons l’essentiel : deux caméras sans fil (DCS-2800LH-EU) et un hub Wi-Fi servant de relais avec votre box Internet. Les caméras embarquent un capteur Full HD 1080p, un angle de vision de 140 degrés, un zoom numérique 4x, un capteur infrarouge (jusqu’à 7,5 mètres) ainsi qu’un micro et un haut-parleur. C’est la première fois que D-link commercialise des caméras alimentées sur batterie en Lithium-ion. Sur le papier, le fabricant annonce une autonomie de six mois d’utilisation. Cela est rendu possible notamment par le fait que les caméras n’enregistrent pas en continu, mais lorsqu’un mouvement et repéré.

La boîte contient également deux câbles avec chargeurs pour brancher sur secteur la station relais, un câble Ethernet, un adaptateur secteur pour charger en micro-USB les caméras, ainsi que tout le nécessaire pour pouvoir fixer ces dernières sur une surface, en intérieur comme en extérieur : vis, chevilles et pieds avec tête orientable.

[nextpage title= »L’installation »]

L’installation

L’absence de notice dans la boîte m’a un peu inquiétée, mais l’installation s’avère tellement simpliste que c’est tout pardonné. D’autant plus que D-Link a mis dans la boîte de rapides instructions pour télécharger l’application mobile indispensable et un QR code afin que cette dernière reconnaisse la référence du produit. Après avoir flashé le code, l’appli nous explique étape par étape comment mettre en route le dispositif. Dans un premier temps vous devez relier le hub Wi-Fi à votre box Internet ou routeur grâce au câble Ethernet fourni dans le pack. Mettez en tension la station.

 

Ensuite, il faut établir la connexion avec les caméras. Pour cela, il convient de suivre les indications qui s’affichent sur votre écran de smartphone : appuyez sur le bouton situé sur le côté des appareils jusqu’à ce que le voyant sur le hub soit vert. Une fois synchronisées, le tour est joué ! Cela nous aura pris entre 5 et 10 minutes et sans rencontrer aucune difficulté. Un très bon début !

Les caméras peuvent être utilisées à l’intérieur comme à l’extérieur. Vivant dans un appartement, je n’ai pu tester qu’une installation en intérieur. Elles ont une portée de 10 mètres et si vous souhaitez les installer dehors, il est conseillé de placer le concentrateur près d’une fenêtre pour s’assurer une meilleure portée. Grâce à leur aimant, les caméras peuvent tenir sur tout un tas de surface, sans avoir besoin nécessairement de les fixer avec des vis. Si deux caméras ne vous suffisent pas, vous avez la possibilité d’en ajouter deux supplémentaires.

[nextpage title= »L’application »]

L’application

L’application Mydlink peut être utilisée sur un smartphone Android ou iOS. Sachez-le, créer un compte est obligatoire… et autoriser l’application à accéder à la localisation de votre smartphone également ! Les conditions d’utilisation permettent à D-Link d’utiliser vos données et même d’envoyer une facture à votre opérateur. Question protection de la vie privée, ce n’est peut-être pas ce qui se fait de mieux… Mais vous voilà prévenus !

L’intérêt premier est d’avoir accès aux caméras et de surveiller en direct, avec ou sans le son, ce qui se passe à l’entrée de votre maison, dans votre salon, devant votre garage, etc. Mais aussi visionner les images et vidéos, les stocker sur votre téléphone les enregistrements effectués en cas de mouvement. Selon vos préférences, vous pouvez recevoir sur votre smartphone une notification quand un mouvement a été repéré. Elle permet également de régler chacune des caméras installées. Vous pouvez ainsi leur attribuer un nom et sélectionner le lieu qu’elles occupent, connaître la puissance du signal, activer le microphone, la vision nocturne, le voyant de la caméra, gérer la sensibilité de détection de mouvements, créer des programme pour recevoir des enregistrements ou lancer l’alarme, etc.

Le constructeur offre un an gratuit de stockage dans le cloud de vos enregistrements quand un mouvement a été détecté. Après, il faudra payer 29,99 euros à l’année ou 49,99 euros pour la version premium (stockage illimité). Il est aussi possible de sauvegarder localement vos vidéos grâce à une carte micro-SD (non fournie) qui peut être insérée dans la caméra ou avec une clé USB sur le hub.

[nextpage title= »L’Expérience »]

L’Expérience

Les images sont d’assez bonne qualité en plein jour et même de nuit grâce à son capteur infrarouge. Mais si vous vous éloignez de la passerelle, il peut devenir compliqué d’accéder aux caméras depuis votre smartphone. Il faut parfois s’y prendre à plusieurs fois pour enfin voir s’afficher la vidéo. La résolution est par défaut activée sur 1080p, mais vous pouvez la faire baisser à 720p pour une meilleure réception. Malheureusement, il faudra passer par là à chaque fois que vous allumez votre application. Le son capturé n’est pas de très grande qualité, mais reste audible et c’est bien là tout ce qu’on lui demande. Même avec des travaux dans mon immeuble, il m’est possible d’entendre parfaitement tous les sons entourant les micros.

Si vous avez un chat qui se balade dans l’appartement, les notifications qui s’affichent sur votre smartphone pour signaler un mouvement risquent d’être fréquentes tout au long de la journée… C’est amusant au début, mais cela devient rapidement agaçant et dénué d’intérêt. Même en baissant la sensibilité, la caméra ne peut faire la différence entre un animal domestique et un humain. Cela dit, les notifications arrivent quasi instantanément sur votre écran donc vous restez informé rapidement, quoi qu’il advienne.

L’appli a aussi la fâcheuse tendance à imposer des temps de chargement bien trop longs, quand elle ne plante pas directement. Bref : quand ça fonctionne, c’est très bien, mais il faut pouvoir y arriver !

Pour ce qui est de la batterie, cela sera à évaluer sur une plus longue durée puisqu’elles sont censées tenir six mois sans aucune recharge. Le fabricant ne fournit qu’un seul chargeur et n’a laissé aucun moyen d’accéder à la batterie. Donc le jour où cette dernière s’éteint, difficile de savoir ce qu’il adviendra de la caméra.

[nextpage title= »Galerie photo et conclusion »]

Où l’acheter ?

Le pack mydlink Pro peut être acheté dès maintenant chez les différents partenaires du fabricant, en ligne, mais aussi dans les magasins de type Boulanger. Il est disponible au prix de 564 euros chez Amazon par exemple.

Galerie Photos

 

 

Notre avis

Le pack mydlink Pro et ses caméras DCS-2800LH-EU offre une solution de surveillance de son domicile assez satisfaisante. Le premier bon point, c'est que son installation est très simple, rapide et donc accessible à tout le monde. Pratiques et relativement discrètes, les caméras sans-fil capturent des images et un son de qualité. Liées à votre smartphone grâce à son application dédiée, elles permettent de garder un œil chez soi et d'être informé très rapidement du moindre mouvement. Dommage que l'appli soit si capricieuse, car cette dernière offre une utilisation simple et assez complète.

Les plus
Les moins
  • Installation rapide et facile
  • Des caméras sans fils avec 6 mois d'autonomie annoncé
  • La qualité des captures photos et vidéos
  • Le respect de la vie privée en suspens
  • L'application et ses bugs