Test

Prise en main du laptop CHUWI Herobook CWI532 : a-t-il l’étoffe d’un héros pour 170 euros ?

Ordinateurs

Par Camille Suard le

Le CHUWI Herobook CWI532 est un laptop très bon marché qui propose une fiche technique modeste.

On connait tous très bien les PC portables Asus, Acer, HP ou encore les MacBook d’Apple, mais il existe d’autres marques moins populaires en Occident venues de l’Empire du Milieu. Leur particularité réside en leurs tarifs agressifs. Le Herobook CWI532 de CHUWI est de cette trempe-là, avec un prix aux alentours de 170 euros. Oui, vous avez bien lu, 170 euros pour un 14,1 pouces, un ATOM X5-E8000, 4 Go de RAM et 64 Go d’espace de stockage. De quoi attirer les regards et les petits budgets, mais que peut-on attendre à ce prix là ? Début de réponse dans cette petite prise en main.

Plus d’infos sur le site officiel du constructeur ici.

Meilleurs prix pour ce CHUWI Herobook CWI532

Design

Un design sobre, mais efficace ? C’est ce vers quoi semble tendre ce Herobook dont le style rudimentaire en aluminium rappelle n’importe quel notebook dans sa forme la plus générique possible. Presque nu fermé, ne cherchez pas de logos ou de marque de fabrique, seul le nom du constructeur CHUWI a été apposé sur le dessus. Pour ses 33,2 x 21,4 x 2,13 cm de dimensions il pèse environ 1,49 kilo ce qui est raisonnable. Posé sur les genoux, son poids n’a rien de gênant.

Une fois ouvert, on retrouve l’inspiration des Mac Book désormais légion chez les ultrabook de nombreuses marques : un clavier noir chicklet . L’avantage devrait être de proposer une frappe facile, souple et surtout silencieuse. Malheureusement, il n’en est rien. Les 84 touches sur lesquelles je pianote ne proposent qu’un contact rigide, bruyant avec une étonnante sensation de rebond désagréable. Vraiment étonnant ? Disons qu’avec cette allure on pouvait s’attendre à autre chose, mais compte tenu de sa tranche de prix… Il propose plusieurs raccourcis pratiques comme le contrôle du volume et de la luminosité de l’écran ou encore l’activation du Wi-Fi. Clavier QWERTY, il se transforme en AZERTY dès que vous configurez pour la toute première fois le PC en zone France.

Le trackpad se trouve bien placé et surtout, sa taille offre un gain de confort non négligeable. Il fonctionne sans problème, gère les gestes habituels avec précision et réagit aux pressions pour effectuer des clics. Le petit hic c’est que comme pour le clavier, quand on appuie dessus on se rend véritablement compte qu’on a sous les mains un PC d’entrée de gamme. La charnière pour plier l’écran n’émet aucune résistance et ouvre ou ferme le PC en toute fluidité. L’impression de solidité de ce côté si se trouve réussie, ce qui sauve un peu l’impression générale. Visuellement cet ordinateur dégage un sentiment de qualité correcte, mais on redescend vite sur terre une fois qu’on l’utilise.

Côté connectique le Herobook s’en sort bien. Sur la tranche gauche on trouve un port USB 3.0, une sortie micro HDMI et de quoi brancher l’adaptateur secteur propriétaire. Pas d’USB Type-C donc, mais la présence d’un petit voyant indicateur de l’état de charge est bienvenu. De l’autre côté, l’appareil se dote d’une prise jack, un port USB 2.0 et un lecteur micro SD. Sur la partie inférieure du produit, il existe une petite trappe qui s’ouvre facilement avec le bon tournevis en main. Celle-ci renferme la possibilité intéressante de faire évoluer la capacité de mémoire en y intégrant un SSD M2 de 128 Go.

Écran

CHUWI a fait le choix d’incorporer une dalle mate de 14,1 pouces avec une petite définition HD+ de 1366 x 768 pixels. Elle se révèle assez lumineuse, mais les contrastes des couleurs manquent un peu de peps pour apprécier pleinement la lecture d’une vidéo. Les angles de visions sont cependant plutôt bons. L’écran se voit encadré par des bordures relativement fines sur les côtés gauches et droits, mais assez larges pour celles situées en haut et surtout en bas. Notons à ce propos qu’une caméra de 0,3 Mégapixel a été placée sur le bord supérieur.

Performances et Logiciel

Sous le capot, ce Herobook fait figure de modestie : un Intel ATOM Braswell E8000 avec une fréquence de base de 1,04 GHz avec 4 Go de RAM, soit un processeur datant de 2016. Ne vous attendez pas à une bête de course. Pour rédiger du texte et regarder des photos et vidéos ça passe, mais vous vous rendrez vite compte que la navigation internet peut se révéler frustrante : les pages peuvent se montrer longues à charger et on remarque un manque de fluidité dans le défilement de celles-ci. Clairement, l’expérience peut être crispante tant l’affichage est saccadé. N’imaginez pas une seule seconde pouvoir lancer un jeu 3D non plus. Non, ne vous y risquez pas. Côté logiciel, CHUWI nous sert un Windows 10 bien optimisé.

Batterie et Autonomie

Le bloc d’alimentation est un DC 12 Và 2A. Le cordon se trouve relativement long et la prise correspond à celles que nous utilisons en France. Enfin, ce chargeur profite de la certification CE. En ce qui concerne l’autonomie, il tient ses promesses avec environ 10 heures d’endurance comprenant du traitement de texte, quelques vidéos sur YouTube et un peu de navigation sur le web.

Où l’acheter

Le CHUWI Herobook CWI532 est disponible à partir de 170 euros sur des boutiques en ligne spécialisées, mais aussi directement sur le site de CHUWI !

Galerie Photo

 

 

Notre avis

Pour 170 euros environ, vous en avez pour votre argent. Le CHUWI Herobook CWI532 réussit à proposer à tout petit prix une prestation correcte avec notamment la possibilité de rajouter facilement de la mémoire, un écran relativement convenable et une autonomie satisfaisante. Néanmoins, il faut savoir que le clavier déçoit tout autant que la navigation sur Internet bien trop saccadé.

Les plus
Les moins
  • Une bonne autonomie
  • Windows 10 bien optimisé
  • Le clavier peut agréable à l'usage
  • Manque de fluidité pour la navigation web