Test

Test Crosscall Trekker X4 : un smartphone antichoc avec Action Cam intégrée

Smartphone

Par Camille Suard le

Crosscall revient avec ses smartphones résistants. Le Trekker X4 n’est pas qu’une simple itération de la gamme puisqu’il a la bonne idée d’intégrer pour la première fois une action cam.

Crosscall est une entreprise française de téléphonie et plus spécifiquement dans les équipements et produits résistants. Pour les explorateurs, pour celles et ceux qui travaillent sur des chantiers ou environnements à risque, ou tout simplement les moins délicats à la recherche d’un smartphone robuste, il existe des constructeurs spécialisés dans ce type de produits. Le Trekker X4 n’échappe pas à cette règle, mais il fait bien plus que cela puisque la marque lui a intégré une action Cam. Une nouveauté et une association bien trouvée, qui donne tout l’intérêt à cette nouvelle itération du Trekker X. Voyons maintenant si ce smartphone antichoc a vraiment les moyens de nous faire oublier notre Go Pro.

Voici la fiche technique du smartphone très spécial Crosscall Trekker X4.

NomCrosscall Trekker-X4
Taille de l'écran5,5 pouces au format 16:9
Définition de l'écranDalle IPS LCD Full HD (1920 x 1080 pixels)
Résolution415 ppp
SoC- Snapdragon 660
- 8 coeurs
- 4x2.2 GHz Kyro 260 & 4x1.84 GHz Kyro 260
- GPU Qualcomm Adreno 512
LogicielAndroid 8.1Oreo
Mémoire vive4 Go
Mémoire interne64 Go
Port Micro-SDmicroSD, microSDHC, microSDXC
Batterie4400 mAh
Appareil photo dorsalCapteur
Appareil photo frontal
Dimensions162.6 x 82 x 12,85 mm
Poids250 grammes
Carte SIMDeux nano SIM
Capteur d'empreintes digitalesOui, sur la tranche droite
Connectique- Port USB Type-C
- Bluetooth 5.0
GPS- GPS, A-GPS, GLONASS, BeiDou, Galileo
Prise jackOui
Etanchéité à l'eauOui
Connectivité- 4G LTE
- Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/n 5GHz/ac
ColorisNoir
Prix699,90 euros

Le Crosscall Trekker X4 au meilleurs prix

Design et accessoires

Le Trekker X4 ressemble aux précédents modèles de la marque et reprend les caractéristiques d’un smartphone résistant : épais, lourd et recouvert d’une imposante couche de plastique. Pas d’écran bord à bord, mais de large bordure pour protéger au maximum la dalle, flanquée à gauche comme à droite de bordures métalliques. Ces dernières ont été vissées pour renforcer la robustesse de l’appareil. Et cela fonctionne : d’une part l’impression de solidité se dégage du produit et d’autre part, pour l’avoir fait tomber plusieurs fois à terre, il n’a pas pris une égratignure.

Sur le flanc droit, on trouve un capteur d’empreintes qui fait aussi office de bouton de déverrouillage, une fente pour accrocher le smartphone et une touche pour un raccourci. De l’autre côté est placée une seconde fente pour maintenir également l’appareil, le réglage du volume ainsi que le tiroir à cartes (deux nano Sim ou une nano Sim/une micro SD). Étanchéité avant tout (IP68), il faut soulever en haut comme en bas une petite trappe pour laisser apparaître le port pour prise jack et celui réservé à la recharge en USB Type-C. Les grilles de haut-parleurs pour le multimédia se situent à l’arrière tandis que celle pour les conversations téléphoniques sont au-dessus de l’écran, à côté de la caméra frontale.

Le dos impressionne par la présence d’un module photo contenant la fameuse action cam mais aussi par ses lignes agressives et son système aimanté qui permet de lui accoler plusieurs accessoires. On a reçu une perche à selfie, un stick et un harnais. C’est simple à utiliser : il suffit de poser la partie aimantée de l’accessoire sur cette petite pastille au dos du smartphone. Est-ce qu’on fait confiance à cette solution pour partir à l’aventure ? Oui sans aucun problème puisque dans la boîte est fourni avec le Trekker X4 un X-Blocker, qui permet de bien maintenir l’appareil sur les accessoires.

[nextpage title= »Écran, Performances, Autonomie, photo et vidéo, logiciel »]

Écran, Performances, Autonomie

Le Trekker X4 profite d’une dalle IPS de 5,5 pouces en Full HD (1920 x 1080 pixels). La résolution est amplement suffisante, tout comme la luminosité maximale qui permet de maintenir une bonne lisibilité même sous le soleil. L’écran bénéficie d’un bon taux de contraste, mais les couleurs sont un peu froides et malheureusement, impossible de régler la colorimétrie et la température dans les paramètres d’affichage : le point faible d’Android stock.

Côté performances, le smartphone robuste de Crosscall doit composer avec le Snapdragon 660, couplé à 4 Go de mémoire vive. Cela lui permet de faire tourner Android Oreo 8.1 et n’importe quelle application et de gérer l’ensemble des tâches quotidiennes sans accroc. L’expérience demeure fluide, mais bien entendu, ne vous attendez pas à tenir entre vos mains un monstre de puissance : cela se remarque avec les jeux les plus gourmands. Mais l’avantage de son épais revêtement, c’est qu’on ne le sent pas chauffer.

Son gros gabarit lui permet de se munir d’une batterie de 4400 mAh, indispensable compte tenu du public cible de ce type de produit. Il est capable de tenir deux bonnes journées et demie avec un usage varié et deux jours si vous faites beaucoup de montage vidéo. Il a aussi l’avantage de se recharger assez rapidement. Avec son chargeur d’origine, il est passé de 3 % à 59 % en 45 minutes et il lui a fallu 1H40 pour retrouver 100 % de ses capacités. Ce n’est pas autant qu’un OnePlus 6T et Honor View 20 qui n’ont besoin que de 1H20, mais il ne faut quand même pas oublier qu’il s’agit là d’une batterie de 4400 mAh.

Photo et vidéo

Mis à part l’action Cam pour laquelle on va revenir un peu tard, le Trekker accueille un capteur de 12 Mégapixels avec une optique grand-angle. Les photos capturées ainsi n’ont rien d’exceptionnel, mais réussissent tout de même à saisir un niveau de détail satisfaisant et des couleurs naturelles, quand l’environnement le permet. Quand la lumière vient à manquer, les clichés se trouvent rapidement envahis de bruit. Le second capteur de 12 Mégapixels également permet lui de varier les angles en passant de 88, 110, 140 et jusqu’à 170 degrés. À cela s’ajoute l’effet fish-eye qui peut être amusant à utiliser, mais qui trouve vite ses limites. La qualité globale de ces fonctionnalités reste assez limitée, les vidéos également. Il est possible d’enregistrer HD, Full HD (jusqu’à 120 fps), 2K ou 4K (30 fps seulement…).

En roulant sur les pavés en trottinette ou sur des terrains difficiles, on remarque que l’action Cam n’offre pas une stabilisation parfaite. Quant à la capture du son, elle reste plutôt désagréable.

Le logiciel X-Cam

Outre son habituelle application regroupant l’ensemble des capteurs embarqués sur le Trekker, le fabricant français a ajouté le logiciel X-Cam, tirant bénéficie de son action Cam pour gérer l’enregistrement et le montage de photos et vidéos. Une option permet de verrouiller l’écran pendant que vous filmez une scène. Cela s’avère particulièrement pratique quand vous êtes par exemple sous l’eau ou en pleine action. Le Dash Cam est disponible également et donne la possibilité d’enregistrer dans le passé. Si jamais il se passe quelque chose d’intéressant à capturer, mais que vous n’avez pas enclenché en amont la caméra, vous allez pouvoir y remédier ! Vous avez le choix entre remonter les dernières 30 secondes, 60 secondes ou davantage. Enfin, la fonctionnalité Live ne fonctionne que sur Facebook.

 

Le logiciel promet aussi d’assurer le montage pour partager nos créations. On crée alors une X Story, mais attention il faut se montrer un poil patiente, car la création et l’exportation se trouvent particulièrement longues. Cela sans compter les très nombreux bugs rencontrés au cours de l’utilisation. Les vidéos ne se lancent pas, s’arrêtent en pleine lecture… J’ai même vu disparaître certaines prises pour cause de problèmes d’affichage. Ce ne sont pas les bonnes vidéos et photos qui ont été supprimées ! Pour couper une vidéo, c’est l’enfer : pas de compteur des minutes, il ne faut pas compter sur une quelconque précision. On choisit une musique déjà présente dans le logiciel X-Cam ou bien on en importe une de notre choix. Pour ne pas m’embêter avec des questions de droit, j’ai préféré sélectionner une musique proposée par l’application dans le montage que je vous ai concocté ci-dessous.

L’application n’a rien de très simple, ou du moins d’agréable dans l’expérience qu’elle propose. C’est peu intuitif et faire du montage sur smartphone devrait être bien plus simple, on devrait pouvoir du bout de notre doigt déplacer les plans, couper facilement nos vidéos, insérer d’autres éléments rapidement…. Mais il faut admettre qu’il n’en est rien avec le logiciel proposé. On peut faire du montage, mais ça n’aura rien d’une partie de plaisir. Résultat : on fait à la volée, et tant pis si ce n’est pas exactement ce qu’on voulait au départ… Autrement dit, si on veut vraiment faire du montage de qualité et bien on ne reviendra pas.

J’ajouterai que le nom de la marque obligatoire en toute fin de montage c’est moyen. Le logiciel fait partie de l’expérience de ce téléphone, donc quand vous l’achetez, tout cela devrait vous appartenir et vous devriez pouvoir générer vos propres créations sans avoir le nom de la marque. Bon après vous pouvez évidemment l’exporter et couper depuis votre ordinateur, mais c’est dommage : le but est bel et bien de se passer d’un PC ou MAC et de monter directement depuis son smartphone pour partager ensuite sur les réseaux ou autre.

[nextpage title= »Où l’acheter, Galerie Photo et conclusion »]Le Trekker X4 de Crosscall est dors et déjà disponible en France au prix indiqué de 700 euros. La marque propose par ailleurs sur sa boutique en ligne toute une gamme d’accessoires de qualité.

Galerie photo

 

 

Notre avis

La promesse est très séduisante. Son potentiel public, les sportifs ou explorateurs amateurs de montages peuvent compter sur la résistance de ce smartphone signé Crosscall et profiter de plusieurs fonctionnalités pour immortaliser leurs périples. Cependant, avec une qualité d’image limitée, difficile de troquer son action Cam pour le Trekker X4. Ses accessoires de bonne facture enrichissent l’expérience, mais le logiciel prévu pour le montage est une véritable plaie. L'idée est excellente, mais l'expérience utilisateur doit être améliorée pour mériter son prix relativement élevé de 700 euros.

6 / 10
Les plus
Les moins
  • Très résistant
  • Le concept anti-choc et action cam
  • Ses accessoires de qualité
  • La qualité d'image
  • Le logiciel de montage