Test

Test de la Frédérique Constant Horological Smartwatch

Gadget

Par Djenuwine le

img_7634

L’Horological Smartwatch (que nous appellerons HS) est la montre connectée de la manufacture Frédérique Constant. L’idée est de proposer une montre qui remplit toutes les exigences de la marque suisse en matière de design et de conception, tout en y ajoutant des fonctions de montre connectée, sans pour autant rogner sur l’autonomie. On retrouve donc le fameux podomètre, la possibilité d’ajouter un second fuseaux horaire, la signalisation des heures, des alarmes via sonnerie, un chronomètre et un mode suivi de sommeil. Le tout avec une autonomie assurée de 2 bonnes années.

Tous les réglages se font depuis le smartphone, et la couronne (fixe) est en réalité un bouton poussoir servant à la connexion avec le smartphone via bluetooth.

img_7640

Pour ce faire, il faut télécharger l’application Motion X disponible sur iOS et Android. Mais nous y reviendrons.

Caractéristiques :
Mouvement quartz équipé du module MMT (dont nous avons parlé ici).
Diamètre du cadran de 42 mm pour 13.35 mm de hauteur
Une étanchéité 5 ATM (soit 50 mètres de profondeur, donc elle autorise la douche, la vaisselle, mais pas trop la baignade)
Autonomie annoncée de 2 ans
Verre Convex Sapphire
Indexes romains en argent
Bracelet en crocodile fait main de 21mm à l’entre-corne et 18mm au niveau de la boucle déployante

[nextpage title=”Design et Finition”]

Toutes les personnes ayant vu cette Horological Smartwatch ont été unanimes : le design est une réussite. Personne n’est resté de marbre et il faut admettre que c’est justifié. Testée dans sa version boitier en argent et bracelet noir (en croco s’il vous plait), elle habille le bras et s’associe à de nombreux styles vestimentaires. Car une montre ne sert pas seulement à donner l’heure.

img_7654

img_7924

Une finition au top

Le boîtier au polissage de qualité est résistant aux rayures et surplombé d’un verre Sapphire bombé.

img_7617

img_7627

Le cadran nacré associé aux indexes argentés et à un design d’aiguille sobre jouent la carte de l’intemporalité. A mi-chemin entre le rétro (chiffres romains, fond nacrée, design élégant et cornes épousant les courbes du boîtier) et le moderne (index en relief, cadran secondaire creusé et côté connecté). Le diamètre de 42 mm la rend adaptée à presque tous les poignets, y compris ceux de poulets comme le mien et le poids de 74 grammes permet de la porter longtemps sans fatigue. On apprécie la largeur du bracelet de 21 mm. L’épaisseur de 13,35 mm reste correcte et permet de passer sous les manches de chemises sans problème.

img_7657

Mais ce qui frappe est bien évidemment la parfaite intégration du second écran creusé dans le premier qui laisse se croiser de petites aiguilles, l’une bleue et l’autre argentée. Elles indiquent tantôt le quantième tantôt le sommeil pour la première, et le suivi d’activité pour la seconde.

img_7636

La couronne (fixée) est en réalité un bouton poussoir permettant la connexion. Il n’est donc pas possible de mettre sa montre à l’heure autrement qu’en la connectant à un smartphone équipé de l’application Motion X.

img_7892

On termine par le système de boucle déployante s’assurant de préserver le bracelet en cuir fait main.

img_7885

img_7653

Pourtant, dans cet océan de perfection se cache un défaut : les indexes et l’aiguille des minutes ne sont pas parfaitement alignés. Le mouvement de la montre est un mouvement à quartz à motorisation pas à pas. Par conséquent, l’aiguille des minutes saute d’index en index. Or, à certains endroits (principalement le demi cadran allant de 6 à 12h), on constate un décalage parfois d’un millimètre.

img_7904

Ce n’est pas énorme et il n’y a rien d’alarmant. Mais compte tenu de la promesse d’une finition exceptionnelle et du prix de 995€, ça frustre un peu. En dehors de cela, c’est superbe !

[nextpage title=”Fonctionnalités”]

Les fonctions ont été énumérées au début du test. On retrouve surtout un suivi d’activité, un suivi du sommeil, des alarmes et une gestion de second fuseau horaire.

screenshot_2016-10-18-22-44-07

Tout est paramétré depuis l’application Motion X. Disponible sur iOS et Android, Elle est plutôt bien faite, ergonomique et ressemble beaucoup à celle de Withings pour ses montres.

screenshot_2016-09-20-22-22-56

screenshot_2016-09-20-12-05-30
L’Horological Smartwatch n’est pas la seule montre utilisant le module de chez MMT. Les autres marques Alpina, Mondaine ou encore Movado l’utilisent également

screenshot_2016-09-20-22-24-30
La synchronisation est simple : vous activez le bluetooth sur votre mobile, lancez l’application puis pressez le bouton de la montre. Une icone bleue située en haut à droite de l’écran vous indique alors que la montre se synchronise

screenshot_2016-09-20-22-22-36
La création de compte permet le suivi sur plusieurs montres en simultané, afin de pouvoir varier les plaisirs et de ne pas porter le même appareil horaire tous les jours

Le suivi d’activité

img_7646
L’évolution de l’activité est traduite par la rotation de l’aiguille chromée du second cadran. Celui-ci, gradué de 0 à 100 indique le pourcentage. Le second tour signifie que vous avez dépassé les objectifs définis dans l’application

L’idée est louable et le podomètre intégré fonctionne correctement. Reste qu’une étude établie sur les montres mécaniques à remontage automatique a prouvé que certaines actions quotidiennes génèrent plus de mouvements que le balancement du bras lors de la marche. Ainsi, prendre son petit déjeuner engendre 1.5 fois plus de mouvement que la marche (source : livre technique Théorie D’Horlogerie). Se laver les mains ou mettre son manteau, environ 4 et 5 fois plus. Par conséquent, il faudra tenir compte de ces écarts probables (à moins de porter la montre à sa cheville, ce qui est loin d’être pratique pour lire l’heure) lorsque vous fixerez vos objectifs depuis l’application sur votre smartphone.

screenshot_2016-09-26-09-12-37

En dehors de ça, c’est intéressant de voir l’évolution du pourcentage de ce suivi sur la petite aiguille argentée. Notons la possibilité d’activer un rappel lorsque l’on ne bouge pas assez. Ce qui peut-être intéressant pour les personnes travaillant sur PC.

screenshot_2016-10-18-22-50-31

Le suivi de sommeil

Le suivi de sommeil est indiqué par l’aiguille bleue lorsque la montre est passée en mode sommeil (un appui long sur le bouton). La promesse de suivi est de vous réveiller à la fin d’un cycle de sommeil précisément mesuré par la montre. Ainsi, vous définissez une alarme, une plage dans laquelle vous souhaitez être réveillé et la montre évaluera l’agitation de votre sommeil pour vous réveiller au moment le plus opportun. Cette fonction s’est avérée plutôt efficace. Je suis bien réveillé en fin de cycle. De là à réellement sentir une différence, difficile à dire, car j’ai pris l’habitude de me lever à une heure précise.
screenshot_2016-09-28-05-35-30

screenshot_2016-10-18-22-43-52

L’absence de réveil par vibration est par contre regrettable. D’autant que cela aurait été un vrai plus pour les personnes sourdes par exemple (ou tout simplement pour ne pas déranger la personne qui dort à côté de vous, surtout lorsque vous vous réveillez à 5H30). Pour le reste, rien à signaler : l’indicateur de date est lu sur la petite aiguille bleue lorsque la montre n’est pas en mode sommeil. On peut paramétrer un second fuseau horaire. Ce dernier étant défini depuis le smartphone, puis obtenu en appuyant brièvement 3 fois sur le bouton de la montre.
screenshot_2016-10-18-22-50-45

L’utilisation de l’application est simple. Le design est réussi. La synchronisation se fait sans problème. On peut se créer un compte pour obtenir une sauvegarde de notre suivi et jongler entre plusieurs montres équipées du même module.

Le Coaching

C’est le petit “plus” de l’appli. Chaque jour, on accède à divers articles (en anglais) à propos des différents modules de suivi : sommeil, marche, sport, santé. Des liens vers des sites (à chaque fois sérieux) qui permettent de s’instruire et se divertir.
screenshot_2016-10-18-16-46-13

screenshot_2016-10-18-16-59-16

On termine par un élément très appréciable : la montre n’a pas besoin d’être connectée en permanence. Inutile donc de laisser le bluetooth activé constamment. On peut même s’en passer plusieurs jours voire semaines. Lors de la synchronisation, le smartphone récupère l’intégralité des données et analyses. N’importe quel possesseur de montre sous Android Wear ou d’Apple Watch trouvera ça très soulageant.

[nextpage title=”Enfin une "vraie" montre connectée ?”]

Un design sublime mais des fonctions à améliorer

img_7643-2

Soyons clairs, on n’achètera pas cette Horological Smartwatch pour son aspect connecté. Si l‘ensemble s’avère correct, elle n’est pas la plus aboutie dans le domaine (nous regrettons l’absence de vibrations). Mais primo, ce qu’elle fait, elle le fait bien (je n’ai constaté aucun bug que ce soit au niveau de l’application, de la connexion ou de la montre). Et secundo, MMT a promis un suivi régulier sur une longue durée et l’ajout de fonctionnalités au fil des années (dixit le PDG de la société dans notre interview)

Puis la montre n’a pas besoin d’être connectée au smartphone en permanence ce qui lui enlève cet aspect doublon mais surtout, n’oblige pas à garder le bluetooth activé en permanence.

Mais affichée à 995 euros, elle se heurte à deux soucis :
1) Elle ne peut être réglée autrement qu’en étant connectée au smartphone. Cela signifie que, quand bien même MMT garantit un suivi sur plusieurs années, elle risque de se heurter un jour à ne plus pouvoir être mise à l’heure.
2) Pour ce prix, on aurait plutôt envie de s’affranchir de l’aspect connecté pour un modèle mécanique.
3) Une certaine Withing Activity Sapphire propose des fonctions plus abouties, avec une finition certes moins impressionnante mais presque aussi qualitative (mais arborant aussi le fameux “Swiss Made”), pour un tiers du prix.

C’est donc plus un produit coup de cœur que l’on achète pour combiner le plaisir des fonctions d’une montre connectée à celui d’un objet premium à la finition de haut niveau et au design très réussi. Un moyen de se distinguer.

Le site officiel, c’est par ici.

Notre avis

Première incursion grand public de l'horlogerie suisse dans l'univers des montres connectées, cette Horological Smartwatch possède une finition de haut vol et un design soigné et travaillé. Côté fonctionnalités, on reste sur du classique, avec la promesse d'un suivi sur une longue durée et d'évolutions nombreuses et gratuites. Reste un prix qui offre un bon ticket d'entrée dans l'univers des montres mécaniques de qualité, rendant le choix délicat.

8 / 10