Test

[Test] Donkey Kong Country: Tropical Freeze – Freeze la perfection [Wii U]

Notre avis
8 / 10

Par Corentin le

Passer après le maître Super Mario 3D World et l’outsider Rayman Legends n’est pas facile. Même pour Retro Studios et Donkey Kong. Mais au fait, qu’est-ce qu’on demande à un jeu de plateformes en 2014 ?

Un bon level design pour commencer. Des niveaux qui donnent envie de mettre en application les capacités qu’on nous donne. En l’occurrence, Donkey Kong Country Returns: Tropical Freeze le fait très bien. Chaque niveau apporte une idée, une feature, une difficulté spécifique qu’il faudra dompter. On ne s’ennuie pas et on est toujours surpris.

Une difficulté croissante et deux lectures de jeux ensuite. Le début du jeu n’est pas frustrant et la fin est très difficile. Comme d’hab chez Nintendo. La recherche des pièces de puzzle et des lettres « Kong » donne un challenge parallèle qui saura occuper les plus agiles sans perturber les plus maladroits. De plus, des passages secrets bien planqués donneront sur des niveaux alternatifs. Le mode coopération permet également au joueur moins habile de monter sur le dos de l’expérimenté pour lui laisser gérer certains passages délicats.

Cranky Kong peut rebondir sur les piques et les ennemis grâce à son pogo stick. Attention aux trous quand même.
Cranky Kong peut rebondir sur les piques et les ennemis grâce à son pogo stick. Attention aux trous quand même.

Puis, différents gameplay pour donner une expérience personnalisée. Tropical Freeze le propose également avec l’intégration de 2 nouveaux personnages pour accompagner Donkey en plus de Diddy Kong. Ce dernier a toujours son jet-pack pour planer pendant quelques secondes, mais si l’on préfère opter pour Dixie qui bénéficie d’une impulsion verticale ou pour Cranky qui a chouré le pogo stick de Picsou dans Duck Tales, c’est possible. Chacun a ses forces et ses faiblesses. Notez que les coéquipiers de réagissent pas de la même façon sous l’eau et que les effets du Kong Power (pouvoir à déclencher ponctuellement éliminant tous les ennemis à l’écran) seront également différents.

Aussi, il faut une DA sympathique, histoire d’accrocher à l’univers. Et celui de Donkey Kong est toujours très correct. Très coloré sans être un incroyablement original. Il n’égalera jamais un Rayman Legends, mais il n’a pas à rougir de son univers. Les musiques, si elles ne sont pas inoubliables, sont également très correctes.

Il faudra prendre quelques risques supplémentaires pour attraper les lettres KONG.
Il faudra prendre quelques risques supplémentaires pour attraper les lettres KONG.

Voilà. On peut donc acter que Donkey Kong Country Returns: Tropical Freeze est un bon jeu de plateforme moderne. Il répond au cahier des charges et démontre la maîtrise de Retro Studios sur ce terrain-là. Certes, il n’a pas la variété extrême d’un Super Mario 3D World, ni la superbe d’un Rayman Legends, mais il n’en reste pas moins une excellente proposition.

Je ne sais pas, par contre, s’il sera possible de sortir un 3e opus sans sérieusement commencer à tourner en rond. La licence Donkey Kong Country Returns a, je pense, donné ce qu’elle avait à donner. Si un autre jeu Donkey Kong se fait dans le futur, il sera alors temps de donner à la licence autre chose. Nintendo et Retro Studios se sont arrêtés juste avant la ligne jaune de la redondance. Ça serait bête de tout gâcher en tirant trop sur la corde.

Joli, maniable, riche, intelligent, complet, long, difficile, mais pas trop, Donkey Kong Country Returns: Tropical Freeze est un modèle dans son genre. Allez-y les yeux fermés si vous aimez Donkey Kong, ou simplement la plateforme. L’extase est simplement un peu moins haute que dans Super Mario 3D World. Un petit rien qui fait la différence, mais qui ne gâche pas pour autant cet excellent jeu.

Donkey Kong Country Returns: Tropical Freeze, ça sort le 21 février sur Wii U, ça coûte environ 40 euros.

Passer après le maître Super Mario 3D World et l’outsider Rayman Legends n’est pas facile. Même pour Retro Studios et Donkey Kong. Mais au fait, qu’est-ce qu’on demande à un jeu de plateformes en 2014 ?

Un bon level design pour commencer. Des niveaux qui donnent envie de mettre en application les capacités qu’on nous donne. En l’occurrence, Donkey Kong Country Returns: Tropical Freeze le fait très bien. Chaque niveau apporte une idée, une feature, une difficulté spécifique qu’il faudra dompter. On ne s’ennuie pas et on est toujours surpris.

Une difficulté croissante et deux lectures de jeux ensuite. Le début du jeu n’est pas frustrant et la fin est très difficile. Comme d’hab chez Nintendo. La recherche des pièces de puzzle et des lettres « Kong » donne un challenge parallèle qui saura occuper les plus agiles sans perturber les plus maladroits. De plus, des passages secrets bien planqués donneront sur des niveaux alternatifs. Le mode coopération permet également au joueur moins habile de monter sur le dos de l’expérimenté pour lui laisser gérer certains passages délicats.

Cranky Kong peut rebondir sur les piques et les ennemis grâce à son pogo stick. Attention aux trous quand même.
Cranky Kong peut rebondir sur les piques et les ennemis grâce à son pogo stick. Attention aux trous quand même.

Puis, différents gameplay pour donner une expérience personnalisée. Tropical Freeze le propose également avec l’intégration de 2 nouveaux personnages pour accompagner Donkey en plus de Diddy Kong. Ce dernier a toujours son jet-pack pour planer pendant quelques secondes, mais si l’on préfère opter pour Dixie qui bénéficie d’une impulsion verticale ou pour Cranky qui a chouré le pogo stick de Picsou dans Duck Tales, c’est possible. Chacun a ses forces et ses faiblesses. Notez que les coéquipiers de réagissent pas de la même façon sous l’eau et que les effets du Kong Power (pouvoir à déclencher ponctuellement éliminant tous les ennemis à l’écran) seront également différents.

Aussi, il faut une DA sympathique, histoire d’accrocher à l’univers. Et celui de Donkey Kong est toujours très correct. Très coloré sans être un incroyablement original. Il n’égalera jamais un Rayman Legends, mais il n’a pas à rougir de son univers. Les musiques, si elles ne sont pas inoubliables, sont également très correctes.

Il faudra prendre quelques risques supplémentaires pour attraper les lettres KONG.
Il faudra prendre quelques risques supplémentaires pour attraper les lettres KONG.

Voilà. On peut donc acter que Donkey Kong Country Returns: Tropical Freeze est un bon jeu de plateforme moderne. Il répond au cahier des charges et démontre la maîtrise de Retro Studios sur ce terrain-là. Certes, il n’a pas la variété extrême d’un Super Mario 3D World, ni la superbe d’un Rayman Legends, mais il n’en reste pas moins une excellente proposition.

Je ne sais pas, par contre, s’il sera possible de sortir un 3e opus sans sérieusement commencer à tourner en rond. La licence Donkey Kong Country Returns a, je pense, donné ce qu’elle avait à donner. Si un autre jeu Donkey Kong se fait dans le futur, il sera alors temps de donner à la licence autre chose. Nintendo et Retro Studios se sont arrêtés juste avant la ligne jaune de la redondance. Ça serait bête de tout gâcher en tirant trop sur la corde.

Joli, maniable, riche, intelligent, complet, long, difficile, mais pas trop, Donkey Kong Country Returns: Tropical Freeze est un modèle dans son genre. Allez-y les yeux fermés si vous aimez Donkey Kong, ou simplement la plateforme. L’extase est simplement un peu moins haute que dans Super Mario 3D World. Un petit rien qui fait la différence, mais qui ne gâche pas pour autant cet excellent jeu.

Donkey Kong Country Returns: Tropical Freeze, ça sort le 21 février sur Wii U, ça coûte environ 40 euros.

Notre avis

Fait bien le job

8 / 10