Test

Test flash : Plants vs. Zombies (iPhone/iPod touch)

Par Rédacteur Invité le

Les zombies ont la cote, c’est un fait avéré. Pas autant que les vampires ces derniers mois, mais tout de même. Tout ça pour dire que...

Les zombies ont la cote, c’est un fait avéré. Pas autant que les vampires ces derniers mois, mais tout de même. Tout ça pour dire que si les morts-vivants se sont invités dans une pléthore de jeux dernièrement, c’est certainement chez PopCap Games qu’ils ont réussi l’un de leurs plus beau coup…

test_PvZ_iPhone_1

PopCap Games est plutôt connu pour enchaîner les jeux à gros succès : Bejeweled 2 et Zuma par exemple pour ne citer qu’eux. Du casual, certes, mais la sauce prend à chaque fois, et c’est le principal. Puis, en mai 2009, le studio s’est décidé à sortir un certain Plants vs. Zombies sur PC. LE tower défense de l’année pour beaucoup (et franchement, si vous avez pu trouver mieux en la matière, n’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires…) Le concept du jeu est simple : retranché dans votre maison, vous devez tirer parti du pouvoir des fleurs (carnivores, ou tirant des pois par exemple) pour garder les zombies loin de votre porte. Là où ça devient intéressant, c’est lorsque l’on sait que le nombre de fleurs autorisées pour défendre votre chaumière est TRÈS limité, et que le jeu utilise un système de damier pour planter vos fleurs. Du coup, c’est tout un aspect technique qui se développe au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu, grâce à de nouvelles plantes venant s’inviter dans votre “roster” (roster présenté sous formes de cartes soit dir en passant). Enfin, difficile de trouver à redire sur ce jeu, tant il arrive non seulement à proposer 50 niveaux réussissant à se renouveler sans cesse, 26 types de zombies à dégommer (mention spéciale au zombie fan de Michael Jackson, tout simplement tordant), le tout pour 2.39€ seulement. Dommage : cette version iPhone a vu sa difficulté quelque peu réduite, tout comme son nombre de zombies affichés à l’écran en même temps (le jeu rame rarement, mais ça arrive), de même que le nombre de ses modes de jeu. Enfin, on fait les fines bouches…

Le verdict ?

Que signifie cette pastille ?

Les +
Un concept maîtrisé
Des niveaux à chaque fois différents
Un humour omniprésent

Les –
Un peu facile
2 modes de jeu seulement

Les zombies ont la cote, c’est un fait avéré. Pas autant que les vampires ces derniers mois, mais tout de même. Tout ça pour dire que si les morts-vivants se sont invités dans une pléthore de jeux dernièrement, c’est certainement chez PopCap Games qu’ils ont réussi l’un de leurs plus beau coup…

test_PvZ_iPhone_1

PopCap Games est plutôt connu pour enchaîner les jeux à gros succès : Bejeweled 2 et Zuma par exemple pour ne citer qu’eux. Du casual, certes, mais la sauce prend à chaque fois, et c’est le principal. Puis, en mai 2009, le studio s’est décidé à sortir un certain Plants vs. Zombies sur PC. LE tower défense de l’année pour beaucoup (et franchement, si vous avez pu trouver mieux en la matière, n’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires…) Le concept du jeu est simple : retranché dans votre maison, vous devez tirer parti du pouvoir des fleurs (carnivores, ou tirant des pois par exemple) pour garder les zombies loin de votre porte. Là où ça devient intéressant, c’est lorsque l’on sait que le nombre de fleurs autorisées pour défendre votre chaumière est TRÈS limité, et que le jeu utilise un système de damier pour planter vos fleurs. Du coup, c’est tout un aspect technique qui se développe au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu, grâce à de nouvelles plantes venant s’inviter dans votre “roster” (roster présenté sous formes de cartes soit dir en passant). Enfin, difficile de trouver à redire sur ce jeu, tant il arrive non seulement à proposer 50 niveaux réussissant à se renouveler sans cesse, 26 types de zombies à dégommer (mention spéciale au zombie fan de Michael Jackson, tout simplement tordant), le tout pour 2.39€ seulement. Dommage : cette version iPhone a vu sa difficulté quelque peu réduite, tout comme son nombre de zombies affichés à l’écran en même temps (le jeu rame rarement, mais ça arrive), de même que le nombre de ses modes de jeu. Enfin, on fait les fines bouches…

Le verdict ?

Que signifie cette pastille ?

Les +
Un concept maîtrisé
Des niveaux à chaque fois différents
Un humour omniprésent

Les –
Un peu facile
2 modes de jeu seulement