Test

Test flash : UFC Undisputed 2010

Par Rédacteur Invité le

Si les combats d’UFC n’ont pas droit de passage en France, la licence UFC Undisputed, lancée sur Playstation 3 et Xbox 360 l’année dernière nous a prouvée à tous que ce sport disposait d’un public conséquent d’amateurs dans l’hexagone. Amateurs qui ont cette année droit à un nouvel épisode estampillé 2010 qui semble frapper toujours […]

Si les combats d’UFC n’ont pas droit de passage en France, la licence UFC Undisputed, lancée sur Playstation 3 et Xbox 360 l’année dernière nous a prouvée à tous que ce sport disposait d’un public conséquent d’amateurs dans l’hexagone. Amateurs qui ont cette année droit à un nouvel épisode estampillé 2010 qui semble frapper toujours aussi fort.

ufc-2010-undisputed-playstation-3-ps3-037

Pour ceux qui auraient un train de retard, UFC Undisputed 2009 avait, l’année dernière, réussi à placer la barre tellement haute qu’on avait tous été un peu surpris. Et en même temps, le fait que Yuke’s Media Creation ait été en charge de développer le jeu a certainement pesé dans la balance. A l’aise lorsqu’il s’agit de donner vie aux sports de combat sur consoles, le studio a cette année repris les bases solides posées par le volet 2009 de sa série, pour proposer cette fois plus de 100 combattants, des graphismes encore plus fins, un éditeur de perso complet comme jamais, et un gameplay toujours aussi bien pensé, arrivant à proposer un rendu réaliste et fun à la fois. Pour faire simple, sachez simplement que maîtriser les rouages du jeu vous demandera de passer quelques heures dans les menus, à éplucher les coups disponibles, qui changent évidemment selon la spécialité de combat maîtrisée par votre personnage. Pourtant, cette fois, les développeurs ont clairement voulu réduire les frontières entre les styles de combats, et il n’est pas rare de voir des combattants disposer des mêmes coups, sans pour autant partager le même style. Bref, à côté de ça, impossible de ne pas remarquer que les combats sont désormais un peu plus vifs, plus péchus, sans pour autant tomber dans le genre arcade. Un joli dosage donc, qui distille d’ailleurs toute sa richesse dès lors que vous vous lancerez dans le mode Carrière complet à souhaits. Dommage en fait que les développeurs aient une fois encore laissés le mode online de côté (il n’est franchement pas stable, et est de plus facturé 10€ dans le cas où vous aurez dans l’idée d’acheter le jeu d’occaz), et qu’ils n’aient pas soigné un peu plus l’habillage de leur soft, qui fait une fois encore ressortir un côté froid pas franchement agréable. Mais à part ça…

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +
Un gameplay riche et efficace
C’est beau !
Violent à souhaits

Les –
Mode online toujours à la rue (et “payant” !)
Un habillage assez froid

Si les combats d’UFC n’ont pas droit de passage en France, la licence UFC Undisputed, lancée sur Playstation 3 et Xbox 360 l’année dernière nous a prouvée à tous que ce sport disposait d’un public conséquent d’amateurs dans l’hexagone. Amateurs qui ont cette année droit à un nouvel épisode estampillé 2010 qui semble frapper toujours aussi fort.

ufc-2010-undisputed-playstation-3-ps3-037

Pour ceux qui auraient un train de retard, UFC Undisputed 2009 avait, l’année dernière, réussi à placer la barre tellement haute qu’on avait tous été un peu surpris. Et en même temps, le fait que Yuke’s Media Creation ait été en charge de développer le jeu a certainement pesé dans la balance. A l’aise lorsqu’il s’agit de donner vie aux sports de combat sur consoles, le studio a cette année repris les bases solides posées par le volet 2009 de sa série, pour proposer cette fois plus de 100 combattants, des graphismes encore plus fins, un éditeur de perso complet comme jamais, et un gameplay toujours aussi bien pensé, arrivant à proposer un rendu réaliste et fun à la fois. Pour faire simple, sachez simplement que maîtriser les rouages du jeu vous demandera de passer quelques heures dans les menus, à éplucher les coups disponibles, qui changent évidemment selon la spécialité de combat maîtrisée par votre personnage. Pourtant, cette fois, les développeurs ont clairement voulu réduire les frontières entre les styles de combats, et il n’est pas rare de voir des combattants disposer des mêmes coups, sans pour autant partager le même style. Bref, à côté de ça, impossible de ne pas remarquer que les combats sont désormais un peu plus vifs, plus péchus, sans pour autant tomber dans le genre arcade. Un joli dosage donc, qui distille d’ailleurs toute sa richesse dès lors que vous vous lancerez dans le mode Carrière complet à souhaits. Dommage en fait que les développeurs aient une fois encore laissés le mode online de côté (il n’est franchement pas stable, et est de plus facturé 10€ dans le cas où vous aurez dans l’idée d’acheter le jeu d’occaz), et qu’ils n’aient pas soigné un peu plus l’habillage de leur soft, qui fait une fois encore ressortir un côté froid pas franchement agréable. Mais à part ça…

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +
Un gameplay riche et efficace
C’est beau !
Violent à souhaits

Les –
Mode online toujours à la rue (et “payant” !)
Un habillage assez froid

stopwatch 7 min.
Test : Blur