Test

Test flash : intras Monster iBeats de Beats by Dr Dre

Audio

Par Rédacteur Invité le

Parallèlement à ses casques, Monster propose aussi quelques modèles d’intras, dont ces iBeats, marqués du sceau de Dr. Dre, et ciblant en priorité les utilisateurs de produits Apple (iPhone, iPod et iPad en ligne de mire évidemment). Certes, le constructeur sait façonner des produits tendance. Mais n’aurait-il pas finalement trop tendance à se reposer sur ses lauriers ces derniers temps ?


Spécifications

Embrassant tout naturellement le format 3.5mm, cet iBeats, développé avec l’aide de Dr. Dre ne tourne pas des heures autour du pot : il a été façonné et pensé pour les amateurs de morceaux jouant sur de fortes basses, et ce sont en priorité les amoureux de hip-hop qui sauront en tirer le meilleur. Vous êtes prévenus : si vos playlists se limitent à des morceaux qu’on pourra qualifier de plus calmes, et si vous n’avez pas pour habitude d’ameuter votre rame de métro en poussant le son de vos écouteurs au dernier cran du volume, sachez que vous auriez bien du mal à trouver votre compte avec ce produit…

Design

Avec son câble rouge et sa finition chromée, l’iBeats tente clairement de se démarquer de la concurrence. On aime où on aime pas, mais leur pari ne laisse dans tous les cas pas de marbre, d’autant plus que le fil des écouteurs affiche une solidité des plus probantes. Pour en revenir sur le fait qu’il soit particulièrement pensé pour l’iPhone, pour ne citer que lui, on notera qu’il dispose de la technologie ControlTalk, traduite par la présence de 3 touches. L’une permettant de prendre un appel, les 2 autres de monter et baisser le volume du son. Pour ne rien gâcher, le produit est livré dans une boîte en carton solide, qui renferme en tout 6 embouts, et qui permettront à chacun d’y trouver son compte. Bref, le constructeur sait y faire pour attirer l’oeil du chaland, et le prouve une fois de plus.

Qualité sonore

Dommage : on pensait vraiment que le constructeur avait tiré des leçons de ses erreurs passées. Il n’en est rien, et cet iBeats, à volume “normal” tend à trop appuyer les basses, au point de gâcher les morceaux ne s’alignant pas dans le genre du rap bien bourrin. Frustrant, car parallèlement, les amoureux du hip-hop se régaleront en lançant leurs club bangers favoris, et ce même à un volume poussé. Pour autant, n’allez pas croire que nous sommes ici en face du dernier mètre-étalon en date dans le genre. Dans le cas où vous n’auriez pas pour habitude d’écouter des morceaux encodés à la perfection (façon de parler), vous allez, avec ces iBeats, regretter amèrement votre “laxisme”, les écouteurs n’hésitant pas à placer les basses au dessus de tout, au point de rendre parfois l’écoute un peu sourde. Pour toutefois terminer sur une bonne note, on précisera qu’ils s’en sortent avec les honneurs pour ce qui est de la question de l’isolation. Un point à prendre en compte, c’est indéniable !

Conclusion

Malgré leur design ravageur (c’est en tout cas mon avis), ces iBeats peineront à personnes aux goûts musicaux éclectiques (comprenez : si le rap et tout ce qui gravite autour du genre n’est pas votre tasse de thé, vous allez rapidement vous fruster avec ces écouteurs). Pensés pour vous permettre de jouir d’une bonne qualité d’écoute de vos morceaux hip-hop, ils peinent dès qu’on leur demande de sortir de chemin, au point de rendre difficile l’écoute de morceaux plus “classiques”. Dommage, surtout lorsque l’on se rend compte qu’il est tout de même vendu 99€…

Parallèlement à ses casques, Monster propose aussi quelques modèles d’intras, dont ces iBeats, marqués du sceau de Dr. Dre, et ciblant en priorité les utilisateurs de produits Apple (iPhone, iPod et iPad en ligne de mire évidemment). Certes, le constructeur sait façonner des produits tendance. Mais n’aurait-il pas finalement trop tendance à se reposer sur ses lauriers ces derniers temps ?


Spécifications

Embrassant tout naturellement le format 3.5mm, cet iBeats, développé avec l’aide de Dr. Dre ne tourne pas des heures autour du pot : il a été façonné et pensé pour les amateurs de morceaux jouant sur de fortes basses, et ce sont en priorité les amoureux de hip-hop qui sauront en tirer le meilleur. Vous êtes prévenus : si vos playlists se limitent à des morceaux qu’on pourra qualifier de plus calmes, et si vous n’avez pas pour habitude d’ameuter votre rame de métro en poussant le son de vos écouteurs au dernier cran du volume, sachez que vous auriez bien du mal à trouver votre compte avec ce produit…

Design

Avec son câble rouge et sa finition chromée, l’iBeats tente clairement de se démarquer de la concurrence. On aime où on aime pas, mais leur pari ne laisse dans tous les cas pas de marbre, d’autant plus que le fil des écouteurs affiche une solidité des plus probantes. Pour en revenir sur le fait qu’il soit particulièrement pensé pour l’iPhone, pour ne citer que lui, on notera qu’il dispose de la technologie ControlTalk, traduite par la présence de 3 touches. L’une permettant de prendre un appel, les 2 autres de monter et baisser le volume du son. Pour ne rien gâcher, le produit est livré dans une boîte en carton solide, qui renferme en tout 6 embouts, et qui permettront à chacun d’y trouver son compte. Bref, le constructeur sait y faire pour attirer l’oeil du chaland, et le prouve une fois de plus.

Qualité sonore

Dommage : on pensait vraiment que le constructeur avait tiré des leçons de ses erreurs passées. Il n’en est rien, et cet iBeats, à volume “normal” tend à trop appuyer les basses, au point de gâcher les morceaux ne s’alignant pas dans le genre du rap bien bourrin. Frustrant, car parallèlement, les amoureux du hip-hop se régaleront en lançant leurs club bangers favoris, et ce même à un volume poussé. Pour autant, n’allez pas croire que nous sommes ici en face du dernier mètre-étalon en date dans le genre. Dans le cas où vous n’auriez pas pour habitude d’écouter des morceaux encodés à la perfection (façon de parler), vous allez, avec ces iBeats, regretter amèrement votre “laxisme”, les écouteurs n’hésitant pas à placer les basses au dessus de tout, au point de rendre parfois l’écoute un peu sourde. Pour toutefois terminer sur une bonne note, on précisera qu’ils s’en sortent avec les honneurs pour ce qui est de la question de l’isolation. Un point à prendre en compte, c’est indéniable !

Conclusion

Malgré leur design ravageur (c’est en tout cas mon avis), ces iBeats peineront à personnes aux goûts musicaux éclectiques (comprenez : si le rap et tout ce qui gravite autour du genre n’est pas votre tasse de thé, vous allez rapidement vous fruster avec ces écouteurs). Pensés pour vous permettre de jouir d’une bonne qualité d’écoute de vos morceaux hip-hop, ils peinent dès qu’on leur demande de sortir de chemin, au point de rendre difficile l’écoute de morceaux plus “classiques”. Dommage, surtout lorsque l’on se rend compte qu’il est tout de même vendu 99€…