Test

[Test] LEGO Star Wars : La Réveil de la Force [PC, Xbox One, PS4]

Notre avis
7 / 10

Par Nerces le

Voilà plus de dix ans que Traveller’s Tales et LEGO adaptent les fameuses briques danoises à de multiples univers de notre culture pour en faire des jeux vidéo. Le studio britannique ne réalise d’ailleurs plus que des titres estampillés LEGO qu’il met à toutes les sauces : LEGO Transformers, LEGO Harry Potter, LEGO Batman, LEGO Lord of the Rings et, bien sûr, LEGO Star Wars. C’est ce dernier univers qui nous occupe aujourd’hui avec la sortie sur de nombreuses plateformes du Réveil de la Force, adaptation du Disney sorti fin 2015 dans les salles obscures.

LEGOSTARWARS1

Sans surprise, LEGO Star Wars: Le Réveil de la Force est fidèle à la recette maintes fois employée par Traveller’s Tales. Il s’agit donc de mêler action, réflexion et plateformes en nous faisant revivre les principales scènes du film de Disney. Nous n’entrerons pas dans les détails pour éviter de gâcher le scénario, mais c’est ainsi que l’on retrouve l’évasion de Poe et Finn, la séquence à bord du Faucon Millenium et bien d’autres moments forts. Mieux, histoire de faire davantage le lien avec la trilogie précédente, une mission prélude nous invite à revivre la bataille d’Endor, épilogue du Retour du Jedi.

Les habitués des LEGO de Traveller’s Tales seront en terrain connu dès les premières minutes. Pour les autres, le concept du jeu s’explique aisément. Prenons l’exemple de la bataille d’Endor. À la tête d’un groupe formé par Solo, Leïa, Chewbacca et Wicket, le joueur se voit confier des objectifs successifs en lien avec les films : on retrouve l’écrasement d’un AT/ST entre deux troncs d’arbre ou l’usurpation d’identité pour ouvrir les portes du bunker. La réussite de ces objectifs passe par l’utilisation des personnages – chacun a sa spécificité – et par la construction d’objets LEGO à l’aide d’éléments du décor.

LEGO STAR WARS 3

Ces deux exemples font appel à la (relative) réflexion du joueur, mais l’aspect action n’est pas oublié puisque tout se fait sous le feu de l’ennemi, Bataille d’Endor oblige. Le niveau de difficulté reste très mesuré, la visée n’est pas bien exigeante et même la mort ne pénalise que peu le joueur. Par ailleurs, les jeux LEGO misent sur l’humour. Ainsi, tout en restant fidèles à celles des films, les scènes sont souvent tournées en dérision : ici un trooper joue avec la lumière, là un garde royal pleure – à grosses larmes – la mort de Vader. Ce n’est pas très fin, mais ça fait sourire les adultes et les enfants adorent.

LEOGSTARWARS2