Test

Test : LG G4

Android

Par Anh Phan le

Réglé comme une horloge coréenne, LG a présenté après ses concurrents directs son nouveau smartphone porte-drapeau, le G4, qui succède donc au LG G3 et qui aura la lourde tâche de venir concurrencer les Samsung Galaxy S6 / S6 Edge, HTC One (M9) et autres Apple iPhone 6/6+.

Contrairement au G3 qui apportaient pas mal d’innovations lors de son annonce comme l’écran Quad HD, LG a décidé de faire dans la continuité. Le LG G4 est une petite évolution logique du G3 avec cependant quelques changements esthétiques plutôt bienvenus.

lg-g4-live-01

Les Caractéristiques et le Packaging

Pour rappel sur les caractéristiques, le nouveau LG G4 vous propose :

– Android 5.1 Lollipop
– Surcouche LG UX 4.0
– Technologie Knock On
– Dalle IPS Quantum Display de 5,5″ légèrement incurvé
– Définition Quad HD de 1440×2560 (534ppp)
– Boîtier finition plastique avec option cuir
– Processeur octo-core Qualcomm Snapdragon 808 64bits cadencé à 1,8Ghz
– GPU Adreno 418
– 32Go de mémoire interne
– Port mémoire MicroSD (jusqu’à 128Go)
– 3Go de RAM
– APN rétro-éclairé de 16 Mégapixels
– Dual-Flash LED et Autofocus laser
– Objectif grand angle de 28mm avec une ouverture à F/1,8
– Stabilisation optique OIS 2.0
– RAW + JPEG
– Enregistrement de vidéos en HD 720p, Full HD 1080p, HDR et Ultra HD 2160p
– Caméra visio avec un capteur rétro-éclairé de 8 Mégapixels
– Objectif frontal grand angle avec une ouverture de F/2.0
– 3G/3G+, H+, 4G LTE (Cat.6)
– Port micro-SIM
– WiFi a/b/g/n/ac (2.4GHz et 5GHz)
– Bluetooth 4.1 LE, NFC, A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct)
– Port USB 2.0 compatible Slimport
– Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
– Capteur de proximité et de luminosité
– Port iR (InfraRouge)
– Batterie de 3000 mAh
– Recharge sans-fil en option avec l’étui Quick Circle
– Taille de 149,1×75,3×8,9mm
– Poids de 155g.

Comme vous pouvez le constater, ce sont des caractéristiques haut de gamme. On pourra regretter que le LG G4 ne propose pas un processeur Qualcomm Snapdragon 810 mais très honnêtement, à l’usage, vous ne verrez aucune réelle différence. En fait, le seul regret que j’ai eu, c’est de ne pas trouver un capteur biométrique. En effet, je commence à m’y habituer et très honnêtement, depuis l’iPhone 5s et le nouveau capteur du Samsung Galaxy S6/S6edge, je trouve cela super pratique par rapport au classique schéma Android et le Knock Code de LG.

Côté packaging, vous vous doutez bien que la marque coréenne ne va pas révolutionner le genre. On retrouve ainsi une boîte blanche avec un rendu rappelant l’écran légèrement incurvé du G4. Sans surprise, on retrouve les éternels câble micro-USB, chargeur USB et des écouteurs/kits mains-libres Premium, les QuadBeat 3, et les notices d’utilisation pour une première prise en main. Rien de bien original si ce n’est ces écouteurs qui, s’ils ne sont pas non plus du haut de gamme, restent supérieurs à ce qu’on a eu l’habitude de voir chez les concurrents.

Le LG G4 sera disponible dès la fin de cette semaine au prix, hors abonnement, de 649€ avec une coque en plastique et 699€ avec les fameuses coques en cuir. On notera que la façade reste la même pour tous les modèles donc pas de version blanche ou autre si ce n’est au niveau de la coque au dos.

[nextpage title= »Design »]
Alors que le Samsung Galaxy S6/S6edge joue la carte de la finesse, LG fait comme HTC et ne joue pas la carte de la finesse. Alors oui, 155g, c’est même plus lourd que son prédécesseur, mais le poids est super bien réparti et on a une parfaite prise en main. Pour rappel, c’est un smartphone avec un écran de 5,5″, ce qui est finalement plutôt léger pour une telle taille. Le LG G4 ne vous glissera pas des mains aussi facilement par rapport aux smartphones de Samsung et Apple. Je trouve même la prise en main meilleure que celle du HTC, non pas au niveau de la taille ou autres, mais au niveau des tranches moins arrondies, sans compter le dos en cuir qui aide beaucoup. J’ai pu voir des G4 de certains confrères européens avec la coque en plastique et non en cuir et c’est à peu près la même sensation. Par contre, j’ai trouvé que les coques en plastique ne résistaient pas spécialement bien au temps. En effet, sur certains G4, on voyait que la coque frottait beaucoup et laissait des traces de plastique usé.

lg-g4-live-11

Du coup, je ne peux que vous conseiller les modèles en cuir, pour l’usure, mais aussi parce que cela permet au G4 de bien se différencier de la concurrence. Maintenant, si vous préférez les dos en verre ou en aluminium, c’est une autre histoire. En tout cas, j’aime beaucoup ce dos en cuir. À noter que le cuir, très fin, est posé sur une coque en plastique. Normal. D’après LG, c’est du cuir pleine fleur et seul le temps nous dira si ça résiste bien à notre quotidien, on vous dira, mais pour avoir passé une petite dizaine de jours avec, je n’ai pas noté de problème particulier. C’est quand même super agréable de ne pas avoir de rayures ou de traces de doigts. Je vous rappelle aussi que la coque est interchangeable. Par contre, on pourra reprocher le dos courbe du smartphone qui fait que le LG G4 ne peut être utilisé à plat sur une table. Cela pourra éventuellement en gêner plus d’un.

lg-g4-live-06

Comme pour le G3, le LG G4 vous propose les boutons physiques au dos. On retrouve ainsi le bouton de veille et/ou de mise sous tension ainsi que les deux boutons de volume. Ils sont similaires à ceux du G3, à savoir assez discret par rapport à ceux du G2 pour rappel. Comme ce fut le cas pour les prédécesseurs, je me demande encore pourquoi tous les constructeurs ne s’y sont pas mis tellement c’est pratique avec les écrans de 5″ et plus. L’index (que vous soyez droitier ou gaucher) tombe automatiquement sur ces boutons et vous gardez une parfaite prise sur le téléphone, ce qui évite de le faire glisser des mains. Avec les boutons au dos, il y a aussi moins d’appuis par erreur. Une pression longue sur le bouton de volume du haut vous permettra de lancer l’application Quick Memo alors que l’autre permettra de lancer l’application photo ou de déclencher en mode selfie. L’accès à ces boutons de volume se fait assez simplement puisque le bouton de mise sous tension et/ou de veille sert de référence. Pratique.

lg-g4-live-31

C’est maintenant une habitude, LG intègre la technologie Knock On qui permet d’allumer et d’éteindre l’écran par un double-tap sur l’écran. Ce n’est pas grand-chose, mais c’est super pratique, surtout quand le smartphone est posé sur une table. On retrouve également le Knock Code avec lequel on peut déverrouiller son smartphone à partir d’une séquence de 4 à 8 taps sur l’écran. C’est pratique, mais je trouve que cette méthode manque de « visuel », ce pourquoi, je préfère le fameux schéma Android, en attendant un capteur biométrique. Maintenant, avec Knock Code, on est quasi sûr que personne n’arrivera à comprendre comment on tape sur l’écran.

lg-g4-live-24

lg-g4-live-30

Du côté de la description physique, évidemment que le LG G4 est plus volumineux qu’un iPhone 6 d’Apple ou un Samsung Galaxy S6/S6edge. Maintenant, c’est à mi-chemin entre les smartphones qu’on vient de citer et les smartphones XXL comme le Samsung Galaxy Note 4 ou le Huawei Mate 7. On retrouve ainsi en haut de l’écran le premier haut-parleur avec, à sa gauche, une LED de notification, la caméra visio avec un capteur de 2,1 Mégapixels ainsi que les capteurs de proximité et de luminosité. Le logo LG se retrouve en bas de l’écran. Vous ne trouverez rien sur les tranches gauche et droite, les ports Micro-SIM et Micro-SD se retrouvant sous la coque arrière au-dessus de la batterie. Je vous rappelle que la batterie de 3000mAh est amovible. Le port jack de 3,5mm, le port Micro USB 2.0 et un premier micro se trouvent sur la tranche du bas alors que sur la tranche du haut, on retrouve le port infrarouge et un deuxième micro.

[nextpage title= »Affichage & Ecran »]
Alors que Samsung continue avec ses dalles AMOLED, LG défend toujours ses dalles IPS et cette année, c’est une nouvelle dalle IPS dite Quantum Display. En gros, LG nous promet de meilleurs contrastes par rapport à la dalle de l’année dernière sur le LG G3. Force est de constater que ça se rapproche de plus en plus de ce que propose Samsung en terme de contraste et de noirs et que LG est plutôt dans le vrai. La luminosité a été également revue à la hausse et si le G4 a encore quelques soucis avec la luminosité automatique, plus que capricieuse, il suffit de passer en gestion manuelle pour voir à quel point l’écran est lumineux.

lg-g4-live-02

En plus de la définition Quad HD soit 4x720p qui est devenu un standard sur les smartphones haut de gamme, LG a décidé d’incurver son écran. Alors non, l’angle de courbure n’est pas aussi prononcé que sur le LG G Flex 2, mais juste légèrement afin de donner cette impression d’avoir un smartphone plus compacte et avec une meilleure préhension. Si les bords d’écran restent très fins pour un écran de 5,5”, ce n’est plus aussi impressionnant. Depuis le G3, Samsung s’y est mis aussi et on n’est plus autant impressionné que l’année dernière. Cependant, ce n’est plus parce que ça ne détonne plus qu’on n’apprécie pas.

lg-g4-live-05

Je vous rappelle que LG propose les boutons virtuels d’Android. Du coup, en fonction des applications, optimisées ou non, vous n’utiliserez pas forcément la totalité d’écran. C’est de plus en plus rare maintenant de tomber sur des applications non optimisées. Comme pour les G2 et G3, vous pourrez personnaliser les boutons virtuels avec déjà des thèmes, mais aussi quelques fonctions supplémentaires en plus des classiques Accueil, Retour et Multi-Tâches. Vous pourrez ainsi ajouter les fonctions Double Fenêtre, Notifications, QMemo+ ou encore QSlide (une barre en bas de l’écran avec 10 applications en raccourci).

lg-g4-live-06

Comme l’année dernière et de mon expérience personnelle, HTC, Apple et LG continuent à proposer des dalles IPS de haute volée, le nouveau LG G4 ne déroge pas à la règle. L’écran est non seulement impressionnant de par sa résolution, mais il s’en sort aussi admirablement au niveau des couleurs et de la luminosité. Les couleurs restent fidèles et dans la lignée de ce qu’on connaissait avec le G3. Les contrastes sont proches d’un écran OLED et les noirs sont désormais bien profonds. Les angles de visions sont larges quelque soit votre position et je n’ai pas noté de problème particulier en plein soleil. Je vous rappelle qu’il y a toujours cette luminosité automatique parfois bien capricieuse.

lg-g4-live-08

Avec une densité de 534ppp et à moins d’y aller au microscope, très honnêtement, vous ne verrez pas de différence avec les écrans d’une densité moindre avec une définition Full HD. Je vous rappelle que d’après LG, lors de l’annonce du G3, l’œil humain est quand même capable de détecter la différence de qualité entre un magazine et un livre d’art. C’est la même chose pour les écrans. Ainsi, d’après la marque coréenne, pour avoir l’équivalent en qualité d’un livre d’art, il faut pas moins de 540 ppp en densité, contre 440 ppp pour un magazine de qualité. Vous voyez donc l’analogie que la marque coréenne veut mettre en place face à ses concurrents. Dans les faits, ce n’est pas aussi flagrant que cela sauf pour les vidéos à la résolution Quad HD où on voit bien évidemment la qualité de l’écran, mais de là dire qu’on voit la différence avec du Full HD, c’est un pas que je ne franchirai pas.

[nextpage title= »Son »]
LG ne propose toujours pas de haut-parleurs en façade et il faudra se contenter d’un haut-parleur multimédia au dos de l’appareil. Dans les faits, le son est plutôt fort et puissant, mais dans ce domaine, les haut-parleurs en façade des derniers HTC assure plus de ce côté là. Le son a tendance à saturer quand on monte dans les volumes.Très honnêtement, ça sera plus que suffisant pour les vidéos YouTube et autres joyeusetés sur le net, mais ne pensez même pas à vous faire une série ou un film sans une enceinte externe ou encore des écouteurs.

lg-g4-live-10

Comme je l’avais déjà plus ou moins signalé avec les smartphones dont le haut-parleur est situé dans le dos, on a tendance à obstruer ce dernier avec nos doigts. Et quand ce ne sont pas vos doigts, le bruit ambiant aura vite raison de vous.

lg-g4-live-19

Du côté de l’applicatif, c’est assez classique dans l’absolu. Contrairement à Samsung, pas de navigation possible par dossiers et c’est dommage. Maintenant, je vous avouerai que je ne l’ai pas tellement utilisé puisque je suis un utilisateur Spotify Music et aussi de MixRadio maintenant. On notera que le G4, comme le G3, est compatible avec l’audio haute définition. Par rapport au Samsung Galaxy S6/S6edge, j’ai trouvé la sortie jack un peu plus faible, mais ça reste dans la bonne moyenne. Du côté de la qualité d’écoute lors des conversations téléphoniques, je n’ai pas eu de problème particulier et j’ai eu droit à des conversations claires et donc une bonne réception.

[nextpage title= »Utilisation & Performances »]
En règle général, qui dit smartphone haut de gamme, dit le meilleur processeur du moment. Cela ne sera pas le cas avec le LG G4. En effet, on s’attendait à retrouver le processeur Qualcomm Snapdragon 810 du LG G Flex 2 et on se retrouve finalement avec le Snapdragon 808. Un peu moins puissant en terme de calculs bruts par rapport au 810 et avec un GPU moins véloce également, le Snapdragon 808 reste un processeur haut de gamme et c’est vraiment seulement dans des applications particulières que vous verrez une éventuelle différence. Ne vous laissez donc pas berner par les scores des Benchmarks, en retrait par rapport à la concurrence. Dans un usage quotidien, le G4 reste une bête de course.

Il n’y a pas eu de ralentissements ou autres durant ma petite dizaine de jours de test. J’ai bien évidemment essayé toutes les applications gourmandes comme Asphalt 8, Vain Glory, Hearthstone ou autre, je n’ai rien noté de particulier ou à déplorer. Par contre, comme ce fut le cas avec le HTC One (M9), le LG G4 a une certaine tendance à chauffer facilement. Maintenant, merci à la coque en cuir, on sent moins la chaleur que sur le smartphone du constructeur taiwanais. Aussi, je vous laisse voir les résultats dans les différentes applications telles que Quadrant, Vellamo, 3D Mark ou encore Epic Citadel.

Le LG G4 tourne sous Android 5.1 Lollipop avec la surcouche maison. On ne l’appelle plus Optimus UI mais LG UX. On en est à la version 4.0 et comme pour la précédente version, LG a gardé des codes couleurs sobres et élégants. Vous n’échapperez pas au flat design qu’on commence à bien connaitre. Personnellement, j’adhère totalement. Dans l’utilisation, c’est du grand classique. La surcouche reste légère et on est loin de ce qu’on avait il y a encore quelques années. Au niveau de l’expérience, on se rapproche d’un Android Stock et on retrouve les fonctions qu’on connaissait déjà la grille d’applications de 5×5. LG continue de garder certaines applications comme le navigateur internet qui fera un peu double emploi avec Chrome mais c’est apparement le seul moyen de garder la fonction pratique Capture Plus qui permet de faire des captures d’écran allant de ce qu’on voit à l’écran à une page web entière. Le clavier virtuel est toujours le même. Plus pratique que certains grâce à une ligne dédié aux chiffres, je préfère cependant le clavier virtuel de Google voire Swiftkey. On retrouve enfin les fonctions de LG comme QSlide qui est en fait une barre de raccourcis vers certaines applications « vitales » comme la calculatrice par exemple, Quick Memo qui vous permettra de prendre rapidement des notes manuscrites et même de les afficher en surimpression sur votre bureau, pratique pour les numéros de téléphones par exemple.

Dans l’absolu, rien n’a vraiment changé si ce n’est l’arrivé de « Smart Bulletin », un page à gauche de vos écrans d’accueil qui regroupe pas mal de widgets comme votre calendrier, la télécommande universelle ou encore vos données LG Health. Dans l’absolu, c’est pratique mais je prèfère Flipboard Briefin chez Samsung ou Blinkfeed chez HTC.

[nextpage title= »Photo & Vidéo »]
Qui dit smartphone haut de gamme dit forcément appareil photo haut de gamme. Cette année, on se retrouve avec un capteur rétro-éclairé de 16 Mégapixels avec une taille légèrement supérieure à celle des concurrents. Ainsi, avec des pixels plus gros, le G4 devrait mieux s’en sortir dans des conditions de faible luminosité. À cela s’ajoute en plus un objectif grand-angle dont l’ouverture est de f/1.8. Une première qui permet au G4 de prendre de l’avance dans les conditions de faible luminosité, sans compter la présence d’une stabilisation optique OIS 2.0 que LG vante deux fois plus efficaces que ceux des autres smartphones.

Mais ce n’est pas tout puisque le G4 embarque aussi un capteur Color Spectrum, situé juste en dessous du flash LED permettant ainsi d’avoir une meilleure balance des blancs et de meilleures couleurs. Bien entendu, on retrouve l’autofocus laser qui permet une mise au point super rapide. Impressionnant. Par contre, tout n’est pas rose non plus, malgré une mise au point rapide, j’ai souvent l’impression que le G4 ne fait pas forcément la mise au point là où il faut, j’ai souvent dû m’y reprendre à plusieurs fois. La mode des selfies oblige, le G4 vous propose une caméra visio de 8 Mégapixels. Je ne suis pas un grand fan des selfies mais j’ai trouvé le capteur plutôt moyen. C’est quand même dommage quand on se dit que les constructeurs pourraient tout de même proposer les mêmes performances que les smartphones il y a encore quelque temps.

lg-g4-live-09

Pour en revenir à l’APN principal, il va sans dire que le G4 s’en sort vraiment bien et se place par défaut comme un des meilleurs photophones sur le marché. LG le sait et vous propose même des fonctions jusqu’alors plutôt réservées aux appareils photo experts. On retrouve le support du format RAW (DNG) qui devrait vous donner plus de possibilités en post-production. Mais surtout, ce sont les réglages manuels que j’ai trouvé relativement impressionnants, c’est super complet ! Vous voulez faire des filées, pas de soucis, avoir une vitesse d’obturation de 10 secondes, pas de soucis non plus.

De ce qui est de la qualité photo, dans des conditions lumineuses, le LG G4 s’en est sorti forcément avec les honneurs et les quelques photos ci-dessous parlent d’elles-mêmes. Les photos étaient nettes et détaillées. Cependant, il doit y avoir un petit souci au niveau de la post-production du G4 puisque ce dernier avait tendance à lisser les photos, même dans des conditions de lumières très bonnes. J’espère que LG mettra tout cela à jour rapidement parce que c’est plus logiciel que matériel. C’était déjà le cas avec le G3, mais l’ensemble reste très flatteur pour les amoureux de la photo mobile.

Voici quelques exemples de photos :

Pour ce qui est de l’application photo, elle est dans l’absolu assez classique de chez classique. On retrouve ainsi toutes les fonctions qu’on connait déjà comme le mode HDR avec un affichage live, le « Magic Focus », le déclenchement en mode selfie avec la paume de sa main, etc. Samsung propose avec son Galaxy S6 de lancer l’APN par un double appui sur le bouton d’Accueil ? Eh bien LG le propose aussi avec son G4 grâce à un double appui sur le bouton de volume. À l’usage, c’est super rapide et pratique.

Côté vidéo, le LG G4 suit la mouvance et propose bien entendu l’enregistrement de vidéo en Ultra HD 2160p soit une résolution de 3840×2160. Il faudra juste faire attention à la taille du média parce que l’Ultra HD, c’est quand même quatre fois la Full HD. Côté résultat, c’est très propre et détaillé. La nouvelle stabilisation optique aide beaucoup pour les vidéos et c’est appréciable.

Voici une vidéo prise en Full HD :

[nextpage title= »Autonomie »]
Avec une batterie de 3000mAh, le LG G4 devrait vous proposer à peu près la même autonomie que son prédécesseur, le G3. Dans les faits, c’est à peu près ce qu’on retrouve effectivement.

Si l’écran du G4 ne consomme pas autant que celui de son prédécesseur, LG a continué à travailler sur le software mais aussi sur le hardware afin de tirer le meilleur de la batterie. Conscient qu’un écran IPS Quad HD consommera plus qu’un écran Full HD, LG a optimisé son écran pour lui permettre de réduire par exemple son taux de rafraichissement quand ce n’est pas nécessaire. C’était déjà le cas avec le G3.

lg-g4-live-13

Les captures d’écran ci-dessous correspondent à l’état du smartphone après une journée type avec la prise de près d’une quarantaine de photos, tous les pushs activés, le lancement de benchmarks allant de Quadrant à Epic Citadel en passant par 3DMark et PCMark. Il y a eu également un peu de jeux plus ou moins gourmands comme Asphalt 8 ou Hearthstone. Résultat des courses, le LG G4 a tenu la journée d’utilisation intensive. En fonction quand même de votre utilisation, on peut descendre très vite. Très honnêtement, je ne vois pas comment le G4 pourra tenir deux jours. Peut-être une demi-journée mais pas plus, la faute à Android et ses notifications par défaut dans tous les sens. Évidemment, il reste toujours le mode « Economie d’énergie » qui va couper certaines connexions pour optimiser la batterie.

lg-g4-soft-live-37

lg-g4-soft-live-38

lg-g4-soft-live-39

Comme pour le G3, toujours pas de « Mode Ultra d’Economie d’Energie » comme le propose certains concurrents. D’un autre côté, je ne m’en suis jamais vraiment servi alors… À noter enfin que le G4 est compatible avec la technologie QuickCharge 2.0 de Qualcomm. Ce n’est pas aussi rapide que la technologie embarquée du Samsung Galaxy S6/S6edge mais c’est largement suffisant. On regrettera juste que LG n’ait pas jugé nécessaire de livrer un chargeur compatible.

Notre avis

Le LG G4 ne révolutionne pas la gamme, clairement, mais la marque coréenne a su faire évoluer en douceur son smartphone haut de gamme afin de proposer un tout cohérent et performant, et ce, aussi bien au niveau du software que du hardware.

En fait, mon plus grand regret, c’est qu’il soit peut-être resté trop classique et que certains ne verront pas forcément pourquoi passer d’un G3 à un G4, ce qui peut desservir LG in fine. Maintenant, pour être honnête, c’est un des meilleurs smartphones Android sur le marché, on aurait juste aimé voir LG prendre plus de risques encore.

8 / 10
stopwatch 3 min.
[Test] Not a Hero