Test

Test : New Super Mario Bros. Wii

Par Rédacteur Invité le

On ne dirait pas comme ça, mais la version DS de New Super Mario Bros. s’est vendue par palettes entières. Tenez, par exemple, selon le site VGChartz, le jeu s’est écoulé à quelques 19.73 millions d’exemplaire depuis sa sortie en 2006. Vous comprenez maintenant pourquoi Big N a prévu autant de budget pour promouvoir sa “suite”, cette fois établie sur Wii

test_nsmbw_8

Pour les gamers de la première heure, c’est à chaque fois une chance inespérée de pouvoir mettre la main sur un volet de Mario orienté 2D old-school. Oui, les vieux briscards que nous sommes à la rédac’ se sont jetés comme des morfales sur le jeu. Toutefois, Nintendo n’a pas hésité une seule second à nous faire craquer en tirant à fond sur la corde de la nostalgique. Ainsi, le jeu se présente comme étant avant tout une sorte de méga pot-pourri, qui reprend pèle-mêle les Koopalings de Super Mario Bros. 3, les Yoshi de Super Mario World, les musiques emblématiques de la série, les fameuses forteresses de moitié de niveau, le château de fin de niveau… Bref, on a très souvent l’impression de se retrouver 15 piges en arrière avec ce New Super Mario Bros. Wii, et honnêtement, ce n’est pas pour nous déplaire tant on se rend compte que la formule établie par la firme de Kyoto n’a pas été touchée par le poids des ans.

Pour autant, les développeurs ne se sont pas entièrement reposés sur leurs (confortables) lauriers, et ont (c’est quand même la moindre des choses, je vous l’accorde…) apporté quelques nouveautés au sein du jeu. A commencer par les inévitables interactions avec la Wiimote : secouez-la pour vous envoler lorsque vous avez enfilé le costume adéquate, ou orientez-là pour faire pencher une plateforme mobile d’un côté ou d’un autre. Dommage, ce second point n’est justement pas franchement au point, et il n’est pas rare de devoir s’y reprendre à plusieurs fois pour arriver à ses fins. Idem: porter des objets n’est pas non plus une sinécure, et secouer la Wiimote pour permettre à votre personnage de soulever quelques chose n’était sans doute pas la meilleure solution à envisager… Reste qu’à côté de ça, le gameplay “à la crois directionnelle” n’est pas critiquable une seule seconde. Polishé à l’extrême, il ne laisse filtrer aucun approximation. Le “Nintendo seal of qualitay” dans toute sa splendeur… En bref, inutile de s’attarder sur ce point, vous saviez déjà même avant de lire ce test que Nintendo ne s’était pas foutu de vous. N’est-ce pas ?

Parlons plutôt de la “vraie” nouveauté du jeu : le mode multi, qui permet à 4 joueurs d’évoluer simultanément sur le même tableau. Ça semblait tout simplement génial de prime abord, ça l’est un peu moins une fois la Wiimote à la main. La principale raison ? On ne compte même plus les fois à la rédaction où les mésententes se sont terminées par des morts aussi bêtes que nombreuses. Du “j’ai pas fait exprès de te pousser dans le gouffre (quoique)” au “ben fallait aller plus vite, j’y peux rien si l’écran t’as zappé”, inutile de préciser que les fois où vous allez voir votre compteur de vie fondre comme neige au soleil sont nombreuses. Pourtant, Nintendo a tenté d’équilibrer le tout, et de permettre aux joueurs confirmés de ne pas être handicapés par les joueurs un peu moins bon. Du coup, ces derniers pourront protéger leur perso au sein d’une bulle aussi souvent que ça leur chantera. De quoi éviter de brider la progression au sein de niveaux…

Pour autant, difficile d’imaginer balayer le jeu de fond en comble en multi, tant certains niveaux, déjà corsés en solo, se révèleront être quasi impossibles à passer à plusieurs. Pas un mal, dans le sens ou New Super Mario Bros. DS était quand même un peu trop facile. Ah, et on bouclera la boucle du multi en pestant face à l’incapacité de Nintendo d’offrir du multi en ligne. Même si le online n’arrive pas une seule seconde à la cheville du local question convivialité, on espérait un peu plus d’intiative de la part de la firme du plombier… Enfin, impossible de pas évoquer le fameux “Super Guide”, cette aide vous permettant de passer un niveau automatiquement (ou de voir un tuto vous expliquant comment passer le niveau). On aurait pu craindre le pire, et bien en fait, non. L’aide intégrée sauvera certainement les moins expérimentés, tout en pénalisant les joueurs qui en abuseront, en ne validant que temporairement le niveau. Pas bête…

Avec ce New Super Mario Bros. Wii, Nintendo avance en terrain conquis, et il n’est pas utile de sortir de St Cyr pour comprendre que l’addition Mario + multi à 4 + Wii se solde par des ventes astronomiques en cette fin d’année. Et en même temps, il faut bien avouer que n’importe quel joueur pourra trouver son compte au sein du soft, tant Nintendo a su y apporter un soin extrême, visible à tous les niveaux. Incontournable, donc.

Le verdict ?

Que signifie cette pastille ?

Les +
Le feeling Super Mario
Du challenge, enfin !
Le combo Nunchuck + Wiimote bien géré
Durée de vie conséquente

Les –
Un multi un peu trop chaotique
Pas de multi en ligne ?
Quelques mouvements pas simples à sortir

On ne dirait pas comme ça, mais la version DS de New Super Mario Bros. s’est vendue par palettes entières. Tenez, par exemple, selon le site VGChartz, le jeu s’est écoulé à quelques 19.73 millions d’exemplaire depuis sa sortie en 2006. Vous comprenez maintenant pourquoi Big N a prévu autant de budget pour promouvoir sa “suite”, cette fois établie sur Wii

test_nsmbw_8

Pour les gamers de la première heure, c’est à chaque fois une chance inespérée de pouvoir mettre la main sur un volet de Mario orienté 2D old-school. Oui, les vieux briscards que nous sommes à la rédac’ se sont jetés comme des morfales sur le jeu. Toutefois, Nintendo n’a pas hésité une seule second à nous faire craquer en tirant à fond sur la corde de la nostalgique. Ainsi, le jeu se présente comme étant avant tout une sorte de méga pot-pourri, qui reprend pèle-mêle les Koopalings de Super Mario Bros. 3, les Yoshi de Super Mario World, les musiques emblématiques de la série, les fameuses forteresses de moitié de niveau, le château de fin de niveau… Bref, on a très souvent l’impression de se retrouver 15 piges en arrière avec ce New Super Mario Bros. Wii, et honnêtement, ce n’est pas pour nous déplaire tant on se rend compte que la formule établie par la firme de Kyoto n’a pas été touchée par le poids des ans.

Pour autant, les développeurs ne se sont pas entièrement reposés sur leurs (confortables) lauriers, et ont (c’est quand même la moindre des choses, je vous l’accorde…) apporté quelques nouveautés au sein du jeu. A commencer par les inévitables interactions avec la Wiimote : secouez-la pour vous envoler lorsque vous avez enfilé le costume adéquate, ou orientez-là pour faire pencher une plateforme mobile d’un côté ou d’un autre. Dommage, ce second point n’est justement pas franchement au point, et il n’est pas rare de devoir s’y reprendre à plusieurs fois pour arriver à ses fins. Idem: porter des objets n’est pas non plus une sinécure, et secouer la Wiimote pour permettre à votre personnage de soulever quelques chose n’était sans doute pas la meilleure solution à envisager… Reste qu’à côté de ça, le gameplay “à la crois directionnelle” n’est pas critiquable une seule seconde. Polishé à l’extrême, il ne laisse filtrer aucun approximation. Le “Nintendo seal of qualitay” dans toute sa splendeur… En bref, inutile de s’attarder sur ce point, vous saviez déjà même avant de lire ce test que Nintendo ne s’était pas foutu de vous. N’est-ce pas ?

Parlons plutôt de la “vraie” nouveauté du jeu : le mode multi, qui permet à 4 joueurs d’évoluer simultanément sur le même tableau. Ça semblait tout simplement génial de prime abord, ça l’est un peu moins une fois la Wiimote à la main. La principale raison ? On ne compte même plus les fois à la rédaction où les mésententes se sont terminées par des morts aussi bêtes que nombreuses. Du “j’ai pas fait exprès de te pousser dans le gouffre (quoique)” au “ben fallait aller plus vite, j’y peux rien si l’écran t’as zappé”, inutile de préciser que les fois où vous allez voir votre compteur de vie fondre comme neige au soleil sont nombreuses. Pourtant, Nintendo a tenté d’équilibrer le tout, et de permettre aux joueurs confirmés de ne pas être handicapés par les joueurs un peu moins bon. Du coup, ces derniers pourront protéger leur perso au sein d’une bulle aussi souvent que ça leur chantera. De quoi éviter de brider la progression au sein de niveaux…

Pour autant, difficile d’imaginer balayer le jeu de fond en comble en multi, tant certains niveaux, déjà corsés en solo, se révèleront être quasi impossibles à passer à plusieurs. Pas un mal, dans le sens ou New Super Mario Bros. DS était quand même un peu trop facile. Ah, et on bouclera la boucle du multi en pestant face à l’incapacité de Nintendo d’offrir du multi en ligne. Même si le online n’arrive pas une seule seconde à la cheville du local question convivialité, on espérait un peu plus d’intiative de la part de la firme du plombier… Enfin, impossible de pas évoquer le fameux “Super Guide”, cette aide vous permettant de passer un niveau automatiquement (ou de voir un tuto vous expliquant comment passer le niveau). On aurait pu craindre le pire, et bien en fait, non. L’aide intégrée sauvera certainement les moins expérimentés, tout en pénalisant les joueurs qui en abuseront, en ne validant que temporairement le niveau. Pas bête…

Avec ce New Super Mario Bros. Wii, Nintendo avance en terrain conquis, et il n’est pas utile de sortir de St Cyr pour comprendre que l’addition Mario + multi à 4 + Wii se solde par des ventes astronomiques en cette fin d’année. Et en même temps, il faut bien avouer que n’importe quel joueur pourra trouver son compte au sein du soft, tant Nintendo a su y apporter un soin extrême, visible à tous les niveaux. Incontournable, donc.

Le verdict ?

Que signifie cette pastille ?

Les +
Le feeling Super Mario
Du challenge, enfin !
Le combo Nunchuck + Wiimote bien géré
Durée de vie conséquente

Les –
Un multi un peu trop chaotique
Pas de multi en ligne ?
Quelques mouvements pas simples à sortir