Test

Test : Rayman Origins (PS Vita)

Par François le

Malgré un début de carrière sur console de salons un peu en demi teinte, le titre de Michel Ancel semble tout de même bien parti pour rejoindre sa place dans le firmament des meilleurs jeux de plateformes 2D de ces 10 dernières années. Alors cet épisode PS Vita ? Simple portage, ou nouvelle révolution ? On en parle… Dans la suite !

Pas de bras… Pas de bras !

Rayman Origins c’est un jeu de plateforme développé avec passion, muni d’une direction artistique grandiose et d’un niveau de détails au niveau des animations proche de ce que l’on peut retrouver dans les meilleurs productions du studio Ghibli par exemple. Le gameplay accessible mais comportant suffisamment de challenge en fait le jeu idéal, pour tout type de joueur. C’est aussi des musiques rigolotes et entêtantes, et un humour omniprésent. Le voir dans la liste des portages disponibles à la sortie de la PS Vita ne nous a donc pas semblé surprenant. On retrouve donc le petit scénario, qui nous raconte la lutte de Rayman et ses amis contre ses voisins de la Lande des Esprits Frappés. Simple prétexte à nous faire parcourir les quelques 60 niveaux répartis en 6 mondes ou la survie et la récupération des lums (et la libération des Electoons) reste la priorité. Rayman Origins reprend évidemment beaucoup de ce qui existe dans les jeux de plateformes mais y instille une bonne dose de délire et de fun qui rend la chose plus qu’agréable a jouer. On a droit à tous les challenges, y compris des phases shoot’em up à dos de moustique !

Et sur PS Vita on ajoute…

Pour faire simple, la version PS Vita conserve tout ce qui faisait la force des versions disponibles sur les consoles de salons. Sur l’écran Oled, les couleurs chatoyantes du titre ressortent encore mieux, le travail artistique sur les décors est ici sublimé. Parmi les nouveautés apportées sur cette version Vita, c’est la possibilité (via l’écran tactile) de zoomer sur l’action. Pour autant ce n’est pas très utile, mais bon, on imagine que cela contentera les esprits chagrins qui trouvait que dans certains niveaux, le héros était un peu petit. Pour ajouter encore un peu plus de rejouabilité à leur titre, les équipes d’Ubi Montpellier ont ajouté deux éléments en plus de la sempiternelle quête au Lums. Le premier c’est de trouver dans les niveaux les “pièces de la mort” qui vous permettront de déverrouiller deux grandes fresques vous en apprenant un peu plus sur l’univers. Le second est un contre la montre, avec un système permettant d’échanger votre meilleur temps avec vos amis sur le SEN. Plutôt sympathiques pour les “finisseurs” de ce genre de titre, les autres joueurs auront peut être un peu plus de mal. Par contre, aucunes autres des fonctionnalités proposées par la Vita ne sont exploitées ici. Pas d’utilisation du pad tactile arrière (pourtant, je suis sur qu’il y avait des idées à trouver), pas de cross play, et pas de reprise d’une partie débutée sur PS3 (dommage, ça aurait été cool, surtout sur ce titre).

…et on enlève…

Mais si on peut excuser le manque d’innovation du titre dans son utilisation du hardware spécifique de la Vita, on regrette surtout la disparition de la partie convivial du titre. En effet, sur nos consoles de salons, nous pouvions (avec les délires que cela génère) faire la totalité du jeu en mode coopératif (enfin, en mettant quelques baffes aussi) à quatre. Sur cette version PS Vita aucune possibilité de ce genre existe. Ni en ligne, ni en local… Rien ! C’est un vrai regret que nous avons car cette partie était une des plus sympas du titre. C’est certainement pour cela qu’Ubisoft a voulu rajouter le système d’échange de fantôme pour le mode contre la montre, hsitoire d’avoir au moins un mode “multi” à proposer. Reste à voir si la possiblité de faire du coop peut être ajouté par la suite via une grosse mise à jour. En tout cas. On le souhaite !

En bref

Sans son mode coopératif, cette version Vita se limite à ceux qui n’ont pas déjà la version sur console de salon. Malgré tout, l’aventure mérite d’être vécue, et cette version Vita est tout simplement sublime. Et cela reste un des meilleurs titre présent dans le lineup de lancement de la console.


Que signifie cette pastille ?

Malgré un début de carrière sur console de salons un peu en demi teinte, le titre de Michel Ancel semble tout de même bien parti pour rejoindre sa place dans le firmament des meilleurs jeux de plateformes 2D de ces 10 dernières années. Alors cet épisode PS Vita ? Simple portage, ou nouvelle révolution ? On en parle… Dans la suite !

Pas de bras… Pas de bras !

Rayman Origins c’est un jeu de plateforme développé avec passion, muni d’une direction artistique grandiose et d’un niveau de détails au niveau des animations proche de ce que l’on peut retrouver dans les meilleurs productions du studio Ghibli par exemple. Le gameplay accessible mais comportant suffisamment de challenge en fait le jeu idéal, pour tout type de joueur. C’est aussi des musiques rigolotes et entêtantes, et un humour omniprésent. Le voir dans la liste des portages disponibles à la sortie de la PS Vita ne nous a donc pas semblé surprenant. On retrouve donc le petit scénario, qui nous raconte la lutte de Rayman et ses amis contre ses voisins de la Lande des Esprits Frappés. Simple prétexte à nous faire parcourir les quelques 60 niveaux répartis en 6 mondes ou la survie et la récupération des lums (et la libération des Electoons) reste la priorité. Rayman Origins reprend évidemment beaucoup de ce qui existe dans les jeux de plateformes mais y instille une bonne dose de délire et de fun qui rend la chose plus qu’agréable a jouer. On a droit à tous les challenges, y compris des phases shoot’em up à dos de moustique !

Et sur PS Vita on ajoute…

Pour faire simple, la version PS Vita conserve tout ce qui faisait la force des versions disponibles sur les consoles de salons. Sur l’écran Oled, les couleurs chatoyantes du titre ressortent encore mieux, le travail artistique sur les décors est ici sublimé. Parmi les nouveautés apportées sur cette version Vita, c’est la possibilité (via l’écran tactile) de zoomer sur l’action. Pour autant ce n’est pas très utile, mais bon, on imagine que cela contentera les esprits chagrins qui trouvait que dans certains niveaux, le héros était un peu petit. Pour ajouter encore un peu plus de rejouabilité à leur titre, les équipes d’Ubi Montpellier ont ajouté deux éléments en plus de la sempiternelle quête au Lums. Le premier c’est de trouver dans les niveaux les “pièces de la mort” qui vous permettront de déverrouiller deux grandes fresques vous en apprenant un peu plus sur l’univers. Le second est un contre la montre, avec un système permettant d’échanger votre meilleur temps avec vos amis sur le SEN. Plutôt sympathiques pour les “finisseurs” de ce genre de titre, les autres joueurs auront peut être un peu plus de mal. Par contre, aucunes autres des fonctionnalités proposées par la Vita ne sont exploitées ici. Pas d’utilisation du pad tactile arrière (pourtant, je suis sur qu’il y avait des idées à trouver), pas de cross play, et pas de reprise d’une partie débutée sur PS3 (dommage, ça aurait été cool, surtout sur ce titre).

…et on enlève…

Mais si on peut excuser le manque d’innovation du titre dans son utilisation du hardware spécifique de la Vita, on regrette surtout la disparition de la partie convivial du titre. En effet, sur nos consoles de salons, nous pouvions (avec les délires que cela génère) faire la totalité du jeu en mode coopératif (enfin, en mettant quelques baffes aussi) à quatre. Sur cette version PS Vita aucune possibilité de ce genre existe. Ni en ligne, ni en local… Rien ! C’est un vrai regret que nous avons car cette partie était une des plus sympas du titre. C’est certainement pour cela qu’Ubisoft a voulu rajouter le système d’échange de fantôme pour le mode contre la montre, hsitoire d’avoir au moins un mode “multi” à proposer. Reste à voir si la possiblité de faire du coop peut être ajouté par la suite via une grosse mise à jour. En tout cas. On le souhaite !

En bref

Sans son mode coopératif, cette version Vita se limite à ceux qui n’ont pas déjà la version sur console de salon. Malgré tout, l’aventure mérite d’être vécue, et cette version Vita est tout simplement sublime. Et cela reste un des meilleurs titre présent dans le lineup de lancement de la console.


Que signifie cette pastille ?