Test

Test du Samsung Galaxy Note9, le même que l’année dernière sans les défauts

Notre avis
9 / 10
Android

Par Anh Phan le

Quasiment un an après le Note8, voici le nouveau Samsung Galaxy Note9. Sans être une révolution, Samsung a revu sa copie pour répondre aux attentes de ses utilisateurs avec non seulement de nouvelles fonctions autour de son stylet S Pen mais aussi un écran toujours plus grand et une batterie digne de ce nom.

Le Samsung Galaxy Note9 n’est pas là pour révolutionner le monde des smartphones et encore moins ceux de la marque coréenne. Mais il permet à Samsung de pousser un peu plus les limites des attentes des utilisateurs de la gamme Galaxy Note.

Avec le temps, les différences entre les Galaxy S et les Galaxy Note sont moindres, mais ce sont justement ces petites différences qui différencient les utilisateurs de Galaxy Note des autres.

Le Samsung Galaxy Note9 au meilleur prix

Les Caractéristiques et le Packaging

Voici la fiche technique du nouveau Samsung Galaxy Note9 :

NomSamsung Galaxy Note9
Taille de l'écran6,4 pouces Super Amoled
Définition de l'écranQHD+ (2960 × 1440)
Résolution516 ppp
SoC- Exynos 9810
- 4 × cœurs custom @ 2,9 GHz + 4 × coeurs Cortex-A55 @ 1,9 GHz
- GPU Mali-G72 MP18
- gravure en 10 nm FinFET
Logiciel- Android 8.1 Oreo
- Surcouche Samsung Experience
Mémoire vive6 Go / 8 Go
Mémoire interne128 Go / 512 Go
Port Micro-SDOui (jusqu'à 512 Go)
Batterie- 4000 mAh (non-amovible)
- Recharge sans-fil
Appareil photo dorsal- Capteur principal de 12 MP
- Capteur secondaire de 12 MP (zoom optique ×2)
- Grand angle : double ouverture f/2.4 et f/1.5
- Autofocus Dual Pixel
- Photo HDR automatique
- Capture vidéo jusqu'à 4K à 60fps
- Ralentis jusqu'à 960fps en 720p
- Stabilisation optique
Appareil photo frontal- 8 MP
- Ouverture f/1.7
- Smart Autofocus
- Reconnaissance des visages
- HDR automatique
- Capteur d'Iris
S Pen4096 niveaux de pression
Bluetooth
30 minutes d'autonomie pour 40 secondes de charge
Dimensions161,9 x 76,4 x 8,8 mm
Poids197 g
201 g avec le stylet
Carte SIM- 2 x nano-SIM (ou 1 × nano-SIM + carte micro-SD)
Capteur d'empreintes digitalesOui (dorsal)
Connectique- USB Type-C
-NFC
-Wifi 802.11 a/b/g/n/ac
-Bluetooth 5.0
GPSA-GPS, GLONASS, BDS, Galileo
Prise jackOui
Etanchéité à l'eauOui (IP 68)
ColorisNoir Profond, Bleu Cobalt, Mauve Orchidée
Prix de lancement1009 euros

Côté packaging, on retrouve la boîte en carton rectangulaire qui contient le câble USB-C vers USB-A, un chargeur USB, des écouteurs/kits mains libres intra-auriculaires AKG d’une valeur de 99 €, des mines pour le S Pen ainsi que les notices d’utilisation pour une première prise en main. Rien de bien original.

Pour son prix, comme le Galaxy Note8 à son lancement, comptez 1009 € à partir de ce vendredi 24 août 2018 pour la version 128 Go et 1259 € pour la version 512 Go (avec 8 Go de RAM). Du coup, vous l’aurez compris, si vous y ajoutez une carte-mémoire de 512 Go, vous n’aurez pas moins de 1 To d’espace de stockage sur votre smartphone, ce qui est tout de même impressionnant. Maintenant, pour être honnête, j’ai beau stocker énormément de choses, 128 Go suffisent largement, surtout quand on utilise énormément les services de cloud.

Design

Quand je vous parlais d’évolution dans l’introduction, le mot a une signification trop forte quand il s’agit du design. En effet, si le Galaxy Note9 donne l’impression d’être une version plus anguleuse et plus grande du Galaxy S9+, le Galaxy Note9 ressemble très fortement au Note8. C’est tellement similaire que de face, on distingue à peine les deux appareils. Il faut s’attarder sur des petits détails comme la couleur pour faire la différence entre les deux Note. Pourquoi changer une formule gagnante ? Le Galaxy Note9 est un smartphone XL et se revendique comme tel. L’utiliser à une main est quelque peu compliqué et il vaut vraiment mieux l’utiliser à deux mains.

Le niveau de finition est excellent avec un dos en verre très réussi, mais qui prend toutes les traces de doigts du monde. Oui, c’est le prix à payer pour un dos en verre. Malgré un écran de 6,4 pouces, le volume général reste relativement contenu et seul son poids peut le trahir par rapport au Galaxy S9+. Petite nouveauté par rapport au Note8, le capteur d’empreintes est enfin bien situé, je le trouve encore un peu haut, mais c’est le jour et la nuit par rapport à ce que proposait le Note8. Samsung conserve toujours la prise jack et propose désormais une batterie de 4000 mAh, corrigeant ainsi un des seuls défauts du Note8

L’écran et le Son

On va vous la faire courte, chaque année, Samsung propose sur ses Galaxy S et Galaxy Note les meilleurs écrans de smartphones du marché. C’était le cas avec les Galaxy S9 et S9+ en mars dernier, c’est aussi le cas avec le Galaxy Note9. Et pour notre plus grand bonheur, il est un peu plus grand que celui du S9+, ce qui nous permet de profiter de nos contenus de manière plus agréable. De même, Samsung reste un des rares constructeurs à ne toujours pas proposer d’encoche en haut de la face avant du smartphone. Certains aiment, d’autres non. Très personnellement, si cela ne me gène pas spécialement au quotidien, je préfère l’approche de Samsung, sans encoche.

On retrouve la technologie HDR Premium sur cet écran au format 18,5:9 avec une diagonale de 6,4 pouces et une définition Quad HD+. La dalle OLED est toujours excellente. En termes de finesse d’affichage, si tout se joue au niveau des chiffres, je vous défie de trouver une différence à l’oeil nu pour tout ce qui concerne la finesse des textes et autres. Les noirs sont très profonds et les couleurs sautent aux yeux. Et pour ne pas changer, Samsung s’en sort avec les honneurs au niveau des couleurs. La colorimétrie est maitrisée. Les angles de visions sont très bons et je n’ai eu aucun problème de visibilité en plein soleil. Je trouve même la dalle du Galaxy Note9 plus lumineuse que le S9+.

Parce que le Galaxy Note9 reprend énormément du Galaxy S9+, Samsung vous propose des haut-parleurs AKG, stéréo et avec le support du Dolby Atmos, le tout peut simuler du son à 360°. Évidemment, on parle de haut-parleur et des usages qui en découlent, vous ne pourrez pas alimenter une salle de cinéma non plus, hein ? Et par rapport à un Galaxy Note8, la différence est flagrante et c’est tant mieux pour profiter de vos contenus multimédias. Pour finir, on a été bluffé par la puissance et la clarté du son quand on utilisait un casque (sans-fil ou pas).

Samsung Experience, DeX et S Pen

Cette fois, je ne vais pas m’attarder sur le sujet puisqu’il n’y a que très peu de différences au niveau de la surcouche Samsung Experience. C’est similaire à ce qu’on connaissait déjà avec les plus récents Galaxy S9 et Galaxy S9+. L’expérience est globalement assez proche d’Android Stock et ce, même si Samsung essaie d’imposer certaines fonctionnalités comme Bixby que je n’utilise toujours pas. Toutes les applications ne sont pas préchargées et c’est agréable. Sur le volet à gauche des écrans d’accueil, vous pouvez activer ou non Bixby, l’assistant personnel de Samsung. Le français n’est toujours disponible donc ça a été rapidement désactivé pour ma part. En revanche, sur le Galaxy Note9, le bouton dédié n’est plus désactivable ! Pourquoi Samsung ? Pourquoi ? Ou alors permets-moi de l’attribuer à une autre fonction utile…

Comme le Note8, le Galaxy Note9 a droit à son S Pen toujours situé dans l’épaisseur du smartphone dans la tranche du bas. Le S Pen est bien entendu proposé dans une nouvelle version qui supporte toujours jusqu’à 4096 niveaux de pression. Mais la grosse nouveauté, c’est que le S Pen supporte désormais le Bluetooth avec une autonomie de 30 minutes (40 secondes de recharge). Du coup, le stylet peut maintenant servir de télécommande pour des présentations, la galerie photo ou encore YouTube, mais aussi de déclencheur pour la prise de photos par exemple. On retrouve aussi les fonctions comme Live Message (écriture manuscrite transmise en mode GIF), Screen Off Memo qui permet de prendre des notes sans avoir à débloquer le Galaxy Note9 et la possibilité de personnaliser un peu plus les AR Emojis apparus avec les Galaxy S9. À noter que le Galaxy Note9 dans sa version Bleu Cobalt propose un S Pen jaune. Étant un grand fan des Galaxy Note, j’ai toujours apprécié le S Pen et il est vrai qu’avec ses nouvelles fonctions, le S Pen s’est avéré très pratique, surtout pour les photos. On pourra toujours reprocher la petite taille du S Pen, mais c’est le prix à payer pour ne pas avoir un S Pen qu’on pourrait éventuellement perdre s’il n’était pas rangé dans son smartphone.

Enfin le mode DeX qui, cette fois, s’affranchit d’un accessoire dédié. En effet, comme pour la Galaxy Tab S4, le Galaxy Note9 n’a pas besoin d’une DeX Station pour pouvoir basculer en mode bureau. Il vous suffit de le brancher à un écran avec un clavier et/ou une souris en Bluetooth et vous pourrez travailler en mode bureau. Que cela soit via l’adapteur USB-C vers HDMI officiel de Samsung ou toute autre solution, ça marche. On a essayé le mode avec un câble USB-C <-> HDMI de la marque Choetech, on n’a eu aucun problème. En utilisant le mode DeX, il est toujours possible d’utiliser le Galaxy Note9 avec son affichage smartphone ou alors de s’en servir comme d’un mini-clavier ou d’un trackpad. Maintenant, je ne suis pas un grand utilisateur de ce mode puisque chez moi ou au bureau, j’ai déjà mon ordinateur, mais peut-être qu’en déplacement, maintenant qu’on n’a plus besoin d’un accessoire dédié, je pourrai m’y mettre.

Performances et Autonomie

Du côté des performances, le Galaxy Note9 propose le même processeur et la même quantité de RAM que le Galaxy S9+. De ce fait, c’est quasi similaire en termes de performances. Sans grande surprise, on retrouve des résultats aux différents benchmarks situés dans le haut du panier. Je vous rappelle que la version française du Galaxy Note9 n’embarque pas un SoC Qualcomm Snapdragon 845 (malgré le récent partenariat avec Qualcomm), mais un SoC Exynos de Samsung. Bien évidemment, j’ai essayé tous les jeux récents comme Asphalt 9, Fortnite ou encore PUBG Mobile et il n’y a pas grand-chose à dire si ce n’était parfaitement fluide. D’ailleurs, en parlant de Fortnite, n’oubliez pas que les possesseurs de Galaxy Note9 bénéficient d’un costume dédié, Galaxy Man.

Et parce qu’on est en train de parler de jeux-vidéo, si le Galaxy Note9 n’a pas été présenté comme un smartphone de gamers, il en a quand même toutes les caractéristiques avec un grand écran, des grosses performances et une bonne autonomie. Et parce que les jeux sont synonymes de grosse consommation et de chaleur, le Galaxy Note9 est équipé d’un nouveau système de refroidissement, le Water Carbon Cooling System qui permet d’être jusqu’à 3,5× plus efficace grâce à la fibre de carbone contre du silicone plus classique. De nos tests, si le Galaxy Note 9 chauffe bien lorsqu’il est très sollicité, le smartphone n’a jamais atteint des températures non supportables. On notera également la présence de la technologie On Device AI qui permet de comprendre les applications en mémoire et donc de fermer certaines ou alors de réduire les performances en fonction des usages et éviter des surconsommations énergétiques inutiles.

Point faible du Note8 avec une batterie moindre que le S8+, le Galaxy Note9 propose maintenant une batterie de 4000 mAh. On retrouve également la recharge rapide ainsi que la recharge sans-fil compatible Qi et PMA (PowerMat). Comme vous vous en doutez, la recharge filaire ira beaucoup plus vite que la recharge sans-fil. Mais là où le Galaxy Note9 brille à nouveau, c’est au niveau de l’autonomie qui assure pleinement une journée et ce, en mode Power User. Depuis une semaine que je l’ai en test, je l’ai rechargé 4 fois. C’est quand même agréable de se dire que son smartphone, à 40% en se levant peut largement tenir jusqu’en milieu d’après-midi et ce, sans changer ses habitudes.

Voici l’état de la batterie du Galaxy Note9 après plus d’une journée d’utilisation :

Maintenant, une journée plus chargée :

Photo et Vidéo

Pour la photo, on va faire simple. Si le Galaxy Note8 se différenciait du Galaxy S8+ avec l’arrivée d’un second appareil photo, le Galaxy Note9 reprend exactement le même bloc photo que le Galaxy S9+. Le traitement a été revu pour être un peu moins froid. Si on perd un peu de détails en faisant du pixel-peeping, le résultat est plus flatteur. Les contrastes sont toujours bien accentués, ce qui devrait faire plaisir au grand public, mais la colorimétrie est maitrisée, du moins, plus que sur le Galaxy S9+. Si ça ne se voit pas quand les conditions sont bonnes, dans des conditions de faible luminosité, c’est mieux.

Les capteurs à l’arrière sont équipés de DRAM, ce qui permet des slow-motion jusqu’à 240fps en 1080p et 960fps en 720p. On y retrouve la fonction « Automatic Motion Detect », apparue avec les Galaxy S9 qui simplifie la capture au bon moment. L’autofocus « Dual Pixel » est super rapide  et accompagné de la technologie « Dual Aperture » permet à l’appareil photo principal d’avoir deux ouvertures, F/2,4 quand la luminosité est supérieure à 100 lux et F/1,5 quand c’est inférieur. Je vous rappelle que, selon Samsung, le fait d’avoir deux ouvertures mécaniques permet de limiter les risques d’aberrations et de sur-exposition. Comme le Galaxy S9+, le Galaxy Note9 propose un second appareil photo avec un objectif téléphoto avec autofocus et une ouverture de F/2,4. Tous les capteurs sont des capteurs de 12 Mégapixels et tous les objectifs embarquent une stabilisation optique. Pour l’avant, un retrouve une caméra selfie de 8 Mégapixels, une ouverture de F/1.7, le Smart Autofocus et la reconnaissance des visages.

Il y a quand même eu un petit changement dans l’application photo du Galaxy Note9 par rapport au Galaxy S9+, c’est l’intégration de l’Intelligence Artificielle pour une meilleure reconnaissance des scènes. De mes tests, j’ai trouvé une certaine inconsistance dans les résultats, ce qui m’a obligé à finalement désactiver la fonction. En revanche, cette IA permet d’analyser votre photo et détectera à votre place s’il y a un flou de bougé ou encore des yeux fermés dans un portrait. Très pratique. On notera également un mode HDR mieux maitrisé qui, avec l’IA, permet d’être utilisé dans des conditions de faible luminosité.

Voici une galerie de photo prises avec le Galaxy Note9 :

 

Samsung Galaxy Note9 - Photos et Vidéos de Test

Galerie Photo

Le Samsung Galaxy Note9 au meilleur prix

Notre avis

Comme l’année dernière avec le Note8, le Samsung Galaxy Note9 vient en complément des Galaxy S9 pour ceux qui recherchent un smartphone haut de gamme chez Samsung. La différence se fait essentiellement sur le S Pen et tout dépendra de votre affinité avec l’usage d’un stylet.

Pour ma part, j’adore le S Pen et ce, depuis le premier Galaxy Note. Ses nouvelles fonctions, même si elles sont dispensables s’avèrent finalement utiles dans certaines situations. Samsung a, de plus, corriger les défauts bloquants du Note8 sur ce Note9 avec notamment une capteur d’empreintes au bon endroit et surtout une batterie de 4000mAh.

Si vous n’êtes pas fans du stylet, retirez un point à la note finale et surtout, je vous conseillerai de vous orienter vers les Galaxy S9 et Galaxy S9+.

9 / 10
Les plus
Les moins
  • Ecran, un des meilleurs
  • Finition excellente
  • Performances et Autonomie
  • 128Go en version de base
  • Photos et Vidéo
  • S Pen et ses nouvelles fonctions
  • Galaxy Man dans Fortnite
  • Poids
  • N'est pas le meilleur en photo
  • Bouton Bixby non désactivable